19/03/2007

La baguette magique avec un mignon dedans

Tchou,

Juste un mot au galop pour raconter ce que l'on a englouti ce week-end chez Monsieur et Madame Niccolo: une baguette de pain avec un filet mignon de porc citronné caché dedans. Le cochon avait été salé et poivré, puis couvert de zestes d'un citron. La baguette de pain, quant à elle, avait été incisée, manière de virer la mie, remplacée avantageusement par le mignon. Ensuite, madame Niccolo avait parcimonieusement oint le pain d'huile d'olive avant de le barder de lard et de l'expédier au four à 180° trois petits quarts d'heure. Ben, c'était triplement slurp. Avec une croûte toute croustillante, une mie humidifiée par les sucs de la bête, et le petit swing titillant de l'agrume pour parfaire le tout.

Bye bye

PS1: Cette baguette magique pourrait être l'occasion de se siffler notre nouveau copain, le Lolo du Clos de l'Anhel, petite merveille toute en fruit et en souplesse, qui étanche la soif et vous bisoute tendrement la glotte de tannins fins. Guignez bien l'étiquette pour sauter dessus si un jour vous la rencontrez.

PS2. On en profite pour envoyer d'amicales papouilles à la dame du Monde.Fr, qui a cité nos endives caramélisées dans son panorama hebdo des blogs gourmands. Merci, m'dame.

Commentaires

17 réponses à “La baguette magique avec un mignon dedans”
Ester dit:
5 février 2007 à 12:40
Wou wou la belle et bonne idée que v’là ! Tu crois que le mignon a d’abord été poêlé avant d’aller dans la baguette ou non ? Perso c’est ce que je lui fais subir avant de l’enfermer (gniak gniak gniak) dans la pâte feuilletée…

Estèbe dit:
5 février 2007 à 12:41
Non, tout cru dans la miche. D’où les 45 minutes de cuisson.

Ronchon dit:
5 février 2007 à 13:32
“La baguette magique avec un mignon dedans” “tout cru dans la miche”
Que d’allusions à notre bon roi Henri III.

Estèbe dit:
5 février 2007 à 13:35
Tiens revoilà Ronchon.
Ben oui, il fallait bien qu’HenriIII ramène sa fraîse.

Zorg dit:
5 février 2007 à 13:48
Henri III portait effectivement la fraîse, mais il préférait les cols levés et duement calamistrés (on peut le constater sur les nombreux portraits de sa royale personne).
Cette petite précision n’a d’autre fonction que de nous écarter du sujet. C’est lamentable, j’en conviens…

Estèbe dit:
5 février 2007 à 13:50
Que ferait-on sans vous, cher Zorg de Valois

Claude-Olivier dit:
5 février 2007 à 14:43
Superbe idée, cela doit etre super bon !!! J’adère tout de suite

Amitiés
Claude

Patrick CdM dit:
5 février 2007 à 15:21
Cà doit être poissonisable cette histoire-là, je vais y songer…

Estèbe dit:
5 février 2007 à 15:22
Ben oui, avec un gros pain de campagne et un thon entier dedans.

Gracianne dit:
5 février 2007 à 15:25
Vous avez d’excellents amis semble t’il.

mamina dit:
5 février 2007 à 16:52
Les Niccolo sont des gens à connaître il me semble… ils me sont fort sympathiques.

LOULOU dit:
5 février 2007 à 16:56
Ca dévie de plus zan plus par ici….je confirme pour le LOLO j’en ai fait rentrer 120 bouteilles pour passer l’hiver…….

jean-jacques dit:
5 février 2007 à 22:09
Toujours pareil, du pain, des jeux et on a du cochon.

San des Frangines dit:
5 février 2007 à 23:18
Hihi, c’est drôle, on a tous les deux été cités par le Monde.fr et dans le Fémina de ce dimanche ^_________^
A croire qu’on se suit !

Estèbe dit:
6 février 2007 à 8:24
Oui, Jean-Jacques, c’est une authentique recette plébéiennee. A bien y penser, quelques feuilles de laurier aménerait une note joliment patricienne.



La vie simple dit:
6 février 2007 à 13:56
Perso., je mettrais plutôt le lard à l’intérieur, autour du mignon, et un beurre clarifié sur le dos de la baguette, pour la couleur.

Estèbe dit:
6 février 2007 à 14:27
En fait, du lard à l’intérieur, au contact du citron, ya pas vraiment besoin vue que la viande, cuite sous croûte, reste moelleuse et juteuse. En revanche, sur la baguette, les bardes amènent un peu d’humidité et une saveur porcine palpitante.

Écrit par : Divers | 27/03/2007

Fameux ! J'ai ajouté de la moutarde au miel sur le filet et c'était parfait.


Merci pour cette recette !

Écrit par : Aprile | 02/05/2007

Bien tentant ! Il se trouve que j'ai au congélateur (horresco referens !) un filet mignon tout esseulé placé là un jour où je me prenais pour une fourmi. Depuis je n'ose plus y toucher. Ce serait peut-être une solution… D'autant que la mie de pain récupérée pourrait servir à un farci. oui, c'est décidé, je le ferai demain !

Écrit par : Olivia_Mohune | 18/04/2008

Alors, j'éteins le four (50 minutes de cuisson à 175 °C). Eh bien, odeur enivrante et superbe coloration, sans aucun relent de graisse chauffée ! Faute de plus de précisions quant au lard, j'ai bardé avec de minces tranches de lard de poitrine (de toute façon, pas de lard gras sous la main). J'ai l'impression que le zeste de citron était râpé un peu trop fin. J'ai ajouté un soupçon de romarin finement froissé entre les doigts (les toutes dernières sommités fleuries de ce printemps). Le diamètre de la baguette française étant nettement insuffisant, j'ai utilisé le calibre supérieur, appelé ici « pain ». Je vais servir avec une énorme patate au four (580 g, je l'ai pesée !) cuite en même temps (je l'ai même mise au four avant) et quelques gousses d'ail rose en chemise. Testons…

Écrit par : Olivia_Mohune | 19/04/2008

Arghhh, quel suspens! Je fais ça avec de la pancetta d'ordinaire.

Écrit par : Estèbe | 20/04/2008

Dans l'euphorie du premier pique-nique frisquet de l'année, j'ai totalement oublié de dire que c'était délicieux. Hermétiquement enveloppé au sortir du four, ce mignon très mignon a avantageusement remplacé le pâté en croûte pour cette première dinette en plein air un peu frileuse. Mais comme la forêt n'est qu'à une vingtaine de minutes à pied du centre ville – donc pas de souci de volant à prendre –, nous avons pu nous réchauffer de généreuses goulées de gris meunier orléanais (enfin, ce qui a remplacé l'ancien gris meunier trop léger, paraît-il).

PS Doucettement décongelé et bien essuyé, mon filet mignon bio était bon, mais aurait été bien meilleur sans passage au congélateur.

Écrit par : Olivia_Mohune | 23/04/2008

Après "Mange ta soupe" du 6.5.9

Z'auriez pas une recette pour utiliser la mie, sinon je passe pour un gaspilleur.

Le petit "vieux" spectateur, vaguement barbu, qui vous a abordé après le débat

Écrit par : Pierre_Tissot | 07/05/2009

Mignon + croûte = formule magique.
A peine avais-je lu cette petite recette qui ne payait pas de mine sous ses dehors "tout simples", que j'étais déjà dans ma cuisine avec, non pas une baguette, mais un pain ( batard ) et un filet ( mignon ). J'ai fait tout comme vous avec dit, avec le lard, l'huile, la parcimonie, les zestes, le sel, enfin bref, j'ai été très consciencieuse. Au final.... Ce fut bon, ça je vous l'accorde bien volontiers, mais après coup j'aurais modifié quelques petites choses ! Je suis une inconditionnelle de moutarde et je pense que si je devais refaire ce gros hot dog de porc, ce serait sans citron, mais avec moutarde :-) Enfin, le bestiau est quand même assez compliqué à manger et à dépecer une fois dans l'assiette ^^ Bref, j'essaie, je teste, je bricole, je bidouille :-)

Bonne continuation à vous en tout cas, au (grand) plaisir de vous lire...

Écrit par : Louise | 26/03/2011

Les commentaires sont fermés.