27/08/2007

La souris qui prenait un bain au thé de menthe

Bien le coucou,

 


 

 L'été entrant en phase de préretraite, il va falloir songer à ingurgiter des plats un brin plus balèzes. Et donc ressortir la vieille cocotte Le Creuset du fond de ce placard où elle somnolait depuis des mois.
Eh, Cocotte! Réveille-toi! Va falloir turbiner! Allez debout!
Quoi qui comment déjà???, gémit la cocotte tout endormie.
 
Tout ça pour vous narrer la distrayante rencontre de ladite cocotte et d'une souris d'agneau, dans un bain odoriférant au thé de menthe. Pour réaliser cette recette slurp, quoique limite couillonne, il vous faut une petite souris d'agneau par bouche à nourrir (ou une grosse souris pour deux, soit deux grosses souris pour quatre, ou deux moyennes pour trois, ou quatre petites pour quatre; voyez quoi).
Plus de l'ail, de l'échalote, une bonne glace de viande (mitonnée avec tendresse par votre boucher moustachu), un bon thé à la menthe, et l'envie de pas en branler une en cuisine.

On fait dorer la souris au fond de la cocotte dans un peu d'huile d'olive. Quand l'animal a bonne mine, on le vire, pour faire bronzer deux échalotes hachées et quatre gousses d'ail simplement détaillées en quatre. Retour de la souris sur le gaz. Et là, brusquement, sans crier gare, voilà qu'on mouille avec une cuillère à soupe de glace de viande et un demi-litre de thé à la menthe bien infusé et filtré (comptez trois petites cuillères de thé). Sel, poivre.

Et hop, c'est parti pour une heure et demie de cuisson. A couvert et à feu pépère. Il faut retourner la souris de temps à autre. A la fin, on fait réduire le jus à feu fou, en écumant comme on peut le gras qui surnage. Puis on sert Dame Souris, simplement coiffée de fleur de sel et escortée d'une polenta moelleuse. Par exemple l'épatante polenta tessinoise garantie sans OGM de Paolo Bassetti (ça, c'était juste un bon plan au passage, rien que pour vous les minous).


 

 

Et le glouglou? Ben débouchons donc un rouge totalement mirobolant venu du Jura, le Trousseau Singulier 2005 de Stéphane Tissot, vin pas ou peu soufré (désolé Michel B., hi, hi, hi) à la bouche déchirante de dynamisme et de fruité, ourlé d'une trame de tannins sublimement dessinés, qu’on y dormirait bien dessus. C’est un vin qui allie classe et gourmandise, race et immédiateté, profondeur et typicité. Bref, un vin top moumoute.

 

Arrosée de la sorte, ben, la souris sourit (nul!).

A bientôt, bande de gastrolâtres

Commentaires

J'adopte la souris ! Une bonne raison pour voir si ma cocotte n'est pas partie passer l'été ailleurs ;)

Écrit par : San | 27/08/2007

Agneau à la menthe... tu es réellement adepte et tu réveilles chez moi quelques british souvenirs alimentaires que je préfèrerais oublier. Quoique cette fois-ci... pourquoi pas.mais, d'abord, il faut que je réveille madame Staub.

Écrit par : mamina | 27/08/2007

C'est vrai que malgré l'inspiration bloke, ça semble délicieux.

Écrit par : Vincent le canneux | 27/08/2007

Ah, ah, sacrée Mamina, on vous attendait sur ce coup-là!
Croyez-nous: agneau + menthe n'égale pas l'apocalypse

Écrit par : Estèbe | 27/08/2007

tu parles très mal à ta cocotte. attends qu'elle se syndique!

Écrit par : Robert | 28/08/2007

Après l'avoir bien rôti sur le feu, on pourrait mettre la cocotte au four à basse température, non ?

Écrit par : Gregory | 28/08/2007

Gregory, vous êtes un chef. Oui: le four à basse température. Compter le double de temps. Voilà même une perspective exaltante.

Écrit par : Estèbe | 28/08/2007

Ouf...je craignais ne pas m'y retrouver dans les quantités de souris...mais avec tes explications, il ne me reste plus qu'à sortir la règle à calcul et je trouverai sûrement le nombre de tapettes qu'il me faut... Planquez vous les souris...J'arrive...

Écrit par : ;Olivier | 28/08/2007

Tiens, j'ai hesite l'autre jour, j'ai sorti la cocotte, et puis je l'ai remisee. Trop tot me suis-je dit.
J'ai eu tort sans doute. Ca me plait bien l'agneau a la menthe a moi.

Écrit par : gracianne | 28/08/2007

Gastrolatre, gastrolatre, est-ce que j'a la tête d'une gastrolatre môa?

Écrit par : Sophie | 28/08/2007

top slurp a la tévé.... wouaou... ce que t'est sérieux quand tu déguste du sel.... ;-) par contre si t'est aussi critique sur les vins, je suis pas pret de t'inviter a déguster les vins valaisans...

Écrit par : Dams | 28/08/2007

Sophie, ne t'offusques-pas. Moi non plus je n'ai pas la tête d'un gastrolâtre, mais j'en fais pas un complexe.

Écrit par : Vincent le canneux | 28/08/2007

Waaah, j't'ai vu à la télé ! Qu'est-ce que tu attaques avec ton animal des mers en plastique dis donc ^_____^

Écrit par : San | 28/08/2007

Arghhhh, j'étais au bistrot. Rien vu

Écrit par : Estèbe | 28/08/2007

Pô grave, ça repasse à minuit 15. Pis ce sera sur le net dès demain ;)

Écrit par : San | 28/08/2007

Tissot Singulier à la menthe... et une souris dans ton trousseau !

Écrit par : Baraou | 29/08/2007

Et quelque chose me dit que tu as su choisir ta fleur de sel ;-)

Écrit par : Calamity | 29/08/2007

La souris, goût d'agneau. Tandis que le ragoût de mouton...

Écrit par : Zorg | 30/08/2007

J'ai encore plus couillon, je le raconte ici, car c'est pas du poisson : la souris huilée et passée au 4 épices, mise à dorer au four dans la cocotte. Puis noyée dans un mélange 50/50 bouillon de volaille et Banyuls, et y'à plus qu'à laisser blobloter longtemps.

Écrit par : Patrick CdM | 31/08/2007

Maerci Capitaine. Celle-là, on se la mitonne et on la poste comme si c'était nous qu'on l'avait inventé. Nyark

Écrit par : Estèbe | 31/08/2007

Salut Estèbe!!! Des vies que je ne suis pas venue faire une visite sur Top Slurp - shame on me......du coup j'ai une question à retardement et elle va sûrement paraître terriblement bête ma question vu que personne ne l'a posée mais.......c'est quoi la glace de viande????? Est-ce vraiment nécessaire??? Les sucs de cuisson et le thé à la menthe ne vont-ils pas suffire????

Écrit par : BRY | 17/09/2007

Je crains que 100% thé pour le jus, ce ne soit un peu raide, le thé ayant pas mal d'amertume. D'où la glace (=fond concentré) de viande, mais essayez donc chère Bry. Et racontez nous

Écrit par : Estebe | 18/09/2007

Les commentaires sont fermés.