21/06/2008

Du Groove dans la Marmite: les Ramones vindaloo



Gabba, Gabba, Hey!

 

groove2d.jpg

DSC00970.JPGLes Ramones sont le plus grand groupe punk de l’histoire de l’univers. Voire plus.
Les Ramones ont inventé la pépite pop en décibel brut, idiote et véloce, scotchante et flamboyante.
Les Ramones sont hélas tous morts les uns après les autres, les neurones carbonisés et le cuir over tanné.
On avait treize printemps, et encore de la blédine plein le bavoir, quand est sorti leur troisième disque, Road To Ruin. On vous dit pas le traumatisme. Le disque s’ouvre sur cet hymne galvanique au désœuvrement adolescent, I Just Want To Have Something To Do, dont les premiers mots sont imprimés dedans notre ciboulot depuis trente ans. Et y demeureront à tout jamais:

Hanging out on Second Avenue
Eating chicken vindaloo
(on prononce Second Aveniou, du coup ça rime avec vindaloo)



Bref, pour les Ramones qui ont zébré nos vertes années d’une électricité déniaisante, et dans le cadre de l’ambitieuse opération nommé du Groove dans la marmite concoctée par Dame Cianne et Mèzigue 1er, on a vous cuisiné un chicken vindaloo. Soit une version vinaigrée et radicale du curry, qui peut amener bien des satisfactions buccales.

 DSC00971.JPG

Un vindaloo de poulet donc, à manger sur la Second Aveniou. Ou pas. Pour quatre punks affamés, prévoyez:
- quatre cuisses entières de volaille bio (le haut et le bas)
- six longs piments rouges
- une tasse de vinaigre de vin
- 2 càf de cumin en poudre
- 2 càf de gingembre frais haché
- ½ càf de cannelle
- ½ càf de poivre
- ½ càf de graines de cardamome pilées à la force du poignet
- 2 grosses pincées de muscade râpée
- 2 grosses pincées de clou de girofle pilées à la force du poignet
- 2 càf de sel
- 1 sucre brun
- 4 échalotes hachées
- 4 gousses d’ail

Mettez Road To Ruin dans votre mange-disque, et à fond les manettes SVP.
Faites suer les piments émincés dans un peu d’huile d’olive.
Mixez ensuite avec le vinaigre, le gingembre, l’ail et le vinaigre. Vrouuuuuum.
Ajoutez les épices, le sucre et le sel.
DSC00966.JPGVirez la peau du poulet, incisez et massez avec la pâte. Laissez mariner au frais deux heures.
Dans une poêle, faites dorer les échalotes dans un peu d’huile d’arachide. Ajoutez le poulet. Faites bronzer. Puis nappez avec la marinade, rallongée _ s’il le faut _ d’un peu d’eau. Couvrez et laissez mijoter tout doux une petite demi-heure.
Et alors? Alors, ça arrache délicieusement la goule, comme naguère Road To Ruin arracha délicieusement nos esgourdes. Avec ça, un ris basmati s’avère indéboulonnable. Voire même une armada de petits accompagnements typicos: chutney, petits légumes crus, yaourt, papadom, etc.
Mais on a joué le dépouillement. A-t-on déjà entendu de la harpe et du clavecin sur un disque des Ramones?

DSC00967.JPG
Tonight, tonight, tonight, tonight, tonight, tonight
Wait-Now
Wait-Now

Nous sommes tous des frères et des sœurs Ramones.
Amen

Commentaires

C'est vrai que les punks ont un bon sens du festif; ceux de ma rue, ils jouent de la musique tous les soirs, avec des objets du quotidien, comme des laisses, des canettes vides et usent savamment des percussions corporelles, je suis toujours émerveillé de leur ingéniosité créatrice!
Ton poulet qui arrache est un bel hommage!

Écrit par : Grand chef | 21/06/2008

Soyez béni frère Estèbe pour ce vindaloo ramonesque!

Écrit par : Saveurs Sucrées Salées | 21/06/2008

Ramones, les Vindaloo Garoo!

Pareil, j'adorais, comme Clash, Guilty Razors, Eclipse ... tu n'as pas dû connaître ce dernier groupe, c'était le mien, j'en suis le seul survivant avéré. Le tout est de savoir quitter la Valstar pour le picrate naturel, à temps.

Écrit par : Patrick CdM | 21/06/2008

Crévindiou, ça déménage sur l'aveniou :)
Connais pas les ramones, mais rien que le nom ça me fait rire :op

Écrit par : marion | 21/06/2008

ma participation est ici : http://danycab.canalblog.com/archives/2008/06/21/index.html
merci pour ces concours sympathiques!

Écrit par : Mamie Dany | 21/06/2008

Sympa, sympa, ouais...
J'ai souffert comme une bête pour mettre de la musique sur mon blog aujourd'hui, rien que pour toi.
D'ailleurs, c'est simple, ça ne marche pas.
http://cuisinesauvage.blogspot.com/2008/06/sirop-de-menthe.html

Écrit par : véro | 21/06/2008

Ben dis donc, ma culture s'agrandit, je ne savais pas qu'il existait des groupes punks (mais je suis une vraie plouc en matière de musique non classique)... mon billet pour le "groove dans la marmite" est également en ligne : http://www.nataliakriskova.com/article-20622038.html
Bonne fête de la musique !!

Écrit par : Natalia | 21/06/2008

Ouh la, ca reveille, et ca pique. Genial. Et la degaine des Ramones :)

Écrit par : gracianne | 23/06/2008

moi aussi 7 album des Ramones a changé ma vie. pour le meilleur et pour le pire. va pour le poulet piquant!

Écrit par : Milou | 23/06/2008

Mais Estèbe, les Ramones c'est pour les pré-ados à boutons et complexes. Normalement, à ton âge on écoute de la musique.

Écrit par : Robert | 23/06/2008

Robert, si vous ne secouez pas du chignon en écoutant cette chanson exquise, c'est que vos écoutilles sont plombées et votre âme de marmot envolée. Na!

Écrit par : Estebe | 23/06/2008

Gloire soit rendue aux frères Ramones et à Estèbe qui les ressucite dans notre assiette. Ce n'est pas de la musique, effetcivement. C'est mieux: c'est l'acmé du rock, l'apothéose orgasmique, la scission de l'atome, le seuil ultime de la pyrotechnie binaire, le viol permanent de la Fée électricité, l'épectase des bands priapiques, le faîte himalayien de la dérision.
Et à par ça?
A par ça, rien.

Écrit par : Zorg | 23/06/2008

Mon frangin aimait ce groupe. je préfère le plat que la vidéo, plus sonique la recette

Écrit par : anne-laure | 23/06/2008

on saute carrément dans le pas sérieux de l'acnée électrique, "Ramones" c'est pas possible d'être punk avec un nom de groupe pareil
bon je me concentre la cervelle non grillée, sur cette "à la force du poignet" répété deux fois, ou, trousser des haut haut de cuisse
Sieur Estèbe serait ce une régression hormonale ?
Vindiou bien de chez nous

Écrit par : jupiter | 23/06/2008

Et l'on remarque que Estèbe - ou sa descendance? - a participé à la Course de l'Escalade...

Écrit par : Cherout | 24/06/2008

Bien vu, cherout. Moi et ma descendance, les deux. oui, les deux.

Écrit par : Estèbe | 24/06/2008

Juste le temps de mettre mes rangers, j'appelle Graciane et j'arrive.

Écrit par : zab de montréal | 24/06/2008

Les commentaires sont fermés.