18/03/2007

De la polenta comme nerf de la fête

Gloup,

Si par hasard, il vous arrivait un jour de préparer de la polenta à petits grains, ben, faites-en tout plein. Trop même. Et puis intégrez-y des éclats d'olives noires et de tomates séchées par la même occasion. Car moulée à chaud puis oubliée au frigo, la polenta, devenue compacte comme un flan de grand-mère (le dessert, donc), peut faire pétiller un cocktail mondain aussi sûrement qu'une blague cochonne. Ou alors jouer les garnitures de charme. Dans le premier cas (la surboum), on la tranche en bouchées individuelles, avant de la coiffer d'un carré de lard grillé avec un cure-dent. Dans le second cas (la garniture de charme), taillée en gros cubes avenants, elle se fera dorer à la poêle dans un peu d'huile d'olive et une noisette de beurre (mix de matières grasses suggéré par l'adorable Lilizen). Bref, slurp garanti à tous les étages.

 

Veuillez agréer... blablabla, plouf, bling

 

Commentaires

25 réponses à “De la polenta comme nerf de la fête”
Taz dit:
14 septembre 2006 à 8:16
excellente idée! Tu veux un des mes petits secrets sur la Polenta? Je l’achète en sachets à la Coop (Polenta Ticinese). C’est la marque Maggi je crois. ça y est, je t’imagine en train de défaillir… Je te jure, c’est la meilleure que j’ai jamais mangée: prête en 3 mn et l’assaisonnement est parfait. Ajoute un peu de gruyère râpé, et bon appétit.

Estèbe dit:
14 septembre 2006 à 8:17
La polente de la Migros, la meilleure du monde? Gasp.. arghhhh

Entre amis dit:
14 septembre 2006 à 8:19
Euh, je crois bien n’avoir jamais goûté de polenta. Bah oui. Mais ça donne vraiment envie ces idées !

mamina dit:
14 septembre 2006 à 8:22
Une petite polenta aux olives? Dans le Berry, ça le fait bien.

mamina dit:
14 septembre 2006 à 8:26
Taz, tu veux savoir, moi j’aime celle qui cuit traditionnellement et qu’on touille longuement et puis d’abord, sur France, la Migros n’existe pas.

Taz dit:
14 septembre 2006 à 8:32
Vous êtes tous des Brigitte Bardot du bio! Il faut quand même avouer que parfois, la bouffe tricatel, c’est pas mauvais. Bon c’est rare, d’accord, mais ça existe.

Estèbe dit:
14 septembre 2006 à 8:34
Euh… ben non. Jamais bon, jamais. Niark!

Adèle dit:
14 septembre 2006 à 8:53
C’est vrai que ça fait slurpement envie cette polenta!

Patrick CdM dit:
14 septembre 2006 à 9:02
C’est vraiment bourré de bonnes idées ces blogs, j’ai bien fait d’y venir…

texmex dit:
14 septembre 2006 à 10:00
Faux Migros existe en France, mais uniquement autour de la France du cotee de Geneve, et il me semble aussi un du cote de l’Allemagne. Bon c’est vrai que la polenta c’est pas tres complique puisque ce n’est que du mais, mais qu’est ce que c’est bon. Il faut qwue j’en refasse avec des tomates sechées et des herbes…

LOULOU dit:
14 septembre 2006 à 10:31
waou voila qui change de la caouette ou du curly, merçi mon bon estebe pour ce truc à rajouter direct dans le chapitre grailloutte tapas et compagnie
en vous remerçiant (comme on dit)

Estèbe dit:
14 septembre 2006 à 10:34
“La caouette et le curly”, c’est joli; ça pourrait même être le titre d’une chanson de Bobby Lapointe. Quelle poétesse, cette Loulou!

LOULOU dit:
14 septembre 2006 à 10:34
cela dit , ne deviendriez vous pas zin peu chnobe mon ami ?

Estèbe dit:
14 septembre 2006 à 10:35
Yes, atchement chnobe.

LOULOU dit:
14 septembre 2006 à 10:39
et au fait ,pour une dinde parisienne c’est quoi ” la Migros” paceke des amis un peu enrobé j’en ai mais en principe (car je suis bien élevé) je ne leur dit pas……qu’on m’éclaire quoi !!!

Ronchon dit:
14 septembre 2006 à 10:43
Excellents, les cubes de polenta.
J’aime bien aussi les verrines à l’apéro; ça vous permet de tenir la verrine dans une main, la pettite cuiller dans l’autre et votre verre dans la dernière.
Nice to meet you et “bonne continuation”

Estèbe dit:
14 septembre 2006 à 10:46
Migros (ou Géant Orange): coopérative commerciale, dont les magasins et supermarchés couvrent le territoire helvète aussi sûrement qu’une vieille toile d’araignée sur un bibelot oublié au grenier.
La Migros (bis): composante majeure de l’imaginaire et du vécu suisse. Comme Guillaume Tell, les Alpes et le Gruyère.

jojo dit:
14 septembre 2006 à 14:09
Oh, cher Estèbe, la migros est bien plus que ça: c’est aussi un endroit où on peut prendre des cours de macramé, de chinois du nord-est, de banjo antillais, de gyme bdc (pour ceux qui savent ce que c’est… héhé) etc. Le peuple suisse ne vivrait pas sans la migros!

mercotte dit:
14 septembre 2006 à 14:53
j’aime bien la vraie, polenta, celle qu’on touille mais bon, c’est vrai que pour un apéro pourquoi pas ! migros on en a un à Annemasse, je m’y arrête quand je vais à Genève !! j’aime bien, mais nous la polenta on en trouve à tous les coins de rue en Savoie ! tes petits carrés sont bien apétissants en tout cas!

bergeou dit:
14 septembre 2006 à 18:04
Super idée, j’en avais vu dans un livre de tapas, ça m’avait déjà donné envie !

Saveurs Sucrées Salées dit:
14 septembre 2006 à 20:17
Autre alternative pour frire la polenta…le ghee ! Ca ne brule pas et ca donne un petit gout bien particulier. En vente dans les épiceries indiennes…

jupiter dit:
15 septembre 2006 à 10:14
salut estèbe,

bonne suggestion les olives noires.
je faisait bêtement sauter les reste ne lanière avec des lardons , ‘comme avant)
remarque sacré mots “avant”, cela mérite un article;
Juste avant de casser l’oeuf
Juste avant la bombe de l’Iran

a+
jupiter

Patrick dit:
15 septembre 2006 à 21:37
Pas vrai que t’es atchement schnobe, sinon la polenta tu l’aurais faite liquide, additionnée de fromages de chèvres bio, et tu l’aurais passée au syphon pour faire la couche finale d’un chèvre chaud destructuré servi en verrine. Même si la verrine est le récipient avec couvercle, joint et fermeture métallique, c’est atchement plus tendance de l’employer pour des verres. Verre, quel mot ringard ! Tu as encore des progrès à faire pour avoir la hype attitude mon biquet.

Estèbe dit:
16 septembre 2006 à 13:34
Oui, je sais et je bosse.
Et en seringue, la polente liquide? Serait le comble du urf ça.

Gracianne dit:
19 septembre 2006 à 11:16
Comment ca snob, l’Estebe? On nous l’aurait change?
J’adore les petits cubes de polenta revenus. Depuis quand la polenta est-elle devenue snob?

Écrit par : Divers | 08/05/2007

Les commentaires sont fermés.