18/03/2007

Le goût du chocolat à sa seule prononciation

Zour,

bouche.jpgLa revue anglaise Nature, peu portée sur les falbalas gastronomiques d'ordinaire, nous parle aujourd'hui d'un syndrome humain atchment intéressant. La Synesthésie, ça s'appelle. Les gens qui en sont frappés perçoivent un goût à la simple prononciation du mot la désignant. Vous captez le topo?
Ils disent cassoulet. Et se retrouvent avec la glotte envahie de la saveur inimitable du plat gascon. Ils articulent chocolat et voilà leur palais tout chocolaté. Pas pour de vrai, bien sûr; c'est dans la tête. Mais le goût, lui, est là.
Du coup, le synesthète condamné à suivre un régime amincissant, ben, il rigole. "Roquefort"; "bourgogne"; "frites"; "tarte tatin couverte de crème fraîche", qu'il clame à tue-tête. Le paradis acalorique.

Remarquez, il arrive sûrement aussi que le synesthète doive dire "caca de bique diarrhéique". Hi, hi, hi. Bien fait.

Tchou

Commentaires

18 réponses à “Le goût du chocolat à sa seule prononciation”
jean-Jacques dit:
23 novembre 2006 à 11:24
Les synesthètes britanniques sont vraiment prêts à tout pour faire avancer la science !

LOULOU dit:
23 novembre 2006 à 11:52
ben dite donc vous etes vraiment en forme cce matin mon bon !!
mais dite moi ou lisez vous donc ce magazine “nature”……..au toilettes…….

Zorg dit:
23 novembre 2006 à 12:47
Ah, je confirme: il suffit d’articuler devant moi les mots moutarde ou harissa pour qu’aussitôt je me mette à transpirer à grosses gouttes (authentique).
Malheureusement, le seul fait de prononcer “langouste” à proximité ne suffit pas à en emprimer la succulence sur mes papilles… Triste constat.

mamina dit:
23 novembre 2006 à 12:59
Tu as l’esprit bien mal tourné, tu nous apprends un mot savant qui manquait à notre cultue (tout au moins à la mienne), le synesthète étant pour moi lié à une sialorrhée (moi aussi, j’en connais des mots savants) provoquée non par le “caca de bique” ou pourquoi pas le pipi de chat mais tout simplement par le citron.

pascale dit:
23 novembre 2006 à 13:04
Super ton billet. Je n’avais jamais osé avouer qu’à l’évocation de certains plats, il m’arrive d’en sentir l’odeur. Je comprends mieux maintenant.

Roger dit:
23 novembre 2006 à 13:12
Et quand ils disent “chèvre”, ces gus, ils sentent l’haleine de l’animal, la saveur de sa viande ou son fromage????
Une vraie question ça. Je fonce au kiosque.

Estèbe dit:
23 novembre 2006 à 13:21
Mamina, j’ignorais le mot ce matin. Et l’ai déjà oublié. C’est plus de la cervelle, c’est du fromage blanc light.
Zorg et Pascal, à mon avis, vous en êtes, des synémachins.
Roger, votre question me rend chèvre.

Soho (Chocoholic) dit:
23 novembre 2006 à 13:33
Je veux être malade et dire à longueur de journée “chocolat, chocolat, chocolat…”

Merci de m’avoir appris un mot nouveau

Zorg dit:
23 novembre 2006 à 14:04
C’est toujours mieux que d’attraper la scarlatine…

Par ailleurs, cher Estènbe, j’ai un ami mien victime de priapisme au seul nom de Monica Belluci. De quel type de pathologie s’agit-il?

Estèbe dit:
23 novembre 2006 à 14:10
Vous vous trompez de titre, cher Zorg, Nature est une revue scientifique et pas naturiste.

Zorg dit:
23 novembre 2006 à 14:13
“Chassez le naturiste, il revient au bungalow”

Claudio dit:
23 novembre 2006 à 17:50
Les Anglais n’ont rien inventé. Je me souviens d’un jeu dans la cour de mon école - auto suggestion avant de savoir ce que ça voulait dire- où l’on prenait une pomme en jouant à se dire que c’était du citron. En se martelant l’idée dans la tête et dans une formule quasi magique “je vais manger un citron, je vais croquer un citron” et losque l’on mord dans la pomme…..Vous devriez essayer, c’est la saison des pommes!
Amitié acidulées
Claudio

jupiter dit:
23 novembre 2006 à 18:41
Bien entendu ce sont nos grands Zamis Anglois qui ont découvert cet affreux mots, encore une fois.
Restant dans les bas étages, que provoque “caca boudin” , une confusion neuronique irréversible ?

Stanislas dit:
23 novembre 2006 à 23:28
la mauvaise bière, pour moi, c’est de la pisse d’âne… comme je suis heureux de ne pas être synesthémachin…

salwa dit:
24 novembre 2006 à 9:12
J’ai mis 10 mn avant de comprendre le premier mot “zour”
je ne suis pas encore bien reveillée alors pour synesthesie c’est une autre histoire

Patrick CdM dit:
24 novembre 2006 à 22:19
Et pourquoi cette tête de singe hystérique comme un qui aurait dit “piment oiseau”, alors qu’il ya de jolies lèvres pulpeuses sur l’article du lien; je n’ose même pas penser au mot qu’elles ont prononcé…

Lu Fanni dit:
4 décembre 2006 à 23:09
Je m’insurge! Ceci n’est pas une tête de singe hystérique, mais le compagnon à quatre pattes de la dernière survivante gelfling! (non mais! Et les classiques?)

Estèbe dit:
5 décembre 2006 à 11:11
Bravo pour votre culture Lu. Vous êtes le Crystal Sombre de la blogosphère,

Écrit par : Divers | 25/04/2007

Les commentaires sont fermés.