30/08/2007

Pas de jeûne à Châteauvieux

 

Salutations, honorables gourmets on line,

 

N'allez pas croire qu'on passe nos nuits dans les restos gastro. Papa Slurp n'est pas Crésus. Et l'Euromillion n'a fait que passer devant chez nous, dans sa Cadillac rose bonbon.
C'est juste un hasard de calendrier qui, juste le temps de se remettre d'une pause déjeuner homérique chez l'Aveyronnais Michel Bras, nous a amenés à table chez le Genevois Philippe Chevrier. Deux chefs topissimes. Mais aux antipodes l'un de l'autre. Elégance et épure chez Bras. Prodigalité et gaîté chez Chevrier. Diaporama démonstratif.

 

 

 

Voilà le début de la rigolade. De gauche à droite, la crème de homard au céleri (floue, c'est l'émotion), les jambonnettes de grenouilles dans leur purée à la tomate séchée (canaillissime!) et l'escalope de foie gras sur sa marmelade de framboises à la citronnelle. C'était le début de la rigolade.

 

 

 

Youpi. La suite arrive. Pas trop tôt. Il faisait faim. Débarquent donc le carpaccio de St Jacques et tartare de langoustine; puis le cappuccino de homard aux cèpes et chanterelles (méga cochon!); puis le Saint-Pierre rôti entier, ses cocos affriolants et ses coquins encornets au pistou. Voyez le tableau? Non? Ben, guignez la photo.

Perclus de bonheur, on a tout simplement oublié d'immortaliser le pigeon de Racan dans tous ses états. L'était bon aussi, le pigeon de Racan dans tous ses états.

 

 

Après plein de fromages de la mort (on avait encore un petit creux), il faut affronter une armada de desserts (huit au bas mot), pleins de fraises, de fantaisie et de raffinement. On vous causera des 37 bouteilles englouties ce jour-là une autre fois.

Verdict du jury repu? Un sans-faute voluptueux, un feu d'artifice gourmand. Avec, à la clef, une addition dodue (qu'importe, on l'embrasserait cette note-là) et un jour et demi de jeûne.

Ben oui, faut quand même pouvoir enfiler son slim pour aller twister au Macumba.

 

Adiù

Commentaires

L'a pas l'air mal non plus, la cantine de l'Estèbe!
Que vous ayez oublié d'immortaliser le pigeon de Racan avant de le croquer, j'en suis encore dans tous mes états! Devait être drôlement slurp, ce pigeon!

Écrit par : olif | 30/08/2007

Rhâ lovely ! Bon, pour le jeûne, t'as de l'avance puisque - si je n'me trompe - le Jeûne Genevois, c'est jeudi prochain.

Écrit par : Baraou | 30/08/2007

Pour un caviste d'Eure et Loir, vous avez l'air atchement au courant sur les moeurs locales, Mr Lolo 1er

Écrit par : Estebe | 30/08/2007

la chance....je ne sais pas si j'irais un jour chez Chevrier....de l'art, de toute beauté mais ca fait cher quand meme!!!! ah oui au fait sympa la dégustation de fleurs de sel?? ;-)

Écrit par : Audrey | 30/08/2007

Et tu as tout, tout mangé? Vraiment, c'est inhumain!
En plus du jeûne, je crois que trois ave seraient les bienvenus pour se faire pardonner de telles agapes!

Écrit par : mamina | 30/08/2007

Audrey, la degust de sel: c'était du travail à la mine.
Mamina: j'ai prié Saint Maclou, avant de m'effondrer sur la moquette.

Écrit par : Estebe | 30/08/2007

C'est plutôt Saint-Pierre (rôti entier) que t'aurais dû prier. ce truc-là a l'air particulièrement killer.

Écrit par : Robert | 30/08/2007

Grandiose ! C'est Esteban qui t'as (je vais te tutoyer) préparer le poisson et flambé les fraises ? c'est aussi un maître d'hotel très attachant et pro !
Ce que j'aime le plus à Châteauvieux c'est le respect des grands produits, le découpage en salle et leur foie-gras car il est vraiment spécial ! ciao

Écrit par : Gregory | 30/08/2007

Wouââââ! Juste à zieuter j'ai libéré deux crans à ma ceinture ! Tu portais des bretelles ?

Écrit par : Vincent le canneux | 30/08/2007

Bien vu Robert, le St-Pierre était top. Gregory; un habitué visblement. Vincent, non pas de bretelles, juste mon tutu carmin et ma vareuse en latex.

Écrit par : Estebe | 30/08/2007

Moi j'en connais une, à Saint Maclou (près de Pont Audemer en Normandie, patrie de ma Sylvia chérie), qui en a une sacrément belle de moquette !

Écrit par : Baraou | 30/08/2007

le tout avec de la fleur de sel j'espère...

Écrit par : Claude-Olivier | 30/08/2007

slurpissime, je craque carrément pour le St Pierre, mais c'est pas trop loin de chez moi ça dis donc , pis maintenant avec le change c'est bp moins cher pour nous !!! T'es pas riche t'es pas riche mais bon, Bras pis celui ci ..on ne va pas te plaindre non plus!

Écrit par : mercotte | 30/08/2007

A tomber tout cela !

Écrit par : Anne (Papilles et Pupilles) | 30/08/2007

question prodigalité, c'est assez étourdissant...Je viens de me nourrir de la carte...le ventre est plein, la bourse est vide...Heureusement, ils m'ont rendu la monnaie, je confondais € avec CHF...Je vais digérer car uniquement à "guigner" ces photos tout en lisant la carte, je suis perclus, repu, immobile rendu, n'ayant pas à vivre un quart d'heure...

Écrit par : ;Olivier | 30/08/2007

>>juste mon tutu carmin et ma vareuse en latex.

Bin moi à leur place, je t'aurais drôlement salé la note !

Écrit par : Vincent le canneux | 31/08/2007

Je suis toujours confondu de voir des Saint-Jacques en été, je me suis engueulé à cause de çà avec le chef de rang chez Roellinger, (alors qu'on n'était pourtant que le 13 juin. Je suis interdit de séjour désormais à Cancale..).mais tout le reste me semble de bon aloi, j'ai flashé sur le St Pierre, cuisson impeccable et belle association, de plus, j'ai déjà les piques en bambous, çà devrait le faire...

Écrit par : Patrick CdM | 31/08/2007

"les jambonnettes de grenouilles dans leur purée à la tomate séchée"
Ca sonne comme un poeme, et qu'est ce que je peux saliver !!

Écrit par : divine | 07/09/2007

Les commentaires sont fermés.