L’érotique de l’aubergine et des étoiles aux trous noirs

Bonjour, les gens

 

398349513.jpg957485823.2.jpg

L’exquise autant que Girondine Miss P & P nous ayant récemment invité à dévoiler à la face d’un monde incrédule nos livres de cuisine favoris (ou chouchou), on s’y colle enfin. Et sans faire de chichi.
La pétulante autant que Gasconne Anaïck nous ayant devancé pour causer de ces chères bouboules comestibles, on a sorti de notre bibliothèque le mirobolant Dictionnaire littéraire et érotique des fruits et légumes de Jean-Luc Hennig (Albin Michel, 1994). Plus de 500 pages pleines d’érudition et de fantaisie, rédigées d’une plume qui fait enrager de jalousie de par son agilité. Et rosir de confusion de par sa coquinerie sans borne. Quiconque a lu ce dico-là ne peut plus soupeser une aubergine ou farfouiller dans du cresson sans éprouver un trouble humide.
Et tant qu’on en est à gloser littérature, saluons l’arrivée d’un nouveau venu au kiosque, sur l’étagère déjà bien remplie de la presse culinaire. Il s’agit d’Etoile, le magazine du guide Michelin. Qui fait furieusement penser à un mix entre Saveurs et Elle à Table, en un poil plus design et chic. Des adresses, des chouettes photos, des recettes, des reportages et tout ça.
Signalons quand même que, vu le niveau tarifaire des établissements donc cause le mag, il n’aurait pas fallu l’appeler Etoile, mais plutôt Trou Noir.

A la bonne vôtre

 

Commentaires

  • Et pourquoi dépenser des sous dans cet Etoile quand on a le blog d'Estèbe gratos?

  • Le cresson me fait déjà cet effet là. Même pas besoin de ton dico.

  • Chouette le dictionnaire. Voila qui va faire reflechir sur la liste de cadeaux de Noel.
    Pour le reste, Sophie l'a dit avant moi.

  • Que l'on fasse de l'ombre à la grande presse de Paname, c'est flatteur. Quoiqu'inquiétant. Ils vont se venger.

  • Génial ce dico ... à lire absolument (je suis curieuse de découvrir l'aspect érotique des topinambours !!). Le magazine à tester aussi, les restos moins, on est fauchés !!

  • Hou la la ! ce livre-là, il faut que je me le procure de toute urgence, j'en ai l'eau à la bouche !!

  • Le topinambour en est absent. Mais le poireau est là. Tout fier, le poireau.

  • "une plume qui fait enrager de jalousie de par son agilité et rosir de confusion de par sa coquinerie sans borne ?" Mais il s'agit de vous, chez Monsieur Estèbe !

Les commentaires sont fermés.