29/05/2008

Sus aux menus machos!


1761284248.JPG

Salud! 

Tiens une humeur, pour changer. Une humeur féministe même. Farpaitement.
C’est que, l’autre jour, on s’est offert un dîner dans un deux étoiles Michelin à la fois jurassien et top succulent. Et voilà qu’à peine assis à table, on nous refait le coup de la carte sans prix pour la dame. Comprenez que mézigue se retrouve avec les mets dûment tarifés. Pendant que Madame Sonson n’a qu’à imaginer le coût de l’opération. Oui, comme au XVIIIe siècle.
Les nombreux restos qui pratiquent encore ce type de ségrégation ringardissime imaginent sans doute faire preuve de tact. Ben non. Car ils sous-entendent que (rayez la mention inutile)…
1- ces bécasses ne captent rien aux réalités économiques.
2- les clientes sont toutes des semi-mondaines entretenues et dociles.
3- le monsieur invite et la femme n’a qu’à sourire, voire à coucher ensuite.
Or à l’heure moderne d’aujourd’hui, il parait qu’il y a des femmes qui gagnent leur vie toutes seules comme des grandes. Qui savent faire les additions. Et invitent même parfois les mecs à souper.
Et puis, tant qu’on en est au chapitre des vexations sexistes et ordinaires, qu’on arrête aussi de filer la carte des vins au gaillard. Sa nana aussi, elle a le droit de boire une bouteille qui lui plaît.

M’enfin! Voilà. Fin de l’agacement. Ça va mieux en le grognant.



Tchou

Commentaires

Zaviez qu'à lui dire que c'est Môdame qui porte la culotte ;o)) Dans nos restos de province, les dames ont le droit de payer aussi (en revanche de boire, même histoire !!). Du coup rien ne vaut un bon gueuleton maison !!

Écrit par : Anso | 29/05/2008

La prochaine fois t'as qu'à demander à ta Madame de se mettre une fausse moustache pendant que tu portera un bustier rembourré avec du papier. Plus de problème. Elle aura les prix.

Écrit par : Robert | 29/05/2008

robert a raison
ou alors faut dire que ce soir là c'est vous quui faites la fille, comme vincent baguian

Écrit par : marion | 29/05/2008

Non seulement on bosse, et on aime le vin, mais en plus on paie des impots. et tu sais a qui est adressee la feuille d'impot en France? A Monsieur et madame "prenom du Monsieur-nom du Monsieur" - a part si on demande expressement a etre identifiee en tant qu'individu sur la feuille d'impot (mais la attention, il y a risque de controle fiscal). Bon, je m'egare, mais tu ne peux pas savoir ce que ca m'enerve!

Écrit par : gracianne | 29/05/2008

D'accord avec Gracianne, Monsieur (ou Madame?) le Percepteur! Envoyez la déclaration d'impôts à ma femme. A son nom. Et qu'elle les paye, aussi, pendant qu'on y est. Non mais...

Et pour le menu, d'accord aussi avec Estèbe. Les prix pour Madame! Que l'homme puisse se goinfrer sans arrière-pensée économique. Pour la carte des vins, par contre, j'exige toutefois d'être consulté.

Signé Macholif

Écrit par : olif | 29/05/2008

Macholif (très drôle), même longueur d'onde. Je ne veux plusjamais voir un prix. Manière d'engloutir le menu panoramique de la mort en 600 plats sans penser aux nouillettes qu'il faudra avaler jusqu'à la fin du mois.

Écrit par : Estebe | 29/05/2008

Bien parlé ! En général, la carte tarifée et surtout celle des vins finit dans mes mains... Et comme par évidence, c'est LUI qui précise que c'est moi qui goûte...

Écrit par : Tiuscha | 29/05/2008

bien vu Estebe !! et en plus parfois on gagne meme plus que vous... :)

Écrit par : corinne | 29/05/2008

vive les resto uninversitaires, ou les michelin gratuits, pourquoi pas

Écrit par : jupiter | 29/05/2008

C'était bon au moins? Parce que des plans comme ça me coupent l'appétit ...

Écrit par : vero | 29/05/2008

Moi, j'aime bien ces menus pour quand j'invite à souper des amies qui sourcillent devant les prix....ce qui m'énerve. Mais je ne me suis pas fait jouer le coup du menu sans prix puisque nous sommes deux filles et que ma conjointe ne boit pas, donc la carte des vins m'est automatiquement remise aussi. Comme quoi il y a des avantages à ne pas être comme tout le monde. Cela dit, si j'étais avec un mec et qu'on me remettait le menu aveugle.......je crois que le serveur n'oserait plus répéter le geste....

Écrit par : Renardgourmande | 29/05/2008

C'est révolutionnaire votre propos, sieur Estebe, un brin troksyste perhaps, mais c'est bien envoyé. Je constate que Madame Estèbe – I presume ? – a les mêmes emportements que la dulcinée qui, généralement, me fait la conversation pendant que je me goinfre. A part ça, je dirais aux filles qui sortent entre copines que c'est pas pour "souper" !

Écrit par : Jacques Perrin | 29/05/2008

A part ça, comment c'était chez Wenger ? Grand ? Cette histoire de cartes sans prix ne pas trop encalminé l'appétit ?

Écrit par : Jacques Perrin | 29/05/2008

A part ça, comment c'était chez Wenger ? Grand ? Cette histoire de cartes sans prix ne pas trop encalminé l'appétit ? Ou peut-être était-ce chez Jeunet ?

Écrit par : Jacques Perrin | 29/05/2008

Bien d'accord avec toi... c'est presque toujours MOI qui paye et même si c'est avec les sous de Monsieur, ça m'agaaace... Ca y est au fait, je sais mettre une vidéo-musique sur mon blog... yapuka cuisiner!

Écrit par : mamina | 29/05/2008

Sur les avertissements d'impôts ce n'est pas Monsieur et Madame, mais Monsieur et/ou Madame… (quel tact !)
Quand même, au deuxième degré (voire au troisième), ça peut être titillant de jouer les dames entretenues. Je me souviens de délicieux fous rires sous cape face à ces fameux menus sans prix. Et pour donner plus de sel à la situation, jouer ce sketch de préférence dans un décor bien kitsch, genre Grand Veneur

Écrit par : Olivia_Mohune | 30/05/2008

Jacques, (hi, hi, hi) ce n'était pas chez Wenger. Imaginez donc le Jura comme une région transnationale.

Écrit par : Estebe | 30/05/2008

Donc si je comprends bien... ce week end c'est dame Estèbe (mes hommages respectueux, en passant) qui se colle à la grillade de la merguez et des brochettes du lapinou (la bête, pas le sieur J.Estèbe) car la révolution est désormais en marche à Genève...
Respect.

Écrit par : Bil | 30/05/2008

Les réactions (ou les réactionnaires serais-je tenté de dire)!
Lorsque vous allez gastronomer, faites un essai la prochaine fois. Madame, réservez et dites" c'est moi qui inviterai Monsieur" vous verrez, si le gastro est digne de ce nom, la tendance s'inversera. C'est en tout cas ce que nous faisons nous, de notre côté. Mais il est vrai qu'il est dur de briser des traditions séculaires. Pour preuve, chaque fois que je vais au restau travesti, je me fais virer sans avoir le temps de commander! y faut dire que j'ai plus depoils aux pattes que leurs moquettes!

Écrit par : Venerable Godon | 30/05/2008

Un mec féministe, c'est rare, admirable, mais louche.

Écrit par : Sophie | 30/05/2008

Et comment ils font dans ce deux étoiles si à la table, il n'y a que des femmes ?

Écrit par : Philou | 30/05/2008

Sus les machos ? Ah ça non !

Écrit par : Le confit c'est pas gras | 31/05/2008

Une humeur qui change et qui me plait bien ! ceci dit, j'aime bien moi, quand on m'offre le repas au restaurant mais cacher les prix, pfffff, trop nul. J'aime bien les commentaires de Philou et du vénérable Godon. En tout cas, je suis de bonne humeur pour la journée.

Écrit par : eglantine | 31/05/2008

Je découvre ton blog : ça y est, je suis fan. Je l'ai mis dans mes favoris, hop!

Écrit par : Les Poêlues | 01/06/2008

Merci pour cette histoire amusante je crois que chacun a ete deja dans votre situation. Moi j'aime bien ce type de restaurant et j'y invite souvent mes camarades.

Écrit par : Rahul | 11/09/2008

Comme si maintenent populaire ce mouvement en France. C'est tres actuel de parler maintenent du feminisme. Mais comme on veut parfois oublier ces principes, relaxer et avoir du plaisir. Les femmes aux armes, prenez vos bataillons, je crois que c'est pas de nous.

Écrit par : Rahul | 18/09/2008

Oui, maintenent les femmes gagnent assez pour avoir la possibilite d'etre independentes. Je crois que vous avez presente un bon exemple en prenent le restaurant et ce qui se passe la-bas en detail. Moi, personnellement je ne partage pas votre idee, parce que c'est pas dangeureux comme vous le voyez.

Écrit par : Kaiden | 30/09/2008

C'est un sujet humoristique, je le trouve comme ca. Vous ne le trouvez pas? Je ne comprends pas de quoi vous vous inquetez, c'est quoi ce probleme? Et les femmes des villages, je crois qu'elles seront tres contentes de trouver quelqu'un pour qui il peuvent payer. Je ris.

Écrit par : Remington | 06/10/2008

Je crois qu'il faut penser de creer la carte sans prix pour les messieurs. Avez-vous eu cette idee? Si on parle beaucoup de la carte sans prix pour les femmes et de leur feminisme pourquoi pas de faire quelques choses coome ca.

Écrit par : Natural Colon Cleansing | 09/10/2008

Bonjour, tout d'abord. Pourquoi vous comparez le XVIII e siecle avec notre temps, vous savez qu'on a pu prevoir tout il y a longtemps mais aujourd'hui c'est une autre chose, tout se change chaque jour que nous ne pouvons pas etre la pour l'exprimer.

Écrit par : Provillus Review | 13/10/2008

Mmmmm.... je vois

Écrit par : Estèbe | 13/10/2008

Ce type de carte reste bien pratique lorsqu'on invite quelqu'un au restaurant.

Écrit par : Blur | 15/05/2012

Les commentaires sont fermés.