18/12/2007

La guerre des frites

 

Bonjour,

En cette veille de Noël, ayons une petite pensée pour nos amis belges, en plein déchirement ethno-linguistique.

 

 

Bien à vous

Commentaires

Sale hécatombe ! Et encore, on a évité le napalm moutardé...

Écrit par : Chroniques du Plaisir | 18/12/2007

Bonjour à toutes et à tous,

Bonjour Estèbe,

les braves qui vont s'empifrer te saluent !

Mais, je comprends la désaroi des nos amis belges, que l'on pourra comparer plus loin avec nos amis suisses allemands... j'y reviendrai en fin de billet.

En effet, les frites sont souvent conjuguées avec Mr. Ketchup, mais pas partout, car en certains points géostratégicofriteux, elles baignent dans la mayonnaise... oui vous avez bien lu amis blogueurs, dans de la MAYONNAISE... mais encore il y a pire... bien pire... vu de mes yeux vu, goûté avec mes propres papilles gustatives...

La FRITE beurre de cacahuètes... ouais... beurre de cacahuètes... (1 milliard de calories l'une)

Alors pour les puristes ketchupomaniacs, une telle déclaration de guerre, n'ayons pas peur des mots, ne peut passer simplement avec une gorgée d'un breuvage, Houblonneux soit il...

Sans doute est dans cette pratique que l'on retrouve les racines du conflit... qui n'est pas ethnolinguistique, mais bien fritohabitudinique. Affreux... comme un peuple se déchire.

Mais celà pourait nous arriver ici en Suisse... Imaginons un instant que nos amis d'outre Sarine nous interdisent les Röstis avec la longeole... q2ue ferions - nous ? Est ce que nous aussi envisagerions nous la sission du pays ? En voila des questions qui devraient préoccuper les géogastrostratèges que nous sommes...

Bien à vous,

Stéphane

Écrit par : Stéphane | 18/12/2007

pas très patatement correct ton truc

Écrit par : Robert | 18/12/2007

Sanglant! Pauvres belges, pourvu qu'ils n'en arrivent pas a de telles extremites.

Écrit par : gracianne | 18/12/2007

Et pour les néerlandophones d'entre nous, voici où, quand et comment sont nées les frites:
"Het verhaal van de friet gaat terug tot in 1680; de inwoners van Namen, Andenne en Dinant hadden er toen de gewoonte om te vissen in de Maas en de kleine visjes die ze er vingen in olie te bakken. Maar in tijden van vorst of gevaarlijke stromingen werd het riskant om te vissen en sneden de inwoners aardappelen in de vorm van kleine visjes, die ze dan eveneens in de olie bakten."
En chinois, frite s'écrit 薯條. Si vous voulez en manger lors de votre prochain séjour en 中国, je vous recommande de montrer ce billet, car suivant votre prononciation hésitante on pourrait vous servir n'importe quelle cochonnerie.

Écrit par : Rabbit | 18/12/2007

Des frites pour mêcher une narine qui saigne, ce n'est pas franchement l'idéal! Vous n'êtes pas prêt d'avoir votre diplôme d'oto-rhino, Estèbe!

Écrit par : olif | 18/12/2007

Nous faisions dans la frite aujourd'hui.

Écrit par : Anne (P&P) | 18/12/2007

Nostalgie quand tu nous tiens, jamais mangé d'aussi bonnes frites que celles de la baraque d'Antoine à Bruxelles avec mayo bien sûr mais les frites flamandes sont excellentes aussi surtout à Knokke!

Écrit par : Flo Bretzel | 19/12/2007

sans être belge, sauf par ma tante, je préfère le vrai sang que le ketchup

Écrit par : Sophie | 19/12/2007

moi les frites c'est avec du vignaigre blanc et du sel à 5 heures du matin que je les préfère !

Écrit par : Demolite | 19/12/2007

Des "chips" de la Perfide Albion, bien epaisses, cuites dans de la graisse de boeuf sur lesquelles on gicle du vinaigre de malt et un peu de sel, superbe!

Écrit par : 1890 | 20/12/2007

Les commentaires sont fermés.