09/10/2007

L'affolante entrecôte sarrazine

 

Coucou, les gros loups (si vous me permettez cette familiarité)

 

 

 

 

Gros crétin au Q.I. de limace qu'on est, on croyait les graines de sarrasin réservées aux potées macrobiotiques des néo-babas cools germanophones. L'autre jour, on s'est cogné à une salade verte percluse de graines de sarrasin, crues: et c'était nickel. Croustillant. Gai. Goûteux même.

Depuis, notre verdure en abrite quasi systématiquement. Et même nos petits plats, à l'image de cette entrecôte mi-cuite gainée de sarrasin.

La recette? Quasi irréalisable, à moins d'un doctorat en gastronomie moléculaire à Harvard.

Oindre le steak d'huile d'olive  (épais comme deux doigts d'adulte mâle mais civilisé, le steak, et débrarrasé de sa graisse aussi). Puis l'emmitoufler de graines de sarrasin, de gros sel et de poivre noir concassé. Poêler à fond les manettes une minute de chaque côté. Trancher en lanières et avaler avec volupté, une feuille de chêne croquante et quatorze hectolitres d'un vin rouge pétaradant de fruit.

 

 

 

 

Bonsoir Vierzon! (n'importe quoi) 

 

Commentaires

j'avoue un penchant pour les sarrazins, depuis que je suis né dans mon minuscule village flanquées de deux tours anti-sarrazines
carnivorus de naissance ce n'est pas tes deux coups de pôele qui vont m'arrêter, par contre pour le vins , niet.
sarraziment votre

Écrit par : jupiter | 09/10/2007

C'est l'adulte mâle que t'as débarrassé de sa graisse?

Écrit par : Robert | 09/10/2007

Qu'est ce que tu as contre Vierzon... belle cité (très bellle, comme le laissait entendre Brel) du Cher, donc tout près de mon chez moi d'adoption!
Bon, à part ça, ayant moi même, non pas un QI de limace, mais plutôt de limaçon, et ne connaissant pas les graines de sarrazin, va encore falloir que j'aille au Bioccop!

Écrit par : mamina | 09/10/2007

Vierzon, oui, voilà une métropole riante qui manque à ma culture. J'irai un jour. Oui, Mamina, foncez au Bioccop.

Écrit par : Estèbe | 09/10/2007

Au nom de toutes les limaces, je proteste. Etre attachant et doté d'un sérieux sens de l'humour, la limace dispose d'un QI tout à fait estimable, contrairement à ce que d'aucun affirme ici. Savez-vous, par exemple, que le Dictionnaire limacier de la ponctuation dans l'oeuvre de Marcel Proust fait encore référence? C'est une limace, également, qui a démontré en 1938 que les files aux caisses des supermarché deviennent automatiquement plus lentes dès lors qu'on les rejoint.
Alors, hein, SVP! Aussi, en dépit d'un solide machisme décelé ici même par mes pertinents camarades, j'incite à prendre fait et cause pour la limace, animal sublime voué aux quolibets des faquins et aux lazzis des malapris.

Écrit par : Zorg | 09/10/2007

Mais oui Zorg. La limace - une fois morte séchée et réduite en poudre - possède aussi d'imposants pouvoirs psychotropes. Ne vous auriez-vous pas roulé un gros ouinje de limaçon ce matin?

Écrit par : Estèbe | 09/10/2007

On voulait voir Vesoul et on a eu Vierzon. Caramba: encore raté!

Écrit par : Zorg | 09/10/2007

Pas bon la viande crue. Et dangeureux pour la tripe.

Écrit par : Sophie | 09/10/2007

Bin avec 14 hectolitres pour la passer, je m'inquièterais plus du foie. :)

Écrit par : Vincent le canneux | 09/10/2007

je préfèrerai p'tit loup mais bon on va faire avec :=)

Écrit par : Anne (Papilles et Pupilles) | 09/10/2007

J'ai le doctorat: je fonce

Écrit par : Anne Sophie | 10/10/2007

Tes 14 hecto ils viennent d'où ? Et les doigts, c'est pas ceux de Chabal !

Écrit par : Baraou | 11/10/2007

C'est rigolo, cher Lolo, en écrivant cette histoire de doigts, l'image pileuse et balèze du dit Chabal m'a traversé la tête. Non, deux doigts d'adullte normal suffissent.
Le pif, c'était le Château Pech Latt, from the heart of The Corbières, Aude, France d'en bas qu rit.

Écrit par : Estèbe | 11/10/2007

De mon côté, mardi matin, les pieds dans les corbières du sud qui chante, j'ai pensé à toi... Et à l'Oustal Blanc, je t'ai cité.

Écrit par : Baraou | 11/10/2007

Les commentaires sont fermés.