18/03/2007

Ave Madame Gomphus Clavatus!

Nip nip,

 

Voilà une copine des bois, qui pointe son chapeau bleuâtre à cette époque de l'année. La chanterelle violette (puisque c'est d'elle dont on cause), ou gomphus clavatus pour les intimes, a une chair plus ferme que sa cousine générique et une saveur un rien plus truffée. L'autre jour, on s'en est fait des tartines. Oui, des tartines.

Faut laver, peler partiellement et détailler les champignons. Faire dorer une échalote dans une noisette de beurre. Ajouter Madame la Gomphus, sel, poivre, gingembre en poudre. Et laisser revenir quelques minutes pépère, avec un peu de crème. On grille des tranches de pain de campagne, on frotte discrétos à l'ail, on nappe avec les chanterelles. Et on engloutit tout ça en poussant des petits cris d'oiseaux en rut.
Plus bête que ça, tu diriges les USA.

Bye 

Commentaires

9 réponses à “Ave Madame Gomphus Clavatus!”
Hélène dit:
22 août 2006 à 10:07
Les champignons commencent à pointer leurs nez.

mamina dit:
22 août 2006 à 10:27
Nous, on a déjà eu de la girolle toute bête cette année, avec les pluies qu’on a, elles vont revenir car elles étaient parties en vacances pendant la canicule.
Les violettes, jamais vues. En tartine, par contre, ça me dit bien, même pour les jaunes.
Ca me fait penser aux crostinis aux cèpes mangés en Toscane et je rêve.
Au fait en Italie, toi, tru as des adresses de resto, en Toscane ou Ombrie? C’est notre prochaine destination et on se ferait bien un petit plus, cette fois-ci.
A ciao, bonsoir.

Adèle dit:
22 août 2006 à 10:28
Eu pour les USA, c’est un peu exagéré car encore faut-il connaitre les “gomphus clavatus”!

Estèbe dit:
22 août 2006 à 11:17
Mamina, désolé. Le dernier voyage vers ces terres riantes datant de dix ans en arrière, nos adresses toscanes sentent la napht’ velu.

anitaa dit:
22 août 2006 à 12:20
Salut

Tes posts me font toujours rire, de la bonne humeur dans la cuisine c’est assez rare et ça fait plaisir ! J’ai hâte quant à moi d’aller ramasser mon champignon préféré, la chanterelle : je parle de la toute frêle, celle avec le pied orange foncé et le chapeau chocolat, elle sent l’humus et les aiguilles d’épicéa, cuisinées tout simplement avec une lichette d’ail et du beurre, c’est à se pâmer !

olif dit:
22 août 2006 à 12:26
C’est vrai que c’est bon, la chanterelle violette, champignon plutôt rare en plaine, mais assez commun en montagne. Sans révéler tes bons coins, tu ne les cueilles quand même pas au bord du Léman, tes Gomphus?

Plutôt recherché des connaisseurs mycophages, les mycologues ascètes auraient tendance à préconiser la protection de l’espèce du fait de sa relative rareté! Mais on ne va quand même pas se priver de tartines, non?

Estèbe dit:
22 août 2006 à 12:30
Les contreforts du Jura vaudois en recèlent, dit-on, des colonies peuplées mais cachées aux regards.

Gracianne dit:
22 août 2006 à 12:42
Uhmmm, la petite touche de gingembre en plus ne doit pas nuire a cette tartine.

alhya dit:
22 août 2006 à 22:14
ben dis moi c’est un appel au crime cette recette.. je découvre cette bien belle dame sous ta plume et ça me donne une furieuse envie de tartine, là, tout à coup… je sais pas trop pourquoi

Écrit par : Divers | 16/05/2007

Les commentaires sont fermés.