18/03/2007

Le petit lapin pamplemoussé aux quatre épices

 

Youp, les gens

 

 

 

Votre volailler préféré (oui, le moustachu du coin) vend peut-être des petits filets de lapin, genre aiguillettes, bien mignons et bien frais. Achetez-en donc une tonne. Et suivez le plan slurp qui suit, en vue d'une platée de filets de lapin au pamplemousse et aux quatre épices, susceptible de nourrir agréablement quelques convives triés sur le volet pour leur goût exquis et leur conversation spirituelle. Outre les ingrédients susnommés, il vous faut des graines de sésame grillées (quoique...), un oignon frais (éventuellement...) et plein de bonne volonté. Fouette cocher!

On zeste le pamplemousse et on le presse. Les zestes sont blanchis une minute, pour que l'amertume se fasse la malle. Le jus va arroser les filets dans une jatte, en compagnie d'une bonne rasade de quatre épices (soit un mix de girofle, canelle, muscade, gingembre), d'une larme de piment et de plein de poivre exotique au moulin, genre Sechuan. On couvre et on laisse mariner au frigo deux bonnes heures. Fin du prélude.

Un quart d'heure avant l'heure du miam, on coupe l'oignon en fines lamelles. On extrait les filets de leur bain (qu'il faut garder à portée de main), en les essorant. Avant de les flanquer à la poêle à feu vif. Deux-trois minutes de chaque côté, manière de garder à coeur une nuance rosée. Sel, poivre. Et on laisse reposer au tiède sous une feuille d'alu.

On déglace la poêle avec le jus de pamplemousse, en rectifiant l'acidité d'une pincée de sucre si besoin. Voire d'un doigt de sel. Faut que ça réduise dru. Une fois le jus devenu sombre et goûtu, on nappe le lapinou. On le coiffe des zestes, des lamelles d'oignon et de sésame grillé. Puis on sert en chantonnant ce vieil air de Chantal Goya où il est question de l'assassinat d'un pauvre chasseur. "Ce matin, gnagnaga..."

Amitiés distinguées    

Commentaires

Il y a aussi le Lapin et la belette des Wriggles.. parce que Goya... de quoi vous perturber les papilles pour un moment, mais bon... Il y a comme ça des bribes d'enfance qui sont inscrites si profondément...
En lançant tout bêtement une recherche "quatre épices" et au beau milieu du tout et rien je tombe sur cette envolée...
Je me suis régalée à la lecture. Pour la recette... je reviendrai un peu plus tard dire si je l'ai trouvée à l'avenant.

Écrit par : Fraxinelle | 06/09/2008

Les commentaires sont fermés.