22/11/2007

Le haïku cruel des petits poissons auto-farcis

 

 

 

Voilà un plat raffiné et distrayant, qui nous vient d’un coin reculé de l’Orient extrême.
Pour quatre petits poissons autofarcis:
Achetez quatre petits poissons vivants et joyeux.
Affamez-les quelques jours.
Quand ils ont très faim, mettez-les dans une casserole pleine d’eau, sur le feu tout petit.
Jetez leur quelques boulettes de mie de pain, épicées à votre goût.
Dès que les poissons gobent, montez le feu.

 

Mangez en méditant sur la candeur des créatures aquatiques.

A très bientôt

Commentaires

et y en a encore qui disent que cuisiner c'est compliqué ! il suffit seulement d'avoir des bases....

Écrit par : saperlipopote | 22/11/2007

je préviens le WWF de ce pas

Écrit par : Robert | 22/11/2007

Il paraît que ça marche aussi avec des hippopotames.

Écrit par : Zorg | 22/11/2007

Oui, mais il faut une très grosse casserole (réponse idiote, mais bon....)

Écrit par : Estèbe | 22/11/2007

Cruel... cruel, je le savais! Quelqu'un qui porte une bocle d'oreille comme un pirate ne peut-être que cruel. J'écris à Brigitte Bardot de ce pas!

Écrit par : mamina | 22/11/2007

La poésie selon estèbe, c'est tout un poème. T'as l'induction au moins, pour racourcir l'agonie?

Écrit par : Sophie | 22/11/2007

Candeur et décadance...

Écrit par : Zorg | 22/11/2007

La Décadanse? Une nouvelle danse avec dix pas?

Écrit par : Estebe | 22/11/2007

Oui, d'où la célèbre expression du partenaire pressé: "Décadanse, machine..." Et la danseuse de répondre: "Prends un petit poisson, glisse le entre mes jambes, etc (air connu)"

Écrit par : Zorg | 22/11/2007

Précision omise par Estèbe:
Enlever du feu dès que le poisson devient rouge.

Écrit par : Zorg | 22/11/2007

A quand la cervelle de singe vivant? Ce blog vire au carnage.

Écrit par : Anne-Marie | 23/11/2007

Mais ou vas tu chercher tout ça ! franchement, là tu te dépasses... 4 mots pour ce post : bref, incisif, percutant et efficace... un franc moment de rigolade pour moi !

Écrit par : eglantine | 25/11/2007

Je suppose que c'est sous l'effet du parmentier de canard que cette recette a été élaborée. J'approuve, c'est l'amour et la simplicité qui vont le mieux aux poissons!

Écrit par : Patrick CdM | 25/11/2007

Tu as trouvé Nemo!

Écrit par : Renardgourmande | 26/11/2007

Les commentaires sont fermés.