18/03/2007

Les pifs qui rient (3): la revanche du bourboulenc

Yaou!

Des vins au charme immédiat et aux tarifs amènes pour une fin d'été jouasse.

On le pensait abonné aux seconds rôles, aux fins de cuve et vignes de plaines inondables. Scoop: le bourboulenc, cépage blanc méridional vieux comme Mathusalem, peut avoir son nom en haut de l'affiche. Le Domaine de Simonet  - Côtes de Pérignan, à côté de la Clape, dans l'Aude - réalise ainsi une cuvée à sa gloire. Laquelle réserve quelques surprises. Derrière un nez joliment singulier, fumé et épicé, où pêche blanche et résine jouent à cache-cache, la bouche démarre cool, fraîche et souple, puis enfle sans crier gare pour atteindre une opulence entêtante, zébrée de notes salines. Voilà un vin en forme de poire, de calebasse, de contrebasse même. A engloutir sur un plat de la mer solide et relevé. Répétez après moi: Ô bourboulenc, Mon Dieu, que tu slurpes bien.

PS: On peut acheter ça ou . Ou même .

13:55 Publié dans Des vins | Lien permanent | Commentaires (1) |  Imprimer |  Facebook | | |

Commentaires

6 réponses à “Les pifs qui rient (3): la revanche du bourboulenc”
olif dit:
31 juillet 2006 à 11:22
Ô Bourboulenc, Mon Dieu, que tu slurpes bien!

Du Bourboulenc, on en trouve encore un peu dans l’assemblage du Cassis blanc, mais il a tendance à disparaître au profit de la marsanne. Vinifié seul, je n’en ai à vrai dire jamais goûté! Enfin, il me semble, parce que, s’ il s’agit d’un vin étonnant des Terres salées de Christophe Barbier, alors, j’en ai déjà bu!

Estèbe dit:
31 juillet 2006 à 11:24
Ben oui, il s’agit de celui-là même

jupiter dit:
31 juillet 2006 à 14:08
Dommage que je n’y connaisse rien en vin mais cela donne vraiment envie de goûter à tous
bonne soirée

Patrick dit:
31 juillet 2006 à 17:06
Le Domaine de la Berthète, à Camaret (84) a longtemps fait un pur Bourboulenc, très aromatique et frais en même temps. Peut-être le font-ils encore, je n’en ai pas bu depuis le millésime 1986.

mamina dit:
31 juillet 2006 à 18:46
Tout ça est bien technique pour moi, mais si c’est vraiment aussi top slurp que tu le dis, Monsieur Mamina va se débrouiller pour en trouver et y goûter.

Eric dit:
4 août 2006 à 8:26
J’en ai à la maison de celui-là… Effectivement slurpesque!

Écrit par : Divers | 03/04/2007

Les commentaires sont fermés.