10/12/2007

Les cabrioles du cabri (rôti au cumin et gingembre mit patates douces)

 

Bien le bonsoir, mes mystérieux amis virtuels

 

Il y a fort longtemps, Van Gogh avait encore ses deux oreilles et Jeanne Calment sa petite fleur, nous avions publié sur ce blog une recette de cabri pascal. Avant de se désintéresser de longs mois durant totalement de ce brave animal au minois si amical. Cabri, c’était fini (hum...).
Ce qui est bête. Car le chevreau possède une chair à la texture singulière, un rien gélatineuse, et à la saveur douce mais entêtante, qui rendent chèvre ceux qui le mastiquent.

Voilà comment, tombant l’autre jour sur une épaule de la dite bestiole pesant sa bonne livre, on a décidé de se pencher à nouveau sur son cas. Et pof, on vous a composé cette épaule de cabri au cumin, gingembre et patates douces. Attention : une épaule ne vous nourrit jamais que deux personnes. Pour quatre gulus, multipliez donc par deux. Pour six, par trois, etc.. jusqu’à dépeuplement des populations caprines européennes.

 

 

 


S’offrir trois patates douces (si possibles venues d’un pays où l’on ne zigouille pas les opposants politiques ni ne bombarde les territoires occupés au moindre prout de travers).

Tailler les patates, dûment récurées sous l’eau, en cubes en gardant la peau. Disposer le tout au fond d’un plat allant au four, en compagnie d’une gousse d’ail et d’une échalote coupées en deux. Puis arroser à mi-hauteur d’un bon bouillon de volaille (environ un déci), maison si possible. Saler et poivrer.


Badigeonner les deux côtés de l’épaule d’huile d’olive, curcuma, gingembre frais haché et de plein de cumin. Clouter d’une gousse d’ail en bâtonnets. Saler, poivrer.


Disposer l'animal sur le lit de patates douces et enfourner à 220 degrés. Au bout de vingt minutes, vérifier le niveau de bouillon, mélanger délicatement les patates, et retourner l’épaule. Renfourner, en baissant un poil le four.


Vingt minutes plus tard, l’affaire est dans le sac. Ou plutôt le biquet OK.

On découpe en faisant un carnage, car le cabri cabotine sous la lame, et on se siffle un bon blanc corsé, car le rouge chevrote sur le chevreau.

Que Line Renaud soit avec vous

Bye

Commentaires

Quelle bonne idée de placer tes salutations finales sous le signe d'une vieille chèvre. La bouc est bouclée.

Écrit par : Robert | 10/12/2007

tu me fais rire.... super recette, mais les cabris sont rares ici

Écrit par : Anne sophie | 10/12/2007

C'est où les pays où l'on produit de la patate douce dans le respect des droits de l'homme?

Écrit par : Yves | 10/12/2007

Question pertinente, à laquelle nous répondrons après avoir potassé le dossier D'Amnesty sur les légumes tropicaux (1495 pages).

Écrit par : Estèbe | 10/12/2007

merci pr l'info papate douce, justement je de me disais encore zut, va falloir faire le tour du canton pr en trouver des politiquement correctes !
ma l'air bien bon tout ca !!

Écrit par : corinne | 10/12/2007

Bon, on attend de pied ferme ta fiche de lecture alors. Entre Patrick CdM et toi on va devenir tres prudents dans nos consommations.

Écrit par : gracianne | 11/12/2007

Ou il est bien plus dangereux d'élever des patates que zigouiller un cabri
à la ligne Renaud

Écrit par : jupiter | 12/12/2007

Bonne idée pour changer du cabri au vin blanc.

Écrit par : julien | 13/12/2007

J'adoooore les patates douces (et la petite bête sur 4 pattes aussi, dans le pré ou dans l'assiette d'ailleurs). Mais voilà... Impossible d'en trouver qui ne vienne pas d'un pays où l’on zigouille les opposants politiques et bombarde les territoires occupés au moindre prout de travers... Alors voilà, je n'en mange plus depuis plusieurs années déjà. Et ça me manque...
Tu les trouves où tes patates douces qui ne viennent pas de là ? D'autant que la photo de ton plat, là, au four, me fait saliver grave !

Écrit par : San | 13/12/2007

Hum... A la Plapla, elles viennent parfois d'Afrique du Sud. Parfois

Écrit par : Estèbe | 13/12/2007

Alors les patates douces peuvent venir de certaines iles où l'on ne zigouille personne :-))) et où il n'y a pas de bombardement. En attendant, ça ne vous fait pas de soucis d'où vient le cabri car la Migros et la Coop en importe même de Chine.....

Écrit par : chikitin | 14/11/2008

Ben si, justement, on s'inquiète des papiers du cabri: çui-là était italien. Na!

Écrit par : Estèbe | 14/11/2008

Les commentaires sont fermés.