29/11/2007

Le charme trouble du crosne à la japonaise

 

Bien le bonsoir, 

 

 

 

 

Dans la grande famille des légumes oubliés, si l'on causait du crosne. Crosne que l'on prononce d'ailleurs crone, en faisant fi du S. C'est comme ça; ça ne se discute même pas.
Bref. Comme bien d'autres racines, celui-là se traîne un physique un brin embarrassant. Si vous avez aimé le pif de sorcière et la crotte de nez, ne ratez pas le vermisseau mort. Mais on le sait, il ne faut pas se fier aux apparences. Car cette plastique berk cache chez le crosne adulte une saveur pittoresque et une chair croquante.

Pour autant qu'on mène une cuisson parcimonieuse. Immangeable crue, cette petite chose peut virer, oubliée sur un feu furax, à la papette farineuse. Il s'agit donc, après nettoyage circonstancié, de faire doucement sauter vos crosnes dans un peu de beurre et de surveiller le processus avec la diligence de la louve allaitante.


Nous autres, adressant un clin d'œil aux origines nippones du crosne (crosne est le nom de la première commune française à l'avoir adopté); nous autres donc, on s’est amusé à finir la cuisson en le laquant dans une grosse larme de mirin japonais. Avant de le saupoudrer de sel et sansho. La vilaine larve est sortie de là parfumée à l’orientale avec un chouette teint acajou brillant.
Bonjour le relookage. Avec ça, M6 te fait une émission en prime time.

 

 

 

 

Mes hommages

Commentaires

Curieux...c'est vrai qu'on dirait des larves..

Écrit par : lory | 29/11/2007

On dirait juste qu'ils reviennent de vacances tes asticots

Écrit par : Sophie | 29/11/2007

le seul truc c'est le prix des asticots....

Écrit par : veronica | 29/11/2007

Drôlement bons, les crosnes! Mais en cassoulet, je n'ose même pas imaginer les dommages collatéraux!

Écrit par : olif | 29/11/2007

Et les crosnes elles-mêmes, tu les as dénichées où? Aussi à l'épicerie japonnaise? Ou peut-être au marché? Je les avais apperçues dans un charmant petit livre, mais pas moyen d'en rencontrer "en vrai"...

Écrit par : LiliyGnocchi | 29/11/2007

Colontéraux, les dommages, Olif.
Oui, à Genève, on en trouve sur les marchés. Mais le temps de cuisson varit beaucoup selon les individus, de 10 mn à la petite demie heure: étrange

Écrit par : Estèbe | 29/11/2007

Vous avez dit étrange, mon cher cousin Estèbe? Comme c'est bizarre! Est-ce que vous voulez dire par là qu'il faut cuire les crosnes entre 10 mn et une demi-heure suivant leur taille? Ou alors suivant celle du cuisinier?

Écrit par : olif | 29/11/2007

Etrange oui, mon cher Olif. Je veux dire qu'il existe des crosnes plus ou moins coriaces, des crosnes en béton et des crosnes molachons. Je veux dire que la Nature est plurielle, que rien n'est acquis et que, concernant l'existence de Dieu, une petite apparition serait la bienvenue.

Écrit par : Estèbe | 29/11/2007

Mama mia, estèbe philosophe. ce blog devient cryptique.

Écrit par : Robert | 29/11/2007

que dieu me tripote ! jamais je ne ferais sauter mes crosnes dans un peu de beurre.....oups ! apres 10 jours de resistance je crains que nous ayons gouté le baujol' ce midi.......ok je retourne à ma sieste.......

Écrit par : loulou | 29/11/2007

Sans cuisson ad hoc, les crosnes, c'est nippon ni mauvais...

Écrit par : Zorg | 29/11/2007

Monsieur,

Je déplore que vous fassiez cuire, sans même prendre le temps de communiquer avec eux, nos amis les Eholims. Au message de paix qu'ils viennent délivrez aux Terriens, vous leur opposer un message de pet. En effet, comme vous n'êtes pas sans le savoir, nos amis Eholim ne supportent pas le cassoulet (fut-il de Castelsarrasin). Non seulement le parfum de ce plat les indispose, mais il les tue. Ensuite de quoi, Monsieur Estèbe, vous n'avez plus qu'à recueillir leurs petits corps crispés pour les livrés en pâtures à votre cuisinière. Ainsi qu'à vos lecteurs qui se permettent même d'ironiser sur ce génocide. Honte à vous. Je conserve les photos comme pièces à conviction.

Raël, qui ne vous salut pas.

Écrit par : Zorg | 29/11/2007

Zorg, heureusement qu'on vous a pour faire marsouiner ce blog vers la surface du bon sens et de la rigueur morale. Au fait, vous fumez quoi?

Écrit par : Estèbe | 29/11/2007

Ce cryptique blog me sied tant que j'en deviens commentateuse, dites donc. De plus, déguster des Elhoims (orth???), argh, que dis-je, slurp, Estèbe.

Écrit par : funambuline | 29/11/2007

heu ils sont vraiment moches ces trucs japonais

Écrit par : salwa | 30/11/2007

Decidement vous tenez vraiment a nous faire manger des racines.

Écrit par : gracianne | 30/11/2007

Nous avons eu les mêmes idées japonisantes cette semaine. Chez vous,ez vous, l'atmosphère est beaucoup est très drolatique.
Pour moi 10 mn de cuisson, très bon mais très onéreux !

Écrit par : eglantine | 30/11/2007

Les crosnes "en béton" sont en fait virosés. Il y en a beaucoup, car quasiment l'intégralité de la production a été atteinte au XIX°S lors de leur arrivée du Japon, et très peu de souches saines ont pu être préservées. Les meilleurs crosnes (bios) sont ceux d'Isabelle Valentin sur le marché d'Yssingeaux en Haute-Loire. C'est un peu loin, mais on peut troquer avec le restaurateur local : 1 flacon de Côtes de Bourg contre 1 kg de crosnes.

Écrit par : Patrick | 03/12/2007

Moi, je suis née à Crosne...banlieue parisienne jadis charmante et désormais très très laide...Et ce divin légume, ici à Genève, je ne le trouve pas !!! Quelqu'un a une adresse ?

Merci Estèbe, quel talent.....

Écrit par : Valérie | 23/12/2008

En fait je suis tombé dessus par hasard, vu que je ne savais pas ce que c'était (eh ouais des trucs qui ressemblent à des asticots claqués attirant, non?), mais heureusement au moment de payer, après trois ou quatre téléphones, la caissière a pu faire venir un spécialiste pour éclairer notre chandelle: c'était des crosnes! C'était au Intermarché de Gaillard
Et merci Estèbe pour la recette

Écrit par : Shroomwyzard | 21/01/2009

Et bien décidément,Jérome , on ne s'ennuie pas chez vous ! vous avez dû drainé sur votre site tous les rigolos ( c'est un compliment, rassurez-vous ) de la blogosphère , et ça nous change furieusement de tous ces gens qui se prennent tellement au sérieux ! Les crosnes ? presque mythiques ! Je les fréquente depuis ma plus tendre enfance( une grand-mère paternelle gourmande , et un très grand jardin ), mais nous nous sommes un peu perdus de vue : monsieur Stachys affinis n'a plus la cote ! Délit de sale gueule ? Faible rentabilité ? Petite santé ? (monsieur a des vapeurs dès qu'il fait un peu chaud !il fermente !)erreur de marketing ? la grande distribution n'est pas le meilleur endroit pour espérer redorer son blason .De plus , à cause de sa forte teneur en amidon, il a la maladresse de se rappeler à votre souvenir de manière un peu trop sonore ...et odorante !J'espère très sincèrement ne pas avoir signé là une épitaphe ....mortuaire , car finalement , c'est un très bon bougre !

Écrit par : jean-charles ROLIN | 06/05/2009

Les commentaires sont fermés.