18/03/2007

L'humilité sublime du tajine (de poulet et citrons confits)

Plouf,

 

 

 

 

Le tajine est un autocuiseur soft du désert. Un récipient modeste et génial (bon... disons humble et sublime pour changer), qui conserve aux ingrédients toute leur intégrité gustative, tout en leur conférant un délicat parfum de terre cuite. Trop souvent, on entend ça et là parler de tajines pour des plats cuits à la cocotte et présentés in extremis sous cloche arabe. Non, non et non, corne de bouc pétomane! Le tajine n'est pas un artifice de service. Mais un concept global. Yeap!


Et quand Mme Sonson enfile son tablier pour mitonner un tajine de poulet aux légumes et citrons confits, on note toutes les étapes sur son petit calepin. Sans moufter.

_ Tranchez le poulet (bio et dodu) en huit. Virez la peau (sauf celle des cuisses) et la carcasse. Epluchez et détaillez deux carottes et une aubergine, hachez un oignon et une gousse d'ail. Détaillez trois citrons confits en rondelles et une grosse tomate épépinée en morceaux. 

_ Dans deux cuillères d'huile d'olive, faites bien blondir l'oignon au fond du tajine, en le saupoudrant de ras-el-hanout et de camoun . Ajoutez l'ail émincé. Laissez mijoter jusqu'à obtention d'une pâte. Réservez. 

_ Dorez le poulet sur toutes les faces. Réservez

_ Remettez la pâte d'oignon, agrémentée de la tomate et d'un demi-verre d'eau. Ploutch. Assaisonnez.

_ Dès lors, il s'agit d'empiler les ingrédients selon leur temps de cuisson. Au fond, un lit de carottes. Sel, poivre. Au dessus, les blancs (au centre) avec le reste du poulet (autour). Sel, poivre, re-ras-el-hanout et  quatre graines de fenouil. En couronne: les citrons. Puis l'aubergine au dessus. Hop, une pincée de ras-el-hanout de rab'.

_ Fermez et laissez mijoter à feu moyen jusqu'à ce que le liquide monte et frémisse. Quand le couvercle du tajine est bien chaud (compter une vingtaine de minutes), baissez pour éviter que le fond ne crame. Au bout d'un moment, mélangez délicatement les ingrédients. Laissez fondre vingt minutes de plus, en surveillant d'un oeil dubitatif et d'une narine prospective. A la moindre odeur de vieux caramel, hurlez.

On sert ce chef-d'oeuvre des sables avec un couscous aux muscats secs et un léger déhanché genre oriental. "Ah qu'elles sont jolies les volailles de mon pays..."

Amicales gratouillettes

PS: Le gros Panda écolo vend un vrai tajine, ben, il est bien. On l'a. C'est dire.

PS2. Malgré la présence des citrons, qui sont confits et doux, ce tajine-là fait ami-ami avec le rouge. Voui. Surtout avec le chaleureux, souple et truculent Côtes-du-Rhône "Les Garrigues"de Marcel Richaud, qui n'est autre que le meilleur vin du système solaire. Ou presque. 

Commentaires

14 réponses à “L’humilité sublime du tajine (de poulet et citrons confits)”
mamina dit:
1 septembre 2006 à 8:56
Cette fois, c’est toii qui m’invites. Si tu ne le fais pas, je viens quand même.

Zorg dit:
1 septembre 2006 à 9:13
Moi aussi, ça me tente bien, cette tajine. J’amène les danseuses du ventre…

Pirkko dit:
1 septembre 2006 à 9:50
Hello Estèbe,

Tu arrives à garder la silhouette avec tous ces bons plats?

Encore 2 questions: la meilleures adresse pour un tajine à Genf? Et les citrons confits, tu les prends chez Lyzamir?
:)

Estèbe dit:
1 septembre 2006 à 10:01
Ciao Pirkko.
1 / Yes, je suis filiforme comme comme une tige de persil plat.
2 / Chez Lysamir et là aussi http://www.halle-de-rive.ch/Fiches/dardashti.htm.
3 / Un bon tajine à Genf? Hum… à la Mamounia maybe.

Zorg dit:
1 septembre 2006 à 10:15
Attention: la Mamounia est très irrégulière… Parfois c’est oui, parfois c’est non. Si quelqu’un a une alternative…

Estèbe dit:
1 septembre 2006 à 10:24
“C’est une Mamouniaaaa, qui dit non non nonnon non”.
D’autres adresses? Voyons…. Le Mektoub rue Chaponière ou El Yacout bvd de la Cluse.

Gracianne dit:
1 septembre 2006 à 10:51
Je me joindrais bien a vous pour la degustation, Mme Sonson m’a l’air d’etre une fameuse cuisiniere!
Tu m’as donne envie d’en refaire, j’en avais fait un il y a quelques temps, c’etait vraiment bon: http://undimanche.blogspot.com/2006/05/essaouira-novembre-2005.html
Et les citrons confits que j’avais prepares etaient pas mal reussis.

Pirkko dit:
1 septembre 2006 à 11:00
Quelque chose me dit (mon petit doigt, par exemple…) que tu enjolives un peu la réalité concernant ta silhouette.

J’ai pris bonne note pour les citrons confits, merci. Et je suis d’accord avec Zorg pour la Mamounia.

:)

Rosa dit:
1 septembre 2006 à 13:39
Mmmmhhh, que c’est beau! Je sens l’odeur de cette tajine via écran interposé!!!…

alhya dit:
1 septembre 2006 à 20:11
cette Madame Samson sait de quoi il retourne quand il s’agit de me mettre les papilles en émoi! il me reste plus qu’à faire comme toi et prendre mon calepin!

MarieT dit:
1 septembre 2006 à 21:27
Te manques plus que le brasero ! Trop bon les tajines !

jupiter dit:
2 septembre 2006 à 11:18
salut

encore un plat qui transpire pour nous donner le meilleur. Moi je sais pas faire, alors c’est fini “, je viens plus sur “le blog de la tentation”
il y a trop de bonne chose , snif.

bonne journée Estèbe et à bientôt.

jupiter

gracianne dit:
3 septembre 2006 à 12:35
Tu m’as fait trop envie. J’en ai refait un hier soir en suivant votre méthode, c’était top délicieux! Merci à toi et à Madame Sonson, on s’est régalés. On l’a accompagné d’un Nero d’Avola Rapitala di Sicilia, vendemmia 2005. Je n’y connais pas grand chose en vin, mais ça allait super bien avec.
P.S: Essayez de faire vous même les citrons confits, c’est facile et délicieux.

Estèbe dit:
3 septembre 2006 à 18:01
Promis Gracianne, on va confire du citron et par camions. Et le nero d’avola paraît être le pinard de la situation.

Écrit par : Divers | 16/05/2007

Et avec ça, on boit de l'eau ?!!

Écrit par : Fabrice | 08/06/2008

Une bien belle façon de rédiger que tu as là.
J'aimerais bien que tu me joignes par mail pour de plus amples informations !
J'espère bientôt relire des informations semblables à celle là !
Cordialement, Martine.

Écrit par : Poele-et-bois.com | 10/02/2012

Les commentaires sont fermés.