19/03/2007

Germinator et l'avocat à la crème picotante

 

Yeap, 

 

 

 

Soyons francs. Au début, on trouvait ça top ringard. Un truc pour baba macrobiotique, fan de macramé et mangeur de graines constipantes. Puis on s'est ravisé. Voilà comment Germinator est entré dans la cuisine. De quoi s'agit-il? D'une boîte avec de l'eau au fond et un petit tamis dessus. On parsème de graines. Et cinq jours après apparaît une chouette moquette de petites pousses. Pousses toniques et picotantes d'oignons, de pois chiche ou d'alfalfa. Oui, sans soleil. C'est un spectacle charmant que de voir s'épanouir ainsi cette verdure naine. Charmant et métaphysique aussi. Nous autres humains, ne sommes nous pas de ridicules germes qui tentons de survivre sur le tamis de l'existence?
Pas vrai, Simone?

Bref, après notre dernière cueillette, on vous a bidouillé des avocats aux pousses de cresson, en brassant dans une jatte de la crème fleurette (celle qui aime qu'on la fouette), une bonne pincée de cardamome en poudre, du piment, sel et poivre, plus lesdites pousses. Mélange qui est allé gentiment se nicher dans le trou d'un avocat mûr. Rien à voir bien sûr avec l'anatomie intime d'un membre vénérable du bareau.
Hum... spirituel, n'est ce pas?

Ben, c'était slurp. Merci Germinator.

Tchou

PS: Dans la dernière Revue du Vin de France, un article détaille les goûts des candidats à la présidentielle en matière de pinard. Goûts qu'on vous résume en toute subjectivité:
Médaille d'or: Dominique Voynet, qui boit bien et jurassien.
Médaille du mérite: Ségolène, qui connaît ses classiques et ne crache jamais sur une bouteille d'envergure.
Bonnet d'âne: Sarko, qui ne boit jamais une goutte de vin et n'y connaît que pouic.
Moralité? Amis français, votez pour ces dames. Qui veut d'un président abstinent?

Commentaires

20 réponses à “Germinator et l’avocat à la crème picotante”
mercotte dit:
5 mars 2007 à 8:26
cette crème fleurette quand même tu lui prêtes des intentions !! Alors te voilà toi aussi succonmbant aux phénomènes de mode !! c’est bien!

bergeou dit:
5 mars 2007 à 8:40
Mou aussi je suis devenue adepte des graines germées !

Estèbe dit:
5 mars 2007 à 8:44
Voui: la couk-fachon-victim, c’est moi

mamina dit:
5 mars 2007 à 9:20
Couq-facon-victim, il va falloir que tu poses ton tutu et ton casque (pas trop tendance, ces deux trucs) et que tu portes le short (ça c’est très branché!)… il me semble que tu as des tongs, ça devrait être charmant surtout à Genève…
Au fait, les graines germées, c’est un peu baba macro bio, mais c’est quand même excellent et quand on y a goûté on est vite accro…

cuicine à Chambiers dit:
5 mars 2007 à 11:21
Qu’est ce qu’elle pense Simone de tout çà?
D’accord avec Mercotte pour la crème fleurette!
Anne
PS le poireau germé, c’est trés bon aussi

Anne (Papilles et Pupilles) dit:
5 mars 2007 à 13:05
Tu sproutes ? Je vais m’y mettre aussi. J’ai acheté le parfait nécessaire du parfait sprouteur.

Estèbe dit:
5 mars 2007 à 13:08
Damned! J’avais oublié le sproutisme chez Anaïk. Mais quel petit sprouteur fais-je!

Tit' dit:
5 mars 2007 à 13:18
‘tention, vilain jeu de mot à l’horizon !…
moi, quand je vois ça, ça me colle la germe !
j’avais prévenu, héhé !
vrai que les petits germes, c’est tout beau et très agréable en bouche. je me freine à acheter un germinateur. pas de place chez moi, heureusement.

Zorg dit:
5 mars 2007 à 14:49
Je vous informe, maître Estèbe, que Pif Gadget avait pensé à ça il y a déjà bien longtemps, alors que vous portiez culottes courtes et préfériez les grenadines au Gevrey-Chambertin.
Ce journal crypto-communiste à destinations des enfants du lumpenprolétariat avait en effet glissé en guise de gadget un ancêtre de Germinator. L’herbe qui y poussait miraculeusement n’était autre que du soja, peu commun sous nos tropiques à cette époque. Fous de rage et de jalousie, les têtes blondes du grand capital s’étaient vengé quelques années plus tard en portant Valéry Giscard d’Estaing à la tête de l’Etat. En somme, un crâne d’oeuf pour conjurer les semailles populaires. Ce n’est pas dans les livres d’Histoire et c’est bien dommage…

jupiter dit:
5 mars 2007 à 14:49
Le jupi terre bouseux vous dit que les graines germées sont données depuis fort longtemps aux volailles qui se respectent, cela évite foultitudes de maladies, sauf celle du couteau à saigner évidemment (désolé)
alors la poulette, fashion ou Fauchon victime macro, c’est du passé.
par contre je conseille au Sieur Estèbe la poularde aux germes de truffes, si toutefois germinatorium excelsius y arrive.
lancé comme il est , notre dérapeur chronique va certainement tomber dans le piège du jus d’herbes, suite logique et dramatique des dérives macrobiotiques
sur cela je vais m’atteler à semailler de vraies graines dans un vrai champ

Estèbe dit:
5 mars 2007 à 14:58
Zorg, accuser Pif et Hercule d’avoir porté Giscard à l’Elysée à coup de soja germé est un raccourci historique grave, voire crapuleux. Doc Justice et Rahan vont venir vous tirer les poils du nez.

Ok, Ok. Mister Jup. Mais tout le monde ne vit pas entouré d’hectares de bonne terre arable. Notre jardinet à nous se limite donc, pour l’heure, aux quatre centimètres carré de ce bon Germinator. Le jus d’herbe? pourquoi pas?

Gracianne dit:
5 mars 2007 à 15:45
J’ignorais que je faisais partie du lumpenproletariat, mais je l’ai eu ce gadget la.
Sinon, ils ont dit ce qu’il boit Bayrou, dans ton journal?

Estèbe dit:
5 mars 2007 à 15:48
Bayrou? Non, ils en parlent peu. Mais à voir ses pomettes rubicondes, il ne doit pas sucer que de la glace.

Framboiz dit:
5 mars 2007 à 16:05
Merci pour cette vision cocace que tu m’as offerte ce matin, un instant j’ai imaginé Maître Verges avec tout plein de crème fouetteé (fais-moi mal Johnny Johnny Johnny) et de sprouts dans le… euh… nombril. Trop fort.

LOULOU dit:
5 mars 2007 à 16:44
Vous allez finir par donner une renommée internationale à notre chère kouine meuhm….merçi pour elle, mais cela dit franchement feriez mieux de planter deux ou trois pieds de vigne sur le balcon…quand au germinator ,des esprits un peu deviants l’utiliseraient facilement pour faire pousser de l’herbe à rigoler……

Estèbe dit:
5 mars 2007 à 16:46
Des pieds de vigne sur le balcon, haha, belle idée! Et pourquoi pas élever des cochons dans la penderie aussi.

LOULOU dit:
5 mars 2007 à 17:06
Pôve tite bete….chez nous le cochon partage notre quotidien et nos repas, parfois il vient meme dormir au pied du lit…c’est un animal si délicat…….

Estèbe dit:
5 mars 2007 à 17:07
Ces révélations sur votre vie privée nous font rosir les joues. Oui couleur cochon, justement.

LOULOU dit:
5 mars 2007 à 17:21
je dois vous quitter nous emmenons justement ce soir Copain (ok elle est super vielle celle-la!) voir Polnaref, chai pas pourquoi lui il adore…….

renardgourmande dit:
5 mars 2007 à 18:06
Houla, au titre j’ai cru que tu avais réussi à faire sprouter un avocat, chose que je ne suis jamais parvenue à faire. Mais j’ai une belle collection de noyaux moisis, si tu veux voir…J’aussi grandi au germinator, victime d’une maman baba microbiotique……mais un avocat, ça coûte cher de l’heure, juste pour le fourrer aux sprouts! Mais bon, y’en a qui ont des goûts dispendieux. Il me semble que le but de faire germer ses graines soi-même était d’économiser tout en énergisant! Ils font ça dans certaines de nos écoles aujourd’hui (sprouter, version sans avocat) pour donner de l’énergie aux enfants pour leur journée!

Écrit par : Divers | 27/03/2007

Les commentaires sont fermés.