17/03/2008

La lapinou dans sa gaine d'ail des ours

 

Bien le bonjour, les ours

 

 

 

 

You pla pla pouet. Le revoilà. Qui ça? Ben l’ail des ours, Germaine, cette plante prodigieuse, de la famille des aulx, qui montre le bout de son pif vert dans les sous-bois des contreforts jurassiens aux premiers soubresauts printaniers. Et dont les longues feuilles, à l’élégante et fraîche saveur alliacée, t’illuminent la popote d’un groove verdoyant.
You pla pla pouet. Le revoilà, disais-je.

 

 


 

Déjà loué par nos services l’an passé avec une certaine pompe, et , l’ail des ours nous a, ce coup-ci, servi à emmitoufler des aiguillettes de lapinou qui passaient par là.
Vous l’aurez compris peut-être, voilà des filets de lapin vapeur dans leur combinaison d’ail des ours. Recette soufflée dedans nos trompes d’eustache par le crémier qui, mine de rien, connaît un paquet de combines gourmandes. Bougre de crémier.
La tactique? Assez ardue. Vingt minutes avant de s’affaler à table, oignez d’huile d’olive, salez et poivrez vos filets de lapin. Puis emmitouflez-les d’ail des ours. Avant de les rouler dans du film alimentaire, super serré et de manière résolument hermétique, façon Carambar.

 

 


Hop, dans le panier vapeur, 10 minutes. Après, on découpe de petites bouchées, qui font rire les enfants et glousser les mamans.
C’est slurp, c’est light, c’est moderne.
Si on ne gagne pas le Prix Lignac de la recette branchouille 2008 avec ça, c’est que le jury a été acheté.

Tchou!

PS: A la relecture, on trouve ce billet d’une frivolité frisant le crétinisme majuscule. C’est l’andropause qui ramollit le cervelet? Ou la victoire du PS à Toulouse?

PS2. Dans les champs, évitons de confondre l’ail des ours et le muguet. Car qui bouffe du muguet clamse le 1er mai (proverbe syndicalo-vaudois).

PS3. Les frangines font un pesto des ours de la mort. Scoopette itou, page 44 de son récent et désopilant "Mise en Bocal" (ed. Favre). Et Véro aussi; et Bebop tambien.

PS4. Avec le lapinou, il n’est pas interdit de s’enfiler une longue rasade de ce Morgon joyeusement bouqueté et élégamment charpenté.

 

 

 

 

 

Commentaires

Je connais un ours qui a fait aie. On a même relaxé le chasseur assassin. Je suis partant pour une partie de Bouland.

Écrit par : Robert | 17/03/2008

Ce chasseur-là, nous aussi on l'aurait bien blanchi, dans de l'eau bouillante pendant deux heures.

Écrit par : Estèbe | 17/03/2008

Des sushis de lapin, génial!!!

Écrit par : Sophie | 17/03/2008

Sympa cette recette. Je n'aurais pas pensé que le film alimentaire résiste à la cuisson vapeur.
Merci pour lien.
Bien à toi
verO

Écrit par : verO | 17/03/2008

je pense à tous ceux qui en trouvent de ce machin là, peut être ce we en auvergne ? entre 2 st nectaires ?

Écrit par : marion | 17/03/2008

C'est plutôt des escargot à l'ail des ours que t'auarais dû faire, vu la vitesse de ton blog. Elle a quoi, ta machine?

Écrit par : Sophie | 18/03/2008

Gastéropodique, oui. J'enrage, je me désespère. Et j'ai perdu ma clef à molette.

Écrit par : Estebe | 18/03/2008

C'est plutôt des escargots à l'ail des ours que t'auarais dû faire, vu la vitesse de ton blog. Elle a quoi, ta machine?

Écrit par : Sophie | 18/03/2008

Intéressant, vous ne dites pas que des bêtises Monsieur Estèbe ! Finalement, entre deux plaisanteries, on repart moins bêtes qu'on était arrivés. Bravo pour cette belle leçon de cuisine.

Écrit par : Marie-France | 18/03/2008

Je vais de ce pas dans les sous-bois bretons voir si je peux trouver un truc hype pour habiller mes filets de dinde !! Bien à vous

Écrit par : Anso | 18/03/2008

Le lapinou dans sa combinaison d'ail des ours, la marque de lingerie Aubade devrait peut-être s'en inspirer pour une leçon de séduction prochiane à afficher chez J-C Decaux!

Écrit par : mamina | 18/03/2008

Le dernier ours qu'on a vu par ici c'était moi un mauvais matin... et côté ail je te laisse deviner... encore moins que des ours ! désespérant !!!

Écrit par : Dorian | 18/03/2008

C'est malheureusement illégal de cueillir l'ail des ours ici, au Québec. C'est comme en voie grave de disparition. Dommage, tes sushi de lapins me plaisent...

Écrit par : Renardgourmande | 27/03/2008

Il n'y a pas une petite sauce avec le lapinou, c'est un peu sec tout ça. Le crémier, il a pas tout dit.

Écrit par : Vanille | 11/04/2008

Les commentaires sont fermés.