18/03/2007

Domaine d'Escausses: la croisade de l'Albigeois

Yip,

 

 

 

 

 

Au pays du canard gras et des bastides perchées, on fait du vin. Qui est bon parfois. On a déjà parlé ici des extases plagolistiques. Restons dans le gaillacois, avec un autre phénix du coin: Denis Balaran du Domaine d'Escausses, sis à Sainte-Croix, à un jet de moût d'Albi. Balaran est un vigneron volubile et amical, qui aime entendre ce que l'amateur a à raconter sur son vin. C'est rare. Sa gamme couvre quasi tous les breuvages autorisés par cette décidemment très permissive appellation. Du Gaillac perlé au liquoreux (le très sexy Vendanges Dorées), en passant par un blanc séducteur (La Vigne de l'oubli) et trois rouges d'assemblages, dont une splendide Croix Petite 2004, riche et charmeuse, aux tannins fiers mais courtois.

 

 

 

Voilà l'ordinaire, déjà épatant. Pour un sommelier et caviste voisin, Balaran fait aussi deux cuvées monocépages, spéciales sinon extraordinaires, dénommée Les Vignes Mythiques. La blanche ne contient que du mauzac; la rouge que du braucol. Et c'est la fête à la typicité.
En 2004, le mauzac, derrière un nez de pomme reinette délicatement miéllé et résiné, offre une bouche fluide autant que parfumée, capiteuse mais sans lourdeur, dont l'équilibre atypique et le profil aromatique défrisera les fans de sirops chardonisés ou de lotions sauvignesques. Niark, niark.
Toujours en 2004, le braucol taquine nos narines émues avec un cassis pétaradant, de subtiles notes florales et mille épices, avant de révéler une chair plantureuse mais tonique, classe mais typée, sans faiblesse ni maquillage, sertie de tannins mûrs et chics. C'est long. C'est puissant. C'est ensorceleur. Et sans faire de gonflette confiturée. Oui, le triple top slurp est de rigueur. 
Mythiques donc, et pas tout à fait inaccessibles. Ces deux cuvées-là, l'amateur pourra toujours en dénicher quelques flacons à vil prix au bistrot albigeois suscité. Ou direct au domaine, en faisant un grand sourire au gentil monsieur à lunettes qui les a enfantés.

Tchou les choux

13:50 Publié dans Des vins | Lien permanent | Commentaires (1) |  Imprimer |  Facebook | | |

Commentaires

2 réponses à “Domaine d’Escausses: la croisade de l’Albigeois”
olif dit:
26 juillet 2006 à 20:49
Ah! Les Vendanges dorées 2001! Top slurp une bonne dizaine de fois! Tu as mille fois raison, le domaine d’Escausses, il faut qu’on en cause! Et pas que sur les Causses! Dans les blogs aussi!

mamina dit:
27 juillet 2006 à 15:24
Salut Estèbe,
J’espère que les vacances ont été Top Slurp… pour nous, 3 jours en Bretagne 35 à 37° et j’avais oublié mes sandales spéciales canicule…Suis-je bête.
Mais on a fait une étape TOP TOP SLURP que je raconterai bientôt.
Je te retrouve ave plaisir, j’espère que tu es satisfait de mon devoir-questionnaire de vacances… j’y ai beaucoup planché, mais toi, comme une lâche tu es parti sans attendre la réponse!!!
Canal blog ayant pris des vacances prolongées depuis hier soir, je ne peux me remmettre à ma lourde tâche de blog que maintenant.
Au fait, oui, Monsieur Mamina est plutôt sympa, surtout pour les changements de décennies. Pour la rivière de diamants, il y a longtemps que je l’ai et ces jours-ci, je me rafraîchis en nageant dedans.
Chaudement.

Écrit par : Divers | 03/04/2007

Les commentaires sont fermés.