30/07/2008

Chérie, et si nous allions dîner tout nus ce soir?

Youpi, les nudistes 

bathers.jpg

 

Après le brunch et le slunch, les smoothies et la lunch-box, voilà un nouveau trend culinaire autant que palpitant venu du Nouveau Monde. C’est le repas à poil.
Oui, vous avez bien lu. Le dîner fin, les miches à l’air.
Cette mode exquise nous vient de New York. Et plus précisément d’un groupe joliment baptisé l’Optional Clothing Diners Club (comprenez le Club de Dîneurs Optionnellement Vêtus). Lequel comprend une cinquantaine de personnes qui aiment à se retrouver dans des restaurants en tenue d’Eve et d’Adam. Voilà qui est culotté. Ou plutôt pas, en fait. Plus stupéfiant encore: aucun établissement n’a pour l’heure refusé d’accueillir le club des tout nus. A New York, un client, c’est un client, fut-il vêtu de rien.
On peut ricaner devant cette initiative. Mais à la réflexion, elle présente maints avantages.
1. D’un point de vue domestique. Le dîner à poil met fin à toutes les angoisses vestimentaires préludant un dîner en ville. Dress code: pas de dress. «Chérie, je n’ai rien à me mettre pour le repas de ce soir!» / «Ben, ça tombe bien.»
2. D’un point de vue social. Le dîner à poil permet au personnel tenant le vestiaire des restaurants chics d’avoir du boulot toute l’année. Avant, il chômait en été. Le voilà bossant douze mois sur douze. Oui, il faut penser à l’emploi.
3. D’un point de vue hygiénique. Le dîner à poil permet d’effacer toutes les tâches d’un simple coup de serviette. La dégoulinade de minestrone sur le plastron? La giclée de blanquette sur le chemisier? Oubliées car illico effacées. Un vrai progrès, si vous voulez l'avis d'un petit cochon de table.
4. D’un point de vue moral. Le dîner à poil n’est pas si impudique qu’il n’y parait. Because, durant le repas au moins, les zones les plus taboues de l’anatomie demeurent cachées. Au dessus, par la serviette (bon, on peut discuter). Au dessous, par la chaise, pour un peu que le resto n’est pas opté pour des sièges en plexiglas, bien sûr.
5. D’un point de vue confort enfin. Le repas à poil permet la dilatation naturelle des chairs abdominales sans nulle entrave. Plus de ceinture à desserrer. Plus de complexe à s’empiffrer.
Voilà donc une invention formidable.
D’ailleurs, on vient de réserver une table déshabillée chez Ducasse.

Arrosoir

Commentaires

C'est effectivement bien rigolo et certes très pratique! Je me demande d'ailleurs si je ne vais pas lancer la mode dans le resto du coin!
En tout cas merci pour cette minute de rigolade!
Isa

Écrit par : zabou1501 | 30/07/2008

La giclée de blanquette sur le plastron, je me demande si le sieur Estèbe n'est pas un vrai cochon qui ne sommeille pas.
Avant de réserver chez Ducasse, renseigne-toi pour savoir s'il n'a pas les chaises de Starck quand même!

Écrit par : mamina | 30/07/2008

Dans la même lignée, je viens de lire ces derniers jours dans la presse, qu'une compagnie d'aviation en Europe propose des vols pour nudistes. Seuls les membres d'équipage portent des vêtements pour "raison de sécurité" !
Et ce n'est pas un gag !
Bien à toi
verO

Écrit par : verO | 30/07/2008

Les filles, elles montrent quand même leurs nénés. C'est pas impudique, ça?

Écrit par : Sophie 13 | 30/07/2008

Moui... J'ai peur qu'après "dilatation naturelle des chairs abdominales sans nulle entrave" je n'ai pas les bras assez longs pour atteindre mon assiette...

Écrit par : patrick | 30/07/2008

ahA! TOUS TOUT NUS!!!

Écrit par : Les Poêlues | 30/07/2008

"Les filles, elles montrent quand même leurs nénés. C'est pas impudique, ça?"

À ce propos, entendu lors d'un souper:

MADAME: - Chéri!... ça me fait vraiment très chaud au coeur de manger en tête-à-tête avec toi dans le plus simple appareil et dans un restaurant si chic!

MONSIEUR: - Normal chérie!... tu as le sein gauche qui trempe dans le potage!

Écrit par : Père Siffleur | 30/07/2008

Pour ce genre d'agapes, il est toutefois utile de faire appelle à un maître-queue.

Écrit par : Zorg | 30/07/2008

Estèbe, vos soirées moules-frites-merguez à l'air, m'étonnerait pas que ça finisse en partouze avant le dessert! Dans un 3 macarons Michelin, boujour la classe!

Écrit par : olif | 30/07/2008

Ton histoir me rappelle la blague d'un client super chiant qui trouve un poil de touffe dans ses spaghet bolo au restau et qui tape un scandale. Il part sans payer sous les yeux furibards du Chef, qui le voit traverser la rue pour pénétrer le lupanar d'en face. Fulminant il le rejoint et pousse la porte. Le client est en train de manger une tarte aux poils et le Chef lui fait remarquer qu'il était bien mal à propos son scandale si c'était pour en finir là. Ce à quoi le client répond "c'est pareil, si je trouve un spaghet dans son pubis, je ne payerai pas"!
Vénérable Godon a parlé.

Écrit par : Venerable Godon | 31/07/2008

Je vois que notre modeste article déchaine les passions les plus bestiales parmi nos lecteurs. On en est fort aise, d'ailleurs.

Écrit par : Estebe | 31/07/2008

J'aime bien l'argumentaire. Les commentaires, par contre, sentent le 15e pastis au PMU

Écrit par : Anne-Laure | 31/07/2008

Oh! ma Anne Laure vous êtes trop prout-prout ma Chère. Il faut vous lâcher. Puis-je vous faire remarquer que votre commentaire même....sent le cliché?
Pour ma part je n'ai jamais mis les pieds dans un PMU et j'abhorre le pastis.
Feriez-vous de la ségrégation intellectuelle et sociale?

Écrit par : Venerable Godon | 31/07/2008

Gonon, êtes-vous vraiment Vénérable? On rigole, pas de prout-proutisme. Je vous sens tout coincé là, soudain. Cela dit, on peut empester le pastis sans jamais en boire. Certaines âmes abstinentes le suintent.

Écrit par : Anne-laure | 31/07/2008

Et on disait les americains coinces. Comme quoi...

Écrit par : gracianne | 31/07/2008

Mais qu'avez-vous contre le pastis Anne Laure? expliquez-moi

Écrit par : Venerable Godon | 31/07/2008

Un cheveu dans la soupe ça passe déjà mal.. mais un poil de torse!
Alors okay pour les repas tous nus, mais seulement avec de jeunes éphèbes imberbes.

Écrit par : So' | 07/08/2008

Les commentaires sont fermés.