19/10/2007

Le hamburger tourné vers la Mecque

 

Salam, les cop’s

 

 

 

 

 

 

Les lecteurs de cette espèce de chiffon potache et virtuel qui nous sert de blog connaissent notre tendresse pour le hamburger iconoclaste. Le hamburger réinventé, détourné, loufoque. Voire même le burger de la dernière chance.
Après notre coincoinburger gascon (qui avait connu quelques déclinaisons palpitantes ça et ), voilà une nouvelle proposition pour ne pas burgueriser en rond: le hamburger oriental. Allahu akbaaaaaar, crie le muezzin au loin.

Un burger oriental avec une grenadine épicée en guise de ketchup. Du halloumi rôti à la place de l'insipide fromage industriel que l’on croise trop souvent. Et un haché d’agneau pistaché au ras-el-hanout au milieu.
On notera au passage la portée politique de la recette, qui marie un mets méchamment ricain à des ingrédients gentiment arabes. Quand vous voulez pour le Prix Nobel de la Paix. Envoyez le chèque à Dr Slurp, Genève, Suisse.


Il vous faut donc des pains à kébab, ou pita, ou pains libanais; du halloumi (fromage magique autant que chypriote); une grenade (le fruit, donc); du sumac, du ras-el-hanout, des pistaches et du haché d’agneau (compter 100 grammes par gulu à table) et un concombre. Z’avez tout intérêt à aller faire vos emplettes à l’épicerie libanaise du coin.


Pour la grenadine. On pile au pilon les graines de la grenade, on vire l’eau rosâtre qui jaillit, avant de mélanger les graines écrabouillées avec tout plein de sumac, de lier d’un trait d’huile d’olive, puis de booster de quelques gouttes de citron, d'un rien de piment et d’une pincée de sel. Incroyable: ça goûte le bonbon. Le Coca-Cola même. T’y crois toi, à ça????

Pour le steak. On touille la viande hachée avec deux giclées d’huile d’olive, une grosse pincée de ras-el-hanout, sel, poivre et quelques pistaches. On forme des galets assez plats avec ses petites mimines bien propres, galets que l’on poêle vivement, avant de réserver sous la couette bien au chaud.

On humecte et on fait chauffer presto son pain oriental

Pour le fromi. Quasi au moment du miam, on découpe le halloumi en tranches minces pour le rôtir à la poêle dans un peu d’huile d’olive. Faut qu'il dore. Un peu de poivre. Mais pas de sel. Hou la, non! Pas de sel. Misère!
C’est que le haloumi ne se réserve pas, sous peine de durcir et d’offrir à vos crocs la texture peu sexy du mastic. Voilà donc une opération de last minute.

Acte final. On ouvre le pain, on tartine l’intérieur de grenadine, on y glisse le steak, le halloumi et pourquoi pas, quelques rondelles de concombre et une feuille de salade pour amener une jolie touche potagère à l’ouvrage transnational.



 

 

Avec ça, il faut ouvrir un Château Musar. Ou un vieux Gigondas épicé et musculeux, par exemple un 2002 (petit millésime pourtant) de Pierre Amadieu, au fruit bien mûr mais à la bouche dynamique comme un chauffeur de taxi du Caire en goguette.

 

Assalamou Alaykoum, les potes

Commentaires

Le Prix Nobel de la slurperie t'es accordé !

Écrit par : Baraou | 19/10/2007

Ça tombe bien, j'ai un petit surplus de porc haché.

Écrit par : Vincent le canneux | 19/10/2007

Splendide ton hamburger!!!! Le prix nobel te serait décerné si ça ne tenait qu'à moi!!!

Écrit par : aurélie | 19/10/2007

dis ,faut que j'aille prier avant d'attaquer ce hamburger de la mecque ? :)

Écrit par : salwa | 19/10/2007

♥♥♥Alors moi je signe pour "le chauffeur de taxi du Caire en goguette" ♥♥♥

Écrit par : Demolite | 19/10/2007

La Mecque, Amadieu, vous allez juste être bon à remporter le Prix Nobel oecuménique, mon bon Estèbe!

Écrit par : olif | 19/10/2007

Moment de bonheur, de joie et d'allegresse...merveilles divines et mahometantes à la fois... recueillement profond devant tant de beauté, de finesse (tant d'esprit que gustative)... je viens de tourner mon ordi vers la Mecque pour écrire ce billet...
Que ne faisons nous point quand nous avons l'immense honneur de pouvoir mettre un commentaire sur le blog d'un nobelisé de la paix...
Bon week-end

Écrit par : Olivier | 20/10/2007

C'est hyper compliqué et long ton Nobel épicé, et Ricain mon oeil.
J'aurais bien aimé être là lorsque les grains de grenades sont sortis du mortier (non ,,, pas souvenir du Liban, mais essai de grenadine maison)

Écrit par : jupiter | 20/10/2007

Pour le Nobel du délire en cuisine, on pourrait discuter

Écrit par : Robert | 21/10/2007

Hamburger sophistiqué ! je te l'accorde haut et fort le Nobel..... et puis celui de la bonne humeur.....en guise de cheikh,.... je t'envoie le prix de mon estime

Écrit par : eglantine | 21/10/2007

Du ketchup avec de la grenade ? Je ne vois que toi pour oser ça. Et le pire ? Il me fait drôlement envie ton pita-burger ^___^
Pour le Nobel de l'originalité culinaire et de la finesse littéraire, votez Estèbe !

Écrit par : San | 21/10/2007

Le prix Nobel ? J'ai bien peur qu'un mandat international soit lancé contre vous, mon cher Estèbe. On ne balance pas à toute l'humanité et sans impunité la VRAI recette du coca-cola, au risque de faire plonger la plus grande multinationale de la planète... de la grenade, il fallait y penser !

Écrit par : Dods | 21/10/2007

Décidément vous aurez toujours une longueur d'avance sur nous coté burger....la nous ne pouvons que vous tirer toute l'estime de notre chapeau bas, vive vous ! (on vous baise les pieds avec respect et humilité......)

Écrit par : loulou | 22/10/2007

viens recupérer ton blogger award chez moi :)
http://www.sahten.com/index.php?2007/10/22/thinking-blogger-award

Écrit par : salwa | 22/10/2007

tien, je vais le faiure ton truc, en contribuant à la paix sur terre. je t'en reparlerai

Écrit par : Sophie 13 | 22/10/2007

Superbe recette ! A quand un vin italien pour l'accompagnement ? une Barbera ou un bon Barbaresco...

Écrit par : Gregory | 22/10/2007

est ce vraiment le moment de couscous: il va falloir envisager plutôt des recettes de choucroutes! à moins que ce soit de la résistance passive!

Écrit par : yves | 22/10/2007

Scrunch... glops... miam... grunch... slurp...Ah!.. mince!... vous êtiez en train de me regarder... La honte, quoi.

Écrit par : Zorg | 23/10/2007

Dantesque pour la façon de manger mais slurpesque pour le plaisir !

Écrit par : Tiuscha | 24/10/2007

A quand l'ouverture du 1er Mac Estèbe ou Quick Estèbe à La Mecque?

Écrit par : chantal33 | 26/10/2007

il me semble qu'il reste longtemps tourné vers la Mecque en ce moment ce hamburger

Écrit par : jupiter | 26/10/2007

Oui Jup, la méditation religieuse exige quelque temps pour donner tout son sel. Allahu akbaaaaaar!!!

Écrit par : Estèbe | 26/10/2007

Sacre burger, je m'incline respectueusement!

Écrit par : gracianne | 29/10/2007

je veux bien voter pour toi pour le prix de ce que tu voudras .... si tu me divulgues le nom de l'endroit où trouver du halloumi à Genève ...

Écrit par : véro | 29/10/2007

Que ne ferais-je pour un vote? Chez Lysamir (voir post précédent)

Écrit par : Estèbe | 30/10/2007

En voyant la photo allèchante, j'ai cru qu'il fallait avoir fait un master en cuisine pour préparer le hamburger spécial muslim. Que nenni, en suivant la recette pas à pas et en ayant préalablement réuni les ingrédients bons-comme-là-bas-dis c'était facile. Du coup, la recette du hamburger tourné vers la mecque a fait le tour des cuisines ma famille nombreuse.
Choukran ya ahri.

Écrit par : chougeneve | 30/10/2007

Alaykoum Assalam' :o)
Je viens en passant par Jupi. Miam ! Ok pour le Gigondas, quoiqu'un verre d'eau soit plus réglo ;-). Bon, ne chipotons pas.
Ah ben, oui, où trouver du halloumi en l'Eifel ?... Mpppfff !...

Écrit par : Julima | 31/10/2007

cest faux ce que tu dis;;;

Écrit par : zer | 04/11/2008

Oh, il y a encore mieux, le concept de Hamburger Kitsch version Pop art, inventé par Lunchbox Laboratory (Ballard, Seattle).

http://www.flickr.com/photos/suomynona/3314552037/in/set-72157612880184094/

http://www.lunchboxlaboratory.com/

Écrit par : Laurence | 28/02/2009

c'est honteux de parler de la mecque avec des image de vin sur le forum...

Écrit par : mhedi du 30 | 26/09/2009

Les commentaires sont fermés.