15/05/2007

Les bouboules paprikées et flambées à la vodka du glacier

 

Bien le bonjour,

 

 

Certains pourront voir dans le paprika utilisé pour cette recette un clin d’œil appuyé aux origines hongroises du nouveau PDG des Français, et par là même une manière d’attirer sa bienveillance. Point du tout. En fait, l’idée de ce plat vient d’une bouteille de Vodka suisse (distilled whith pure glacier water). Une fiole rouge reçue en promo un jour par la poste, qui prenait depuis des mois la poussière sur une étagère. Et soudain, alors qu’on la dévisageait bêtement, un souvenir s’imposa. Plouf!  Naguère à Genève, un resto spécialisé dans le steak tartare proposait à sa clientèle une version flambée à la vodka. Flambage réalisé à votre table, par un fier cosaque, pourvu par la nature d’une grosse paire de moustaches.
Et comme de la jolie viande hachée bio dormait au frigo. Comme un bouquet d’ail des ours et de persil plat tout frais barbotaient dans un verre d’eau, juste au-dessus du dit frigo, on a imaginé, dans un élan créatif colossal, ces boulettes pistachées, herbacées et paprikées, flambées à la vodka.
Dans une jatte, touillez 250 grammes de viande hachée (pour dix boulettes), trois brins de persil plat et deux feuilles d’ail des ours lavées et hachées, une poignée de pistaches, une cuillère à soupe de vodka, une cuillère à soupe d’huile d’olive, une généreuse tombée de paprika, de la fleur de sel, du sel fin et du poivre noir au moulin.
Goûtez. Il faut que brûle un brin le bec.
Puis en imprimant un mouvement giratoire et volontaire à votre main droite, moulez entre deux vos paumes propres, des boulettes de la taille d’une roubignole de jeune chihuahua. Hop, à la poêle, quatre ou cinq minutes, jusqu’à ce que les bouboules aient bonne mine.

Il s’agit alors d’arroser tout ça d’une grosse giclée de vodka (distilled whith pure glacier water). De saisir la poêle dans sa main gauche. Et de passer dans la salle à manger avec un briquet dans la main droite. Hu, hu, hu: regardez les potes! Et fshshshshshsh.
Flamme énooorme. Plafond cramé. Logeur exaspéré. Famille virée.
Oups: on a fait une boulette

Big Bisous

PS: Avec ça, il nous faut un cru ensoleillé, au fruité mûr, entêtant, singulier et decomplexé. Pourquoi pas un assemblage counoise et aubun, produit sur le terroir des Costières de Nîmes? Hein? Voilà deux cépages qui ne courent pas le vignoble. Un tandem de plants d'antan, ratatatinés par la modernité (même si la counoise vivote à Châteauneuf), dont le Domaine de la Combe de la Belle cultive des pieds quadragénaires. Et le vin? Epatant. Avec des notes de canelle, de moka, mûre et beurre. Et une bouche plantureuse mais élancée, enveloppante, suave mais pas rustaude, ourlée de tannins titillants. Un vin étonnant, oui Madame!

Commentaires

Monsieur Estèbe, votre viande est peut-être bio, mais votre chihuahua ne doit pas l'être, lui, pour avoir des roubignoles pareilles! Je me réjouis tout de même d'essayer cette recette...

Écrit par : Jean-Luc | 15/05/2007

Grave erreur que tu fais là, Estèbe. Les bébés chihuahua en ont en effet des énormes, c'est un fait scientifiquement avéré et pesé.

Écrit par : Robert | 15/05/2007

Robert, apprenez que la justesse d'une métaphore ne se juge pas sur la balance scientifique mais bien dans son impact sur l'imaginaire populaire. Hu, hu. Cela dit, merci de l'info. Que les roupettes de chiots chihuahua soient gigantesques, c'est une nouvelle qui éclaire notre journée.

Écrit par : Estebe | 15/05/2007

De la Vodka suisse, sieur Estèbe ! Allez-vous vous aussi succomber aux gimmicks du modernisme et de la mondialisation ? Cognac chinois, Tequila norvegienne et Sake du brésil ?

Écrit par : Chroniques du Plaisir | 15/05/2007

Non, c'est juste un hasard. Elle était là, plantée sur l'étagère. Et plouf.

Écrit par : Estebe | 15/05/2007

Flambées à la vodka, hipps !

Écrit par : bergeou | 15/05/2007

De jolies bouboules qui font tourner la tête ou perdre la boule?!!!

Écrit par : Rosa | 15/05/2007

Flamber à la Xellent, au prix du flacon, c'est bien truc suisse !

Écrit par : Baraou | 15/05/2007

Oups... c'est cher visiblement.
On peut aussi utiliser de l'eau de feu à un euro l'hectolitre.

Écrit par : Estebe | 15/05/2007

Alors là, j'adopte les yeux fermés (et la bouche ouverte quand meme :)

Écrit par : salwa | 15/05/2007

J'allais dire qu'elles me plaisaient beaucoup tes boulettes mais humphhh, ce n'est peut être pas très très correct....
Bref, quoi qu'il en soit, c'est superbement appétissant. J'aime bien herbes, paprika, vodka (je ne sais jamais quoi en faire). Pile poil pour nous. Archi slurpique

Écrit par : Anne (PApiles et Pupilles) | 15/05/2007

Un pur moment de bonheur...
Après une dure journée de labeur pour Nabot 1er, quels plaisir et détente de lire un si agréable et surtout jubilatoire post. D'habitude je ne me flambe pas les boules mais vu sous cet angle je crois que je vais sortir lapoèle et la vodka...Autant être bourré pour la passation.

Écrit par : Olivier | 15/05/2007

Alors ça, c'est une recette pour Diam's !!!
(http://www.linternaute.com/video/musique/diam-s-la-boulette/)

Écrit par : Calamity | 16/05/2007

A force de compromissions, tu vas y avoir le droit, toi aussi, à l'amnistie fiscale en France. N'oublies néanmoins pas que ce garçon be bois pas d'alcool...

Écrit par : Patrick CdM | 20/05/2007

Testé et approuvé lors d'un repas entre amis, merci bien pour la recette !

Écrit par : tarocchi | 08/11/2009

Les commentaires sont fermés.