Paupiettes saltimboquées de porc au brocciu et canneberges

Mes hommages, chers gastrolâtres virtuels

 

135335286.JPG

Ça vous branche de croquer dans mes bouchées de porc au brocciu, sauge et canneberges, recette éblouissante inspirée vaguement de la saltimbocca italienne et des paupiettes de ta mémé?
Euh… alors, ça vous branche? Non? Ben tant pis.
214067950.JPGVolez au supermarché des escalopes maigres de porc, ou charbonnade comme on dit par ici. Ecrabouillez-les au rouleau à pâtisserie en jurant grossièrement (liste de gros mots en trois langues disponible sur demande).
Assaisonnez recto-verso le cochon avec détermination.
Dans une jatte, touillez du brocciu (sublime fromage de lactosérum corse déjà vanté ici; à défaut optez pour du sérac), quelques feuilles de sauge fraîche émincées et un certain nombre de canneberges, ou cranberries en bon anglais (baies séchées exquises, issues d’un arbrisseau qui fleurit outre-Atlantique). Ajoutez une giclée d’huile d’olive. Du sel. Et du poivre aussi.

Notez que l’on se montre mutin quant aux proportions requises. Ben oui: tout dépend du nombre de paupiettes à farcir. Pour beaucoup de paupiettes, prévoyez beaucoup de farce. A contrario et en revanche, pour peu de paupiettes, prévoyez peu de farce. Enfantin.

Déposez une boulette de farce sur chaque escalope, roulez et fermez d’un cure-dent. Et expédiez dans un poêlon, avec un léger mix beurre-huile d’olive, pour un quart d’heure à feu pépère. Quand les bouboules sont bien dorées, déglacez d’un coup de madère, dynamité de quelques gouttes de citron. Arrosez. Et servez en chantant à tue-tête une œuvre notable du répertoire contemporain, Papillon de Lumière de Cindy Sanders par exemple.

945899189.JPG

A plouche !

Commentaires

  • Vous fachâtes-vous avec le moustachu boucher, cher Estèbe ? Vous éprîtes-vous d'un Indien ? Ah ! Le come back du disco fait des victimes.

  • je vais de ce pas aller m'endetter chez le fromager du coin pour du vrai brocciu, votre recette me donne déjà des envies de polyphonies, surtout que j'ai bêtement (du moins le croyais-je) racheté des cranberries séchées.

  • Patrick, ce clin d'oeil au défunt Village People trahit l'homme de goût. Marion, polyphonisez, ça vaut le coup. Ou le cciu, comme on dit là-bas..

  • On va vous surnommer Paulette avec tout ça... Mais en effet une Paulette très disco, sans la mise en pli !

  • Ton ton déconneur cache une vraie belle recette. Brocciu + sauge + cranberries = gros miam. Et ce petit jus au madère et citron, mmmmmmmhhhh

  • Tonton déconneur et Tata Paulette, c'est tout à fait la cuisine à Estèbe, ça! Mais j'avoue que je suis toujours en train de chercher le contrepet dans le titre. Manquerait pas un V quelque part, des fois?

  • Mais pourquoi tant de violence envers ce porc volé ?

  • Déformation professionnelle, cher Olif, vous voyez des corps caverneux partout.

  • Pour que les bouboules dorent, attendez donc le soleil de juillet.

  • Est-ce que le monstre au fond de l'assiette a déjà tout dévoré?
    le lémanique fait dans la fusion totale: brocciu et canneberges+ saltibocca, qui aurait pensé à ce ménage à trois un peu osé?

  • Ou trouver la brousse à Genf?

  • Henri: Samedi matin, marché du BvD Helvétique, il y a un Corse bien pourvu.
    Mamina, c'est de la fusion folle, débridée, hirsute et post moderne.
    Robert, cochon.

  • que des recettes qui font boum! pas si vite on veut toutes les faire mais on arrive pas à suivre. Et ensuite pour les retrouver, on se jette sur le tout beau tout neuf index des recettes... et on les y trouve pas. Que ce serait pas une bonne idée de les indexer tout de suite, crac comme ça, dès qu'elles sont sorties? Miams à toutes et à tous, et pensées émues à l'idée du jambon persillé (oui je date encore de la précédente) qui se prépare chez nous!

  • Sympathique ! Je fais ma rabat-joie de service... les saltimbocca c'est masculin en ritalien, alors on dit un "saltimbocca". Bon et vous savez que ça veut dire saltimbocca ?

  • Un saltimbocca, oups, va falloir s'habituer.
    Euh... "saute-en-bouche", a priori?

  • Bravo ! Parce que c'est tellement bon que hop on s'en fourre un dans la bouche illico dès que la "mamma" les amène à table

  • Decidement tres mutin.

Les commentaires sont fermés.