18/03/2007

Par ici la bonne soussoupe à la courge

Mammifères omnivores, bonjour

Il y a quelques siècles de ça, on s'était englouti une soupe de courge mirobolante chez ce bon Chevrier. Faut dire que le chef y avait plongé des ris de veau croustillants et l'avait constellé de copeaux de truffe blanche d'Alba. Inutile de tartiner sur le slurpisme de la chose. Bref, on s'est inspiré de cet Himalaya gastronomique pour tambouiller une plus modeste quoique gentille soupe de courge aux dés de pancetta et bolets dorés.

Faut commencer par faire sa soupe (ben oui, patate), en pelant la courge avant de la découper en cubes. Et vlan, à la vapeur un bon moment. Après ça, mixage et assaisonnement: sel, muscade râpée, un rien de gingembre et une pincée d'ail en poudre. Non, pas de poivre ni de beurre. Un poil de crème fraîche, pourquoi pas. 
Pendant que la soupe frémit dans sa casserole, la pancetta est détaillée en dés, poêlée puis essorée sur du papier absorbant avec une maniaquerie toute diététique; le bolet tête-de-nègre, lui, se retrouve tranché en fines lamelles longitudinales, qui sont assaisonnées et dorées à feu cool dans une noisette de beurre.
On immerge la pancetta, on laisse flotter les cèpes, on ajoute un rien de persil ciselé; se remémorant ces très beaux vers de Mallarmé (Stéphane): La soussoupe de cucurbitacée / même par trop de mets bien tassé / jamais jamais je n'en ai assez.
Amis poètes, bonsoir

Commentaires

10 réponses à “Par ici la bonne soussoupe à la courge”
mamina dit:
16 octobre 2006 à 9:19
Ami poète, bonjour,
Du Mallarmé comme ça, j’en redemande tous les jours, surtout en dégustant cette sousoupe. Je te conseile juste d’autres cèpes, car ceux-là ont un nom pas très correct et tu risques d’attirer sur toi les foudres des bien-pensants.
Bien le bonjour.

Estèbe dit:
16 octobre 2006 à 11:38
Vous avez raison, très chère. On va désormais causer du Boletus aereus, c’est plus classe.

Ronchon dit:
16 octobre 2006 à 16:15
Il est sympa le petit Mallarmé, mais il a oublié le glouglou,
/sans glouglou, on s’déshydrate/
mais heureusement, y a le picrate/
évidemment, c’est pas toujours facile avec les champignons, alors il faudrait un peu l’aider..
“Bonne continuation”

Elvira dit:
16 octobre 2006 à 17:47
J’en sens la bonne odeur d’ici…! Et j’habite quand même au Portugal…

raymonde dit:
16 octobre 2006 à 17:57
Avec la pancetta et les champigons, c’est une gagnante ! vous avez dit bollets tête de nègre ??? Et la négrégrégrétitude ??? Ha!

anitaa dit:
16 octobre 2006 à 18:08
Salut,

Bien vu le gingembre avec le potiron c’est vachement bon.
Hier j’en ai fait mijoter quelques cubes avec des poireaux autour d’un rôti de veau, c’était slurpissime !

Bref, vive les courges ,

Biz

Fabienne dit:
16 octobre 2006 à 21:10
Modeste, modeste soupe ! J’en suis pas si certaine, les bolets semblent magnifiques !

jupiter dit:
17 octobre 2006 à 9:47
Alors comme cela on néglige la truffe, pour mettre quelques bolets, volés je ne sais où.
tous deux sont des champignons tout de même, seul le prix sépare cette même famille.
vive les truffes

Patrick CdM dit:
18 octobre 2006 à 14:46
Il y a quand même beaucoup de légumes là-dedans, non?

Valais_006 dit:
1 novembre 2006 à 23:25
Pétard ! nous avons essayé la recette, en la modifiant à peine : la courge fût remplacée par un potimaron (très drôle d’ailleurs) : l’extase.

Merci Dr Slurp

Valais_006

Écrit par : Divers | 25/04/2007

Les commentaires sont fermés.