19/03/2007

Patate douce au roquefort: plus bête, tu collapses

 

Salud,

 

 

Après la déprimante affaire du millefeuille tarabiscoté, il fallait vite imaginer un plat qui nous regonfle l'ego façon montgolfière. Un plat qui nous bétonne le mental velu. Un plat simple, donc. Voilà donc la patate douce au roquefort, qui pourrait prétendre au titre envié autant que respectable de recette la plus couillonne du monde.

Prenez des patates douces; lavez-les; frottez-les à l'huile d'olive; flanquez-les au four une bonne heure à 150°; puis ouvrez-les en deux et laissez trois noisettes de roquefort fondre dedans. Point barre. Couillon, qu'on vous disait.
Servez avec des côtelettes d'agneau. Et une bouteille des Violettes de Dédé Roméro 2001 (Domaine La Soumade à Rasteau), le plus grand Côtes du Rhône du système solaire, qui vous arrache des râles de volupté à chaque gorgée. Parfaitement.

Ouf, ça va mieux.

Et à demain si vous le voulez bien

Commentaires

20 réponses à “Patate douce au roquefort: plus bête, tu collapses”
mamina dit:
1 mars 2007 à 10:09
L’association du doux de la patate et du roquefort me plaît et si ça t’a remis de tes émotions de ratages, tou baigne…

Zorg dit:
1 mars 2007 à 10:56
Ola, oh, éh, OH!

Je sais pas quoi dire, là. Comme disait la Venus de Milo: “Les bras m’en tombent”.
Ce truc-là a l’air vraiment très cochon. Sa simplicité exquise est sans doute proportionnelle à l’extase provoquée lors de l’ingestion (attention, j’ai pas dit l’indigestion). Aussi sublime qu’une pomme de terre à l’eau accompagnée d’une noisette de beurre. Aussi délicat que l’épiderme soyeux de Marylin au sortir d’un bain moussant. Aussi magique que David Coperfield quand il fait disparaître sa zigounette à l’intérieur d’un top model teuton sous les applaudissements de la foule. Aussi poétique qu’un coucher de soleil sur Hiroshima tandis que la silhouette gracile d’Enola Gay apparaît à l’horizon. Aussi fascinant que Johnny quand son corps devient lourd comme un cheval mort. Bref, aussi beau qu’un camion.

Estèbe dit:
1 mars 2007 à 11:15
J’en sanglote, Zorg

LOULOU dit:
1 mars 2007 à 11:50
pôve rockfort…
Patate douce, comme le nom de cette racine est trompeur on aurait du nommer ce truc “patate douceresementburp…” pouac ! je range ça au même rayon que la purée de chataigne qui accompagnait le chevreuil sauce grand veneur de mon enfance, beurk! un truc à vous faire vomir tous le zapéricube ingurgités à l’apéro heu! c’est grave docteur…….

Estèbe dit:
1 mars 2007 à 11:57
Corail, patate douce. Berk par ci, berk par là; voilà qui me rappelle un peu une cousine vieille de six printemps qui ne se nourrit que de carambars.

San dit:
1 mars 2007 à 12:17
OOOHHH ! Je fais ça aussi ! Patate douce au four et roquefort en fin de cuisson. Une tuerie ! Avec des petites *** et un filet de ***… Slurp !!!
Faudra que je mette cette recette en ligne d’ailleurs ^____^

mercotte dit:
1 mars 2007 à 14:06
tu as bien dit râles de volupté…j’en veux moi !!

Estèbe dit:
1 mars 2007 à 14:08
OK. Echange bouteille de Roméro contre boîte de macarons.

lenfantdelard dit:
1 mars 2007 à 14:43
Oh, mon bon estèbe, vous manque-t-il un canapé sur lequel étancher votre pitance ! De grâce, vous êtes à cent lieues de cela.
Point de rajouts disgracieux, s’il vous plaît ! Plus que l’oréal, vous valez mieux que ça !!!!
Attaquez donc les AVNIs sans retenue aucune et revenez nous au plus haut de votre splendeur. Même si Roméro est certes l’un des plus grand du système solaire (outre le prix !).
Ceci n’est pas un souhait, mais un ordre. Un talent ne se gâche pas !!!!!

Claude-Olivier dit:
1 mars 2007 à 15:32
Bon heureusement que tout est redevenu normal…pis tu m’étonnes avec une recette comme celle ci et un vin pareil A bientot

Claude

LOULOU dit:
1 mars 2007 à 16:21
Il est vrai que le carambar est tres tendance en ce moment…..je ne dis plus beurk promis (je gouterais la prochaine fois à la cantine )…….mais franchement à quand l’igname (dioscorea rotundata) hein?

Estèbe dit:
1 mars 2007 à 17:16
Ben oui, Claude-Olivier, il faut déboucher les grandes bouteilles en compagnie de mets slurps mais humbles.
Loulou, on ne vous savait pas botanico-latiniste. Incroyable, ce savoir qui se dévoile.

LOULOU dit:
1 mars 2007 à 17:34
ah la la ! si vous saviez mon cher mais c’est en train corail que je j’excelle….

LOULOU dit:
1 mars 2007 à 17:38
et puis franchement me prendriez vous pour un jambon……c’est que j’en ai déroulé du cable…….

Romarin dit:
1 mars 2007 à 17:54
Je découvre ce blog, de la sphère culinaire où je me ravitaille en recettes, et j’y trouve des idées alléchantes, des conseils en vins, et dit avec drôlerie, ça ma plaît bien ! Et ces “violettes” à boire, on le trouve facilement ? ça m’intéresse.

Estèbe dit:
1 mars 2007 à 18:00
Tout dépend de l’endroit où vous vivez, cher(e) Romarin. En Suisse, c’est le Cave SA à Gland qui importe cette merveille. En France, il faut peut-être commander. Ou, mieux, filer à Rasteau, au pied des sublimes Dentelles de Montmirail, au Domaine de la Soumade que tiennent les Romero père et fils (04.90.46.11.26).

salwa dit:
1 mars 2007 à 19:14
heu, la patate douce est sucrée, le roquefort pas trop
mais je tenterais bien, j’aime les recettes qui changent

renardgourmande dit:
2 mars 2007 à 5:40
Pour une remise en forme, c’est du fort! Tu m’épateras toujours mon cher. Dommage que je n’apprécie pas le fromage bleu (ou vert…) chaud. Mais je te promet néanmoins d’essayer, je te dois bien ça. Dommage aussi d’être aussi loin de ce merveilleux élixir que tu proposes. Mais à t’entendre râler comme ça, ça me satisfait. Slurp à toi!

Fabienne dit:
2 mars 2007 à 6:10
Je connaissais la recette des patates douces et sa sauce aux marshmallows… Non, ne feuilletez pas les albums de gaston si le gag vous a échappé mais les fiches cuisine d’un vrai thankgiving yankee.
Merci Estèbe de ce coup d’étrier. Je ne bouderai plus les yams. (reste à trouver le roquefort)

Christell dit:
9 mars 2007 à 11:19
Ok la voilà donc la recette au roquefort, c’est très bien d’associer 2 saveurs opposées, je note !

Écrit par : Divers | 27/03/2007

Bonjour,
Est-ce quelqu'un sait où est-ce que l'on peut acheter des patates douces?
J'en trouve pas !
Merci beaucoup :)

Écrit par : information.fd | 15/11/2007

A Genève, à peu près partout. A la Coop, Manor et sur les marchés, celui de Rive en particulier.

Écrit par : Estèbe | 15/11/2007

bonjour,
oops :), encore une question!
quel est le prix moyen pour un kg de patate douce?
Est-ce que c'est beaucoup plus cher que les patates "normales"?
Merci :)

Écrit par : information.fd | 16/11/2007

Oui, c'est bien plus cher, because ça vient de loin. C'est un légume exotique. Combien? Me souviens plus.

Écrit par : Estèbe | 16/11/2007

Les commentaires sont fermés.