19/03/2007

La laborieuse alchimie du veau pré-printanier

Coucou, 

 

 

 

 

Il y avait cette pièce de veau qui nous faisait de l'œil au fond du frigo. Un joli morceau de filet; 400 grammes de chair délicate. 
Et on se demandait quoi en faire. D'où une prise de tête majuscule. Au four, farci d'un appareil aux épinards? Pas assez épais. Grillé à la poêle et déglacé au citron? Banal. En cocotte, avec plein de petits légumes? Pourquoi pas... mais sans ail ni oignon alors (une affaire d'humeur). Et avec des légumes croquants, pas compotés. Des légumes chromatiquement pétards, qui annoncent un peu le printemps. Voyons, voyons. Du céleri branche, c'est spirituel; et du poivron jaune, c'est doux. Avec des tomates séchées aussi, pour amener du swing. Ouf.
Mais quid des herbes et épices? Mmmh... des parfums toniques et singuliers. De la sauge pourquoi pas. Ou du paprika. Ou les deux. Oui, les deux, soyons fous.

Voilà comment après deux heures de ventilation cérébrale et sauvage, on en est enfin arrivé à cette cocotte de veau au céleri, poivron jaune et tomates séchées et son jus à la sauge. Très slurp, merci. Original, même. Le lendemain, on a raconté fièrement la recette à Rosario, l'épicier italien du coin. Il a écouté. Puis a levé la tête, radieux, en disant "Ben oui, c'est souvent les plats les plus cons les meilleurs." Et toc dans l'ego.

1 / Epluchez et tailler en petits dés trois brins de céleri branche et un poivron jaune. Emincez six tomates séchées.
2 / Faites dorer presto le veau dans un peu d'huile d'olive. Salez, poivrez et paprikez. Ajoutez un déci de vin blanc. Coiffez la viande avec le céleri et le poivron, plus deux feuilles de sauge.
3/ Couvrez et laissez mijoter à feu tout cool, moins de vingt minutes pour une viande rosée à cœur. Deux minutes avant la fin, ajoutez la tomate séchée. Rectifiez l'assaisonnement.
4 / Découpez, nappez avec le petit jus, ceintrez de légumes. Et servez avec des patates sautées. Et en faisant le modeste. De toute manière, c'est les plats les plus cons les meilleurs.

Adios

PS: Avec ça, on aurait pu boire du blanc. Ben, on a bu du rouge. Un rouge ravissant. Le Clos des mouches 2004 de Françoise et Denis Clair à Santenay, dont le fruit affriolant et la chair élégante nous chantent en canon la grandeur de la Côte de Beaune. Tout ça pour une grosse vingtaine de balles à la Coop. Banzaï!

Commentaires

12 réponses à “La laborieuse alchimie du veau pré-printanier”
Tiuscha dit:
7 mars 2007 à 10:21
Voilà une bonne association, et même deux bonnes associations…

alhya dit:
7 mars 2007 à 12:45
c’est tout pareil chez moi : ça s’associe à la va que j’te pousse dans mon cerveau et pis parfois ça étincelle. la tienne d’imagination, elle explose, c’est encore mieux. bon, allez, l’Estèbe, même vieux et rhumatismé, je te prends dans mon équipe pour couler des jours zeureux en 2017

Estèbe dit:
7 mars 2007 à 13:28
Youpiiiii

mamina dit:
7 mars 2007 à 13:37
Fou? Vous, je n’en crois pas un mot…

BRY dit:
7 mars 2007 à 16:12
Bonjour Estèbe,
alors moi j’ai toujours de la peine à utiliser des tomates séchées, c’est un ingrédient que je n’ai jamais dans ma cuisine……bon il serait peut-être temps que je m’y mette……mais…..c’est pas un peu acide??

Zorg dit:
7 mars 2007 à 16:28
En somme, plus c’est con, plus c’est bon…

Estèbe dit:
7 mars 2007 à 16:47
Non Bry, il y a certes l’acidité naturelle de la tomate qui demeure, mais c’est surtout assez puissant et goûtu. A utiliser quasi comme un condiment.
Zorg, sublime résumé de la situation.

LOULOU dit:
7 mars 2007 à 17:25
dans la serie du toucon on ne peut que vous rejoindre, celal dit quand même les italiens sont vraiment mal embouchés…….

jupiter dit:
8 mars 2007 à 9:50
D’après le livre de cuisine “Letoucon” que je suis à la lettre et pas que dans les recettes, Latouconnerie, avec les deux pieds sur terre revient
doucement en force.

Jule dit:
8 mars 2007 à 12:37
C’est le Rosario qui a les super pinards italiens dans sa cave?

Estèbe dit:
8 mars 2007 à 12:40
Celui-là même

Hubert dit:
12 mars 2007 à 13:16
l’association légumes-sauge semble super bien vue. je vais essayer demain. gare à toi si c’est pas bon.

Écrit par : Divers | 27/03/2007

Les commentaires sont fermés.