03/04/2007

Le gratin top fastoche à la Girardet

Bien le bonjour, 

Il en va de la recette du gratin de pommes de terre comme du souvenir de son premier baiser: tout le monde en a un, sans vouloir nécessairement le partager avec le reste de l'humanité. Mais chez McSlurp, on déballe. Elle s'appelait Emilie et suçotait un infect bonbon à la fraise chimique. Le gratin lui, pourrait s'appeler Girardet, puisque c'est au grand maître vaudois qu'on a emprunté la technique. Maligne et fit, la technique. Vous allez comprendre.

Pelez et tranchez en fines lamelles des patates. Patates à purée ou patates plus fermes à la cuisson, selon affinités. Nous, on préfère user un tantinet nos vieux crocs. Ne lavez surtout pas les pommes de terre une fois tranchées. Expédiez-les dans une casserole, couvrez de lait (que la patate affleure la surface), ajoutez une gousse d'ail hachée menu menu, une pincée de muscade, sel, poivre, et laissez cuire pépère six ou sept minutes, jusqu'à ce que l'amidon et le lait se lovent tendrement.

 

Beurrez un plat à gratin (ben, oui), disposez-y lait et patates. Plus une cuillère à soupe de crème. Touillez à la main et avec tendresse. Hop, au four à 180°, pour une heure.
Voilà. Fastoche, non?

Et puis jetez donc une oreille en même temps au dernier album d'Arcade Fire, ténébreux, singulier et sexy comme Cruella au sortir du bain. Voilà le disque que rêve de faire Bowie depuis 30 ans. Mais l'y arrive pas. Pauvre chou.

Mes hommages 

Commentaires

WAOU ! zrt de plus en plus matinal mon bon nami......

Écrit par : loulou | 03/04/2007

Ah ! Toutes les vertus de la simplicité. Un plat direct et franc du collier qui respire l'air de la vérité brute. Une soudaine envie de gratin...

PS: on peut aussi ailler le plat avant de verser la préparation non ?

Écrit par : Chroniques du Plaisir | 03/04/2007

Aillez donc, très chère. La cuisine est un univers drôle et libre, où l'être humain peut s'exprimer à coup de spatule et de gousses degermées.

Écrit par : Estèbe | 03/04/2007

mon cher Estèbe, au risque de paraitre sot, je ne comprends pas ce qu'il convient de faire du bonbon à la fraise dans cette préparation. Pouvez-vous m'expliquer, je vous prie ?

Écrit par : Patrick | 03/04/2007

Mais Patriiiiiik. Le bonbon à la fraîse, c'était une sorte de madeleine apéritive. Vous suivez?

Écrit par : Estèbe | 03/04/2007

Patrick il a lu en travers, le bonbon à la fraise c'était pour le 1er baiser, c'est un efffet littéraire de Mr To Slurp .... Ceci dit je suis d'accord avec toi sauf que je le fais à la Guérard donc je le laisse encore un peu sur le feu après lajout un peu plus conséquent même de crème etje le fini au moment du s ervice au four ! pas de réchauffage intempestif donc même que les pommes de terre elles aiment pas trop ça le rechauffage!

Écrit par : mercotte | 03/04/2007

Sacré Freddy, y'a pas que les griffes de la nuit, y'a aussi le gratin de folie. Ses livres sont difficiles à trouver en France... vivement un revival. Tu crois que Bowie mange du gratin de patates ? C'est peut être ça qu'il faudrait lui servir pour qu'il retrouve l'inspiration. A moins que sa femme n'essaie les bonbons à la fraise ?

Écrit par : Ester | 03/04/2007

C'est dingue, ça, c'est exactement la recette que je fais (sauf la cannelle, faudra que j'essaye!). La prochaine fois, je pourrai dire avec toute la fausse modestie dont je suis capable "oui, c'est la recette de Girardet"...

Écrit par : JvH | 03/04/2007

Je le fais aussi comme ça, mais avec plus d'ail et de muscade, comme dans mon vieux livre de cuisine de l'école un peu usé. Et je résiste rarement à la compulsion finale d'ajouter un peu (beaucoup ?) de fromage râpé... je sais... c'est mal... Mais tu as ri de Bowie, alors je me permets ^^

Écrit par : San | 03/04/2007

A mon avis, si on aille le plat avant, et que l'on cuit les pommes de terre aussi avec un bouquet garni, et que pour finir on verse un peu de gruyère 2 ans d'âge pour gratiner, le goût est un peu plus "sprint"
Saludos

Écrit par : Geg | 03/04/2007

Euh... pour ma part, je ne milite pas vraiment pour le fromage, ni pour trop d'aromates, manière de conserver intact le goût de la patate, si émouvant parfois.

Écrit par : Estèbe | 03/04/2007

J'ai bien aimé l'album précédent, y'a pas de raison que je craque pas pour celui-ci!

Écrit par : Mitsuko | 03/04/2007

deux énormes satisfactions en te lisant aujourd'hui: 1) constater que j'ai la même méthode bétonnée pour réussir un gratin lover, 2) la dédicace à Arcade Fire, bien que je t'avoue être encore sous le coup de l'annulation de leur concert samedi dernier à Lyon, 1 mois et demi que j'attendais ça. heureusement, ils repassent en juillet et j'ai bien sûr ma place!

Écrit par : alhya | 03/04/2007

Mitsu et Alhya, vive les blogueuses aux oreilles affutées!

Écrit par : Estèbe | 03/04/2007

C'est donc si simple? Et même pas besoin de fromage? Un jour je testerai enfin...!

Écrit par : Liliy | 03/04/2007

Quelque soit la méthode utilisée, ce genre de gratin est pour moi. Je les aime tous !

Écrit par : Eglantine | 03/04/2007

Bon, j'ai un sac de patate de 5kg qui a attérit chez moi contre mon grès (je sais rien faire avec les patates) donc, je vais commencer par cette recette, je devrais m'en sortir :)
Sinon arcade fire ne mérite pas UNE oreille mais bien les DEUX... ahlala... le CD ne quitte plus mon auto radio... mince, pourquoi chuis pas dans ma voiture là?

Écrit par : loukoum°°° | 03/04/2007

Faut-il en déduire que vous préférez le baiser d'un retraité à l'haleine embaumant la pomme de terre aillée menu menu plutôt que celui d'une jeune fille en fleur aux arômes de fraise tagada?

Surtout pas de fromage, dans le vrai gratin dauphinois, Liliy, cela gâte le goût de l'ail, de la crème et de la pomme de terre! Et gâcherait l'écoute de la bible de Neon, le disque qui met le feu à l'arcade!

Écrit par : olif | 03/04/2007

Oolala ! Une fois la recette (je connais la cuisine de Girardet) puis tous les commentaires ... je commence à baver avant que je n'ai goûté ce plat merveileux.

Écrit par : Ralph | 03/04/2007

Moi, quand je fais un gratin, ça déborde toujours dans le fond du four et ça schlingue! Rien de super quand on reçoit et qu'on doit ensuite cuire un gâteau dans le même four pendant 1 heure. Peut-être ta méthode évite-t-elle le débordement? Je vais essayer, sans fromage, avec ail....et finirai avec un bonbon à la fraise, haleine beaucoup plus intéressante que celle du gratin, surtout pour recevoir le bisou du Ramou pour me remercier d'être si bonne cuisinière. Je lui répondrai, à défaut de bouche pleine " C'EST TOP SLURP, CE GRATIN, N'EST-CE PAS?"

Écrit par : renardgourmande | 03/04/2007

Fastoche peut etre, attention à ne pas faire tomber le bonbon à la fraise dans le gratin :)
Delicieux vi viiii j'en suis sure

Écrit par : salwa | 04/04/2007

J'adore. L'être humain est toujours à la recherche d'une bonne recette de gratin.

Écrit par : Le confit c'est pas gras | 06/04/2007

Super le gratin!!!!! mon homme adore!!!! merci pour çaaaaaaa!!!!!!!!
bissssss

Écrit par : Maguy | 13/04/2007

Cela doit etre une des seules recettes faciles de girardet, parce que pour le reste, faut s'accrocher !

A+
Claude

Écrit par : Claude-Olivier | 30/04/2007

Cher Estèbe, je voudrais pas la ramener (la fraise, peut-être ?) mais le maître Girardet n'a-t-il point dit : deux centimètres d'épaisseur, les patates dans le gratin !
Ou bien ?
Or je m'apprête à le faire ce sacré gratin pour mon homme. Et l'amour, alors ?!
Merci de m'avoir permis de mettre des points d'exclamation et d'interrogation partout, je vous en fait tout plein tout plein cher Estèbe.

Écrit par : Daniela | 15/05/2009

C'est en août 2010 seulement que je découvre cette recette ! mais pourquoi mes pas virtuels ne m'ont-ils jamais menée jusqu'à cette recette d'Estèbe ? Why ? Porque ?
Je l'ai faite ce matin pour régaler mes convives. Un tel succès (même de la part de quelques uns que je sais TRES difficiles), une recette si bonne, une onctuosité, un parfum, un fondant exceptionnel... (idéal en accompagnement de magrets de canard au vinaigre de Xérès et au miel d'acacia) et surtout une simplicité déconcertante, un prix dérisoire... J'ai scrupuleusement suivi la recette, sans aucun ajout si ce n'est 4 ou 5 larmichettes de beurre salé avant d'enfourner... et c'est sublime ! une statue devrait vous être élevée pour votre contribution cher Estèbe, merci d'avoir partagé votre savoir ! (et bravo Chef Girardet !) Je dois vous quitter, j'en prépare un nouveau pour 17 personnes pour demain ! (pas les mêmes !)

Écrit par : Xiane | 28/08/2010

super super je ne suis pas cuisinier tres bon tres bon merci

Écrit par : previ | 10/08/2012

J'ai prêté le livre de Girardet à ma mère et cherchait la recette sur internet. Merci du coup de main. Au fait, auriez-vous dans vos malles à trésor une recette de gratin à la fraise tagada?

Écrit par : Ariane | 31/01/2013

Ne vois pas ce que cette recette a d'original ; a Lyon tout le monde fait le gratin comme ça de puis ma grand-mère qui y a vécu de 1890 a 1920,

Écrit par : Bouvier | 25/09/2013

J'oubliais de vous dire de n'utiliser que des patates jaunes a chair ferme ( BF 15 si vous habitez près de la France) jamais de Bintje!

Écrit par : Bouvier | 25/09/2013

Bonjour,
"Beurrez un plat à gratin (ben, oui), "
Préférez un sel de mer déjà salé... vous verrez toute la différence.

Et pour les couineurs antipatates trop blanches : coloriez vos patates avec de la cucurma. C'est splendide, antioxydant et ça intriguera vos invités.
Allez-y mollo. C'est homéopathiquement fabuleux.

Pour une demande en mariage, vous vous laisserez aller à une tombée d'une Petite Arvine, une Aphrodite : juste une ondulation manuelle que vous ferez ensuite surfer sur la bordure gratinée du plat de votre GD et qui plongera vos cobayes dans d'immenses réflexions!

En préparant toute ces choses, voilà mon héros:
http://www.youtube.com/watch?v=oavMtUWDBTM

Écrit par : Denise | 25/09/2013

J'ai un autre truc plus simple que je vous livre( mais je ne suis pas Girardet, restons humbles):
Foncer un plat a gratin avec deux bonnes gousses d'ail ; beurrer; repartir les pdt en rondelles ( environ 3, 4 mm) recouvrir le tout avec un mélange moitié lait moitie crème ou tout creme a 25%; (avec de la muscade); quelques copeaux de beurre et enfourner une bonne heure a 180 degrés (pas de fromage, a Lyon c'est 3 mois ferme!) On peut le faire la veille au soir et réchauffer le lendemain, mais le goût est un peu différent .

Écrit par : Bouvier | 25/09/2013

coquille, mea culpa : "Préférez un sel de mer déjà salé"
lisez:
Préférez un beurre au sel de mer"
:-)

Écrit par : Denise | 25/09/2013

Les commentaires sont fermés.