07/08/2007

Le melon saucissonné, la pince de la Baronne et la fin de Lee

Youp youp,


Menu du jour: Une bonne nouvelle, une mauvaise nouvelle et une entrée toucon. Par quoi commencer? Comment? La mauvaise nouvelle? Vous êtes sûrs? Bon d'accord.

 


Lee Hazlewood, dur-à-cuire magnifique à la voix abyssale (qui faisait passer Johnny Cash pour Mireille Mathieu) et à la carrière stupéfiante de rebondissements (DJ, producteur, idole, mentor, exilé, oublié, rehabilité…) vient de passer le colt à gauche. Il avait 78 ans et 300 chansons au compteur. Paix à sa gorge. Quelques repères? Le These Boots Are Made For Walking de Nancy Sinatra, c'est lui. Nancy Sinatra toute entière, c'est d'ailleurs lui aussi. Personellement, on vénère ses albums solo commis lors de sa retraite en Suède dans les années 70. Et spécialement le joyeux et moite 13. Lire une bonne nécro ici. Son dernier disque s'appelait Cake or Death; il a donc mordu dans la seconde.

 

 

La bonne nouvelle? Nadine de Rothschild vient enfin de commercialiser sa pince à moules. Vouiiiii! A moules certes, mais à frites aussi. Cela faisait vingt ans que la Baronne planchait dessus. Passer 20 ans de sa vie à phosphater sur une pince à moule, avouez que c'est méritoire. Evidemment, tous les gags scabreux sur cette découverte ont défilé dedans notre cervelle malade. Mais la décense et le respect dû au rang de la dame nous empêchent de vous en livrer un exemplaire.

 

Et la recette, alors? Ben, c'est la brochette de melon et saucisson rôti. Taillez un bon melon en cubes. Et tranchez en fines rondelles un saucisson sec de caractère et noble extraction, pas trop gras, genre saucisse sèche de Toulouse. Faites dorez les rondelles deux minutes à la poêle sans matière grasse. Puis essorez sur du papier absorbant. Ne reste plus qu'à embrocher le fruit et la cochonaille en alternance. Très frais. Un poil canaille. Estival et estimable. Toucon mais tout bon.

 

 

 

 


Bien le bonsoir, ladies et gentlemen

 

Commentaires

passer de Hazlewood à la Baronne, il faut avoir le sens du zapping furieux

Écrit par : Robert | 07/08/2007

Paix a son ame. J'ai entendu l'autre jour une version de These boots are made for walking par la Grande Sophie, pas mal du tout.
Je ne savais pas que la Baronne etait ingenieur.

Écrit par : gracianne | 07/08/2007

waou, le melon et le saussiflard grillé: j'adopte!!! Pour la pince à moule, par contre, j'attendrais d'épouser un baron.

Écrit par : Sophie13 | 07/08/2007

En lisant Fémina (oui bon je sais, mais ma soeur y est publiée) je constate qu'Edipresse n'a pas pensé à te proposer un pseudo féminin (La Baronne de La Pince) pour enrichir leur chronique culinaire...

Écrit par : Baraou | 07/08/2007

La pince à moule me laisse sans voix.
These boots are made for walking, c'est culte chez les Papilles.

Écrit par : Anne (Papilles et Pupilles) | 07/08/2007

Je serais quand même curieuse de savoir ce que tu cherchais pour tomber là dessus ..... Des infos pipole ? des infos moules ? je me demande ...

Écrit par : Anne (Papilles et Pupilles) | 07/08/2007

Ben quoi?? J'avais tapé baronne+moule sur gougueule, comme tous les matins.

Écrit par : Estebe | 08/08/2007

je m'attendais pas à lire un éloge funèbre du grand Lee sur un blog de bouffe. Bien vu. Il aimait le dain rôti, de préférence braconné sous Jack Daniels.

Écrit par : Ted | 08/08/2007

Ta "pince à moules" m'a fortement intéresssée...Uniquement dans le sens premier du terme...sinon quelques rougeurs apparaissent sur mes joues...
J'ai énormément de regret avec l'apparition de cette pince...Elle me chagrine énormément...élevé (en plein air...euh non...) dans la plus pure tradition versaillaise...c'était la seule chose que "père et mère" acceptaient que nous mangions avec les doigts...Vais-je encore oser???
Le mieux est que j'opte pour les brochettes...

Écrit par : Olivier | 08/08/2007

Viens de tester melon + le saucisson grillé: c très bon. Je referai. merci de cette recette et des autres

Écrit par : Mme Orique | 13/08/2007

Les commentaires sont fermés.