02/07/2007

Les crevettes latinas qui allument le feu

Bonjour à toi, ô humanité connectée

 

 

 

 

Il arrive que le gourmet rêve de brûlure. De plats ardents qui lui arrachent le gosier. Qui lui embrasent la glotte. Qui lui collent la chemise en lui écarquillant les orteils. On notera au passage que le gourmet est un brin maso. Bref, quand le gourmet se sent la papille inflammable, ben, il peut se préparer ces gambas aux deux piments, chouette plat d'inspiration latino-américaine. Brasier buccal garanti   

❚ LES EMPLETTES

Pour quatre personnes, il vous faut quatre piments rouges, deux piments verts (frais ou en boîte), trois oignons rouges, deux citrons verts, une orange, du jus de tomate, trois grosses tomates bien mûres, du Tabasco, du sucre en poudre, de la ciboulette, de la coriandre, deux paquets de galettes de maïs (genre corn tortillas). Et un mixer à la maison. Oups: on allait oublier le principal! Soit un kilo de grosses crevettes crues, décortiquées et surgelées, si possible sauvages.

S’il vous reste trois minutes en sortant du magasin, passez donc dans une boutique spécialisée dans les bières du monde pour lester votre cabas de mousses équatoriennes. Ou à défaut de Brahmas brésiliennes, voire de Bohemias mexicaines. On ne se rabattra sur la Corona qu’en cas de dèche majuscule. Mais pas de pinard. Car, voyez-vous, cette recette-là vous fusille le plus beau des crus sans faire de prisonnier. D'où la binche.  

❚ EN CUISINE

Commençons par cuire nos crevettes. Quatre minutes au panier vapeur, qu'elles restent croquantes, avant de les poser sur un lit de glaçons pour stopper la cuisson.
Après ça, attaquez-vous à la sauce. Zestez l’écorce des citrons. Réservez. Puis pressez-les et versez le jus dans le vase du mixer. Ajoutez le jus d’une orange, un demi-déci de jus de tomate, quelques gouttes de Tabasco, deux cuillères à café de sucre et deux bonnes pincées de sel. Pelez, épépinez et concassez les deux tomates. Pelez et coupez en morceaux l’oignon. Epépinez et coupez en morceaux les piments. Et lavez-vous vite les pattes: ça brûle les pattes cette cochonnerie. Avant d’ajouter le tout dans le vase du mixer. Mixez! Vrouuuuuuuuum.

Essuyez les crevettes, déposez-les dans un plat et nappez de sauce.

❚ FINITIONS

Pelez, épépinez et coupez en dés la dernière tomate. Hachez les oignons rouges. Ciselez cinq brins de coriandre et deux cuillères à soupe de ciboulette. Ajoutez les zestes de citron et mélangez le tout aux crevettes. Préchauffez le four à 180 degrés, et glissez-y les tortillas enveloppées dans du papier alu.

Et alors? Ben alors, le jus se sauce avec les galettes. Les crevettes se grignotent dans l’allégresse. Et l'incendie fait rage sur les muqueuses des convives, qui plongent dans leurs bières pour tenter de l'éteindre. Glou glou glou. Peine perdue. Une odeur de papille roussie flotte vite dans la pièce: votre souper est réussi. 

Adios!

Commentaires

merci de t'occuper de mes muqueuses. Trop aimable.

Écrit par : robert | 02/07/2007

ce que ça doit être bon!! biises micky

Écrit par : mickymath | 02/07/2007

waou la photo qui tue, vous devenez un vrai nartiste mon cher, on dirait le bouquin de Bras, ça tombe bien on y à fait relache ce week-end......vraiment vous nous zenflamez là !

Écrit par : loulou | 02/07/2007

wow....et moi qui ait des crevettes au congélo!.....mais n'étant pas maso, je m'abstiendrai des piments en me lançant sur le tabasco.

Écrit par : renardgourmande | 03/07/2007

j'aime quand ça arrache la gueule, genre tsunami pimenté. ça remet les idées en place

Écrit par : Sophie 13 | 03/07/2007

Sophie, vous êtes une femme de goût et de tête.

Écrit par : Estebe | 03/07/2007

Vite, une biere!

Écrit par : gracianne | 03/07/2007

pas sûr de vouloir renifler l''odeur de papille roussie

Écrit par : marc | 03/07/2007

Les commentaires sont fermés.