16/10/2007

Le rôti de porc cuit au lait et son chutney de coing (coing)

 

Mes amitiés, chers papilleurs

 

 

 

 

«Le lait, c’est doux; le lait, c’est chou», disait souvent une grand-mère. Pas la nôtre, de grand-mère, qui ne causait jamais pour ne rien dire, ou si rarement, mais une autre, une mémé lambda quoi. D’ailleurs, le saviez-vous, on utilisait naguère dans les campagnes le lait pour cuire la viande, manière de l’adoucir, de conserver jutosité et tendreté. Naguère dans les campagnes, voyez-vous, on faisait plein de choses formidables.

Fermons là cette haletante page socio-historique pour constater que la saison des coings est amplement entamée. Ce qui vous en bouche un. D’où ce rôti de porc cuit au lait et son chutney de coings über aromatique. Recette frappée au coing du bon sens. (Hum… voilà bien une plaisanterie nulle, pour laquelle on file illico au coing).

 

Munissez-vous d’un rôti de porc fermier d’allure rassurante et de poids notable. Couvrez-le de lait dans un plat enfournable, avec six gousses d’ail entières, quelques grains de poivre et quelques feuilles de sauge aussi. Et paf, au four, pour une cinquantaine de minutes (adaptez le temps de cuisson selon la taille du bestiau), à 150°. Il faut que le lait glougloute gentiment, sans éclabousser tout le four. Ce serait fâcheux.

De temps à autre, il n’est pas inutile d’aller percer la croûtasse qui se forme à la surface; ça détend.

 

 

 

 

Le chutney? De la rigolade. Pelez et détaillez en pitits morceaux deux coings, en virant la poche à grains centrale. Plouf à la casserole dans un demi-verre d’eau, où le fruit va compoter tranquilou.


Allez, aromatisons: une phalange de gingembre frais haché menu, deux clous de girofle, deux pincées et demi de cannelle, un rien de muscade râpée, six petits tours de moulin à poivre, un rien de piment soft. Certains ajoutent du miel. Je n’y vois aucun inconvénient majeur.


Allez, acidifions. Pour cela, on commence paradoxalement à sucrer au sucre brun (deux trois morceaux) avant de taquiner le chutney d’une parcimonieuse tombée de vinaigre de pomme. On y va tout doucement. On goûte. On recommence. Jusqu’à ce que le chutney soit vif et doux comme un koala joueur. Quand il arbore un look bien confituré, on y jette quelques raisins secs croquants. Et basta.



Une fois le rôti cuit, on le laisse reposer pépère à température ambiante. Avant de le nettoyer soigneusement d’un bout de papier humide (certains utilisent le lait pour faire une sauce, chez nous, il va dans l’évier) pour éliminer les peaux laiteuses; de le découper et de le saler à la fleur de sel. On plante une cuillère en argent dans le chutney. Et on jette tout ça au vide-ordures pour filer au McDo.

 

A tout soudain

 

PS: Ya plein de coings drôles à aller grapiller chez Mr Jup

 

PS2: L'amie Linn, découvrant la photo de notre si beau chutney, a dit ceci. "Berk, on dirait que le chien a quiché!" C'est faux, bien sûr.

Commentaires

Au pays du coing et de la crème fraîche, nous devrions trouver un petit cochon pour le tremper dans le lait. Seul problème, le Mc Do est bien loin, faut descendre à la ville (oui la ville est plus bas, au bord de la rivière). Quant au vin ? je le dis, c'est pas pour cafter, mais j'crois bien qu'on va choisir du cidre.

Écrit par : Baraou | 16/10/2007

Ah, qu'il est beau, le débit de l'eau
Mais qu'il est laid, le débit du lait...
Avec ou sans chutney.

Écrit par : Zorg | 16/10/2007

Bien qu'il y ait du lait chez moi aujourd'hui, personnellement je préfère le débit du vin... Et le rôti cuit dans le blanc, ça serait pas bon, ça?
Pour le chutney, je vote oui.

Écrit par : mamina | 16/10/2007

Je tombe sur votre blog. Et je me bidonne ! On se demande qui est le plus fou, du donneur de recettes ou de ceux qui laissent des commentaires ! Continuez comme ça.

Écrit par : Golovine | 16/10/2007

Oui, ce chien a été malade. trop de lait nuit.

Écrit par : Robert | 16/10/2007

Chérie, mets tes lunettes pour faire la cuisine. Y'a un shar-pei dans le chutney...

Écrit par : Zorg | 16/10/2007

je comprend pas pouquoi vous fetes tout ça pour aller au McDo? ça a la'i meilleur que des chisburgers.

Écrit par : Valériane | 16/10/2007

Nous ne sommes allés nulle part. On a tout mangé. C'était juste pour rire. Pour rire. Simplement.Tranquille.

Écrit par : Estèbe | 16/10/2007

Mais ta mémé, avait du te mettre au coing pour avoir traité de porc le fermier du coing.... Mais chut, il ney pas au coing à cause de son rôt.... Laisse pas tout à ton dogue allemand (suisse) car vue l'appétissance du rôti, il serait malheureux de lui laisser...

Écrit par : Olivier | 16/10/2007

Vous avez tout mangé? Même les quiches du chien?
C'est pour rire. Juste pour rire.
Est-ce que votre recette s'applique également pour un cochon de lait? Est-il nécessaire de le cuire dans du lait? ça risque de faire beaucoup de lait! Et le chutney de groin, est-ce alors indispensable?
Désolé, je crois bien que je vais aller me coucher, là, maintenant!

Écrit par : olif | 16/10/2007

Comme un koala joueur??? Estebe, avez-vous fumé la moquette?

Écrit par : Sophie 13 | 17/10/2007

Hier soir, dans son spectacle, un comédien faisait justement observer qu'il n'y "a pas de coins dans un coing". Et pourtant, il y a du coing dans le coing. Alors, vraiment, qui croire?

Écrit par : Zorg | 17/10/2007

C'est vrai, Zorg, on vit une drôle d'époque. Au fait, auriez-vous des acoingstances avec le théâtre?

Écrit par : Estebe | 17/10/2007

C'est mal de s'attacher à la beauté extérieure.
Sûr qu'en bouche il bat la plus aguicheuse des cuisses de dinde.

Écrit par : M. | 17/10/2007

l'etait fort faché le toutou après son raoul.....visiblement il a laissé aussi quelques toffees dessus....

Écrit par : loulou | 17/10/2007

le + du rôti de porc au lait c'es d'ajouter de la cannelle dans le lait ......

Écrit par : Claire | 17/10/2007

Estebe, gaffe!!! Lynn est encore en train de lire sur votre épaule...

Écrit par : Zorg | 17/10/2007

mouarf mouarf mouarf...quand j'aurai fini de rire et de pleurer, je noterai la recette et l'idée du lait qui me semble sympa. Pas avant...

Écrit par : renardgourmande | 20/10/2007

Ah oui, ça c'est de la communion de pensée intercalvinienne......et cool l'idée du rôti au lait (je n'ai jamais cuisiné cela!) qui ira très bien avec MON chutney (hi hi).

Écrit par : cath | 20/10/2007

Les commentaires sont fermés.