10/01/2008

La soussoupe culturelle de crevettes et porc à la citronnelle

 

Mes hommages, amis de la culture 

 

 

 

Avant-hier, Nico le Bref donnait une conférence de presse qui nous a fait chaud au cœur. Il est si bon d’entendre des mots tels «civilisation», «morale», «amour» et, surtout, «culture» dans la bouche présidentielle. Oui, «culture». Finalement, ce quinquennat pourrait être celui de l’intelligence et de l’éthique. Voire carrément le règne des Arts et des Lettres. Avec Johnny, Bigard, Steevy et Doc Gynéco comme prophètes, ça va péter le plafond.

Pince-moi, j’hallucine la Vierge.

Après ça, sans trop savoir pourquoi, on a eu besoin d’une soussoupe gentiment exotique. Voilà donc notre potage de crevettes et porc à la citronnelle, qui permet, en trois coups de cuillères, de se dépayser papilles et cortex.

Pour rassasier quatre gulus à table, il vous faut;

- 100 grammes de nouilles asiates fines aux œufs
- Et tant que vous êtes à l’épicerie thaï, équipez-vous de feuilles de citronnelle et sauce soja
- Un bon gros litre de bouillon de volaille. Ou de légumes. Ou, mieux, un mix odoriférant des deux.
- 20 grosses crevettes, si possible crues, sauvages et décortiquées. Enfin, payez-vous ce que vous pouvez.
- 300 grammes de côtelettes de porc.
- Une grosse gousse d’ail, deux échalotes dodues, une botte d’oignon frais
- Un bouquet de coriandre et du gingembre frais
- Un morceau de sucre brun
- Une pincée de piment
- Un citron vert et de l’huile de tournesol
- Et les œuvres complètes de Steevy, récemment parues dans la Pléiade

 


 

Hachez ail, échalote et l’équivalent d’une cuillère à soupe de gingembre frais.
Virez l’os et le gras du cochon, émincez.
Pressez le citron
Emincez la coriandre et le vert de l’oignon frais en rondelles.
Taillez quatre feuilles de citronnelles en lanières minces.
Préparez le bouillon. Bien corsé, le bouillon.
Décortiquez s'il le faut et rincez les crevettes.
Préparez les nouilles comme indiqué sur le paquet (en général quatre minutes dans de l’eau bouillante hors feu en démêlant à la fourchette), égouttez et réservez.
Dégainez le wok. Faites brunir ail et échalotes dans une cuillère à soupe d’huile de tournesol. Ajoutez le bouillon. Puis le jus de citron, le piment, une cuillère à soupe de soja, le gingembre, le sucre et le porc émincé.
Laissez frémir un quart d’heure. Goûtez, rectifiez avec le soja, s’il le faut.
Plongez alors nouilles et crevettes. Plouf! Quatre-cinq minutes, le temps que les crustacés rosissent comme un collégien devant l’origine du monde.
Achevez le grand œuvre en décorant les assiettes de coriandre hachée et rondelles d’oignon frais.
Et servez en déclamant ces quelques vers de Doc Gynéco:
«C'est beau, c'est beau la vie
C'est beau, c'est beau la vie
C'est beau, c'est beau la vie
C'est beau, c'est beau»
Le règne des lettres, qu’on vous disait.

 

 

Tchou, les aminches

Commentaires

Servir la soupe, j'ai toujours cru que ce n'était pas très culturel, mais ta sousouspe , puisque tu le dis doit l'être... Pirate ne saurait mentir!

Écrit par : mamina | 10/01/2008

Ne soyez pas si sarkostique, mon cher Estèbe. Tenez, pour parfaire votre culture sur le sujet, entre deux cuillers de bouillons et deux vers du Doc, jetez donc un petit coup d'oeil là-dessus, au cas où vous ne le connaîtriez pas déjà : http://sarkostique.over-blog.com/article-15472542.html
Bonjour chez vous.

Écrit par : olif | 10/01/2008

Merci pour l'adresse Olif. Un blog Nicotiné comme on en aimerait tout plein la Toile.

Écrit par : Estèbe | 10/01/2008

Houlala, ce fumet qui passe l'écran et vient flatter mes naseaux....

Écrit par : Rabbit | 10/01/2008

Si Lacan avait connu la sousoupe, il aurait pas eu à planquer son tableau. Vous m'en remettrez bien une petite louche de soupe, pas de bouillon.

Écrit par : Vanille | 10/01/2008

Ah, enfin un blog culturel, ca manquait.

Écrit par : gracianne | 10/01/2008

Depuis que t'as vu Sarko servir la soupe aux journalistes, tu t'y es mis?

Écrit par : Robert | 10/01/2008

On ne voit pas très bien ce que vient faire l'origine du monde dans la soupe. Un poil peut-être?

Écrit par : Sophie 13 | 10/01/2008

Une allusion aux fruits de mer ?

Écrit par : Géo | 10/01/2008

et pourquoi que sur la photo y'a pas TOUS les ingrédients? Je comprends pas cette malhonnêteté intellectuelle, tu conseilles des bouquins que t'as JAMAIS lu! bon, mais n'empêche que j'aime les soupes avec du cochon et puis aussi avec de la citronnelle. Dommage qu'on mange déjà de l'agneau aux haricots blancs ce soir... sans ça, c'est sûr, j'aurais été jalouse (c'est dans ma nature, d'être envieuse et jalouse. Mais j'ai des beaux cheveux, ça compense)

Écrit par : lili violette | 10/01/2008

Aussi dans la soupe, les cheveux ?

Écrit par : Géo | 10/01/2008

Uuuuuu, Sophie, rentraient pas dans le cadre, TOUS les ingrédients. Désolé. La prochaine fois, on les hache avant de les photographier.

Écrit par : Estèbe | 10/01/2008

Les commentaires sont fermés.