15/04/2008

I: L'agneau (bêêêêêêê)

1390825260.jpg 

Parce que l'agneau est un animal lutin qui aime gigoter.

 

1393217870.jpgGigot à la coriandre, pignons et zestes de citron

Gigot de sept heures aux épices douces

Tajine d'agneau au kamoun, fenouil et navets

Hamburger furieusement oriental

Carré d'agneau au pistou de Sicile

Carré d'agneau en croûte de parmesan

213307706.jpgSouris au thé de menthe

Epaule d'agneau mijotée au thé de menthe (encore)

Shish kébab maison

Filet d'agneau aillé au balsamique

Rognons sautés aux chanterelles

Carré farci à la menthe et au balsamique

Epaule au citron confit, Sherry et safran

 

Commentaires

c'est horrible, tout me fait envie ... argh ...

Écrit par : marion | 15/04/2008

j'ai une question qui à rien à voir avec les p'tits moutons et autres p'tits bêêêleurs. S'agit plutôt des meuuugleurs. J'ai testé l'autre soir la recette de la queue de boeuf baignééééée 4 plombes dans le banyuls. Canon!... le jus obtenu en fin de cuisson était vachement sapide comme disent les gens éduqués. Mais j'aimerais savoir si il y a des critères pour choisir sa queue de boeuf (on ne rit pas)sans coup férir; parceque certains morceaux tenaient du lacet de cuir mouillé accroché à son os, chose qui, bien que non-dépourvue d'une certaine noblesse, n'est pas facile à manger. Alors que sur d'autres morceaux, venant d'une seconde queue sans aucun doute, la viande se détachait rien qu'en la regardant. La recette est alors vraiment très très slurpe, mais si on peut, faudrait pouvoir s'assurer dès le départ qu'on a coché la case "se détend dans son bain de Banyuls". Conseils avisés sur la queue, de boeuf, bienvenus.

Écrit par : marcolino | 16/04/2008

Chez le boucher, en zieutant les morceaux, on peut éventuelement azymuter ceux qui contiennent moins de nerfs, pas de filaments de graisse, mais bien de nerfs. Pas facile. Sinon, glisser un billet au commerçant en douce.

Écrit par : Estèbe | 16/04/2008

Les commentaires sont fermés.