19/03/2007

Dis-moi oui, endive (caramélisée au citron)


Tchou

 

 

 

Vous souvenez-vous de cette haletante série à propos des légumes dit à la "toucon" (voir I, II et III)? Ben, il aurait bien fallu y ajouter ces endives caramélisées au citron, beau plat d'hiver qui se cuisine fingers in ze nose et s'ingurgite with a smile on ze lips.

 

On tranche les endives en deux, après avoir enlevé les feuilles les plus moches. D'un coup de couteau rageur mais précis, on vire le coeur (à la base du cône central), qui est duraille. Et on dispose les endives dos en l'air dans une poêle, avec le jus d'un demi-citron, un déci d'eau, une bonne pincée de sucre, une belle noisette de beurre et un soupçon de curry doux. Il faut couvrir et laisser braiser à feu doux un gros quart d'heure, jusqu'à évaporation totale du liquide et caramélisation majuscule de nos braves chicorées. On retourne avec précaution, on sale. On laisse dorer l'autre côté quelques minutes. Et slurp.
L'amertume a été tamisée par le sucre, la chair attendrie par le braisage. Les enfants rient sans raison, le chien bave et, à travers le mur, on entend distinctement le voisin entonner Yellow Submarine d'une voix de fausset. In the tooooown, where i was boooorn, lived a maaaaan who sail to siiiiiii.

Voilà, ça sera tout pour aujourd'hui

Avec les Kinks en cadeau Bonux, SVP.

Commentaires

15 réponses à “Dis-moi oui, endive (caramélisée au citron)”
LOULOU dit:
15 décembre 2006 à 9:35
oui oui oui ,endive ,mon dieu !!! il à oser………………..

mamina dit:
15 décembre 2006 à 9:48
Et pourquoi il n’aurait pas osé, le monsieur? C’est toucon, mais c’est toubon les endives…

jojo dit:
15 décembre 2006 à 9:54
Ah, j’ai dû relire trois fois le déci d’eau! Jamais entendu ça, moi, un déci d’eau… de blanc, de rouge, de rosé oui, mais d’eau, je trouve ça tout à fait incongru!

salwa dit:
15 décembre 2006 à 10:08
miam mioum , des endives pareilles je prend !!

auré dit:
15 décembre 2006 à 10:24
je n’aime pas les endives cuites mais ta recette me tente, j’avoue!

lory dit:
15 décembre 2006 à 10:41
mmmm,j’adore l’endive, joli recette!

MarieT dit:
15 décembre 2006 à 12:32
Et si t’as pas de citron, tu peux le faire aussi avec des oranges. C’est bon aussi !

Blanca dit:
15 décembre 2006 à 14:23
Je n’aime pas les endives en salade mais j’aime bien grillées ou au four. J’essayerai ta recette, merci.

olif dit:
17 décembre 2006 à 15:53
No comprendo! Pas la recette, le titre. Enfin si, mais j’ai mis un moment! Les histoires d’En. finissent mal, en général!

Quel est le rapport avec le sous-marin jaune?

Estèbe dit:
17 décembre 2006 à 19:38
Aucun rapport. Si ce n’est qu’on barbote dans le grand fond commun de la zizique populaire (hum…). Oui, faudrait être un peu plus constructif dans ces posts. C’est vraiment n’impôte koi.

guyk dit:
18 décembre 2006 à 8:51
Bonjour Sire Estèbe,

Dans le genre endives, cela vaut la peine de les décliner en tagliatelles. C’est-à-dire les trancher finement dans la longueur les laisser suer dans une tombée de graisse (olive ou beurre selon les penchants du cœur ou du foie) avec une cuillère à soupe de sucre cassonade de qualité par livre, une lampée de mirin, un peu de sel de couleur ainsi que, pour les amatrices et amateurs, un poivre de goût. A feu tout doux dans une sauteuse avec son chapeau environ une demie heure.

Déjà comme cela c’est pas mal. On peut y ajouter une tombée de crème, mais seulement après fait évaporé l’eau de cuisson. Merveilleux accompagnement.

On peut varier et mettre au four avec un bleu merveilleux, quelques pomme de terre préalablement cuites, une louche de crème et si le jour est d’humeur carnassière quelques dès de cochonnaille fumée. Là, on arrive au plat unique (compter un kilo pour trois).

Belle journée et plein de bonheur

guyk

Baraou dit:
18 décembre 2006 à 9:21
Des endives au citron par Estèbe, c’est ça le “Yellow Slurp d’Endives” !

Estèbe dit:
18 décembre 2006 à 9:26
Guyk, vous êtes proprement époustouflant. On note vos tagliatelles en lettres d’or sur notre carnet slurp.

Patrick CdM dit:
18 décembre 2006 à 17:00
En fait, il y a surtout du chou dans les paroles de la chanson… mais c’est une recette paradoxale pour qui sait tropuver le dos d’une endive…

Denis Fays-Long dit:
4 février 2007 à 11:31
Re-mar-qua-ble ! En accompagnement de coquilles St Jacques juste poëlées à l’huile d’olive cette petite endive reste discrète et n’écrase pas le gout des St Jacques. Quant au déci d’eau, on peut le remplacer par un déci de blanc d’Entre Deux Mers, celui qu’on boira avec les St Jacques (et modération bien sûr !)

Écrit par : Divers | 29/03/2007

Merci pour cette recette ! Je suis tombée dessus en recherchant une recette à faire avec des endives et du citron et c'est délicieux.
Et merci aussi à guyk pour la recette avec le bleu : je compte bien essayer une prochaine fois !

Écrit par : Morgane | 25/04/2013

Les commentaires sont fermés.