Bonjour Monsieur Le Cochon mi-figue mi-raisin

DSC01174.JPG

Salud! 

L’autre jour, on était parti pour acheter le nouveau disque de Carla Bruni. Non que ce genre de musique nous galvanise particulièrement. Mais on n’a pas envie de se retrouver punaisé dans le fichier Edwige, au chapitre «blogueur exilé au comportement antinational.» Cela fait moche sur le CV.
Bref, on allait donc ajouter notre poignée de sable au ciment national, quand on est tombé sur un joli morceau de cochon (Carla Bruni aussi, remarquez). Et le contenu du porte-monnaie y est passé. Oui, on a investi dans un rôti de porc plutôt que dans une galette de dinde. Comme si rien n’était. Depuis, on sent le souffle rauque d’Edwige à nos fesses. Pffffff. Brrrrrr.

Tiens, voilà un rôti de porc mi-figue mi-raisin.

Salez, poivrez le rôti et expédiez-le à four froid à 200°. L’est fou? Four froid à 200°? Ben oui, au four non préchauffé mais dûment réglé sur 200°. Compris?
Pelez deux figues, épépinez, disons, onze grains de raisins blancs. Expédiez dans une petite casserole avec un trait de porto, un trait de vinaigre de vin, une pincée de piment, une pincée de gingembre, une pincée de cannelle, une pincée de muscade, un clou de girofle atomisé, une cuillère à café de miel et deux tours de moulin à poivre. Laissez compoter à couvert. Puis à découvert. Mixez. Ajoutez quelques noix grossiérement écrabouillées. Goûtez. Et rectifiez selon votre humeur. Faut de la douceur, mais un poil d’acidité quand même. De l'harmonie, que diable!

Bref, au bout d’une bonne demi-heure de cuisson du cochon (qui a bien bruni comme on dit à l’Elysée, warf), badigeonnez-le avec ledit onguent, et renfournez en baissant le feu à 140° pour vingt minutes. Surveillez. Et couvrez s’il le faut.
Pendant ce temps, passez quelques figues et raisins dans une poêle avec un peu de beurre et de romarin. Ben oui, c'est la garniture.
Et servez le tout, en chantonnant
Ya Kekun qui m’a dit que le cochon m’aimait encore
Serait-ce possible alors?
Hein?

Groink!

 

Commentaires

  • Aucun respect pour la fonction presidentielle, j'vous jure. Et pour la premiere dame de France. On voit que vous vous sentez a l'abri en Helvetie.
    Fichez moi ce gars la vite fait avant qu'il ne se mette a denigrer notre Tres Saint Pere.

  • Je vous parle d'un temps que les moins de vingt ans ne peuvent pas connaître... mais en ces temps reculés, il arrivait que l'on appelât (woaw ce subjonctif) un disque une galette.... ouh là là je m'arrête là. Sainte Edvige patronne des galettes de dindes priez pour moi!

  • Ooo-ooh. Je retiens la très belle photo.

  • Ben oui, la galette, c'est comme ça qu'on disait à l'époque où elles étaient noire et en vinyl. Snif....

  • J'imagine votre rôti bien meilleur et nourrissant que la galette (même si je ne l'ai pas encore écouté).

  • tsssssssssssssssssss
    vraiment pas raisonnable de dénigrer les gens comme ça hein ? parcequ'ils sont maigrichons ou tout petits. C'est vraiment facile !

  • Excellent, Estèbe!!!

  • Et la Bruni, elle ne vou envoie même pas son disque... Il y en a qui le font bien pour les livres en allant à la poste de Vierzon!

  • Sont pas près de l'avaler, que la belle Carla a épousé leur méchant petit canard, les frouzes, déjà qu'ils sont d'un naturel très envieux et grincheux.
    Tant mieux, ils n'en souffriront que davantage de leurs aigreurs d'estomac. Surtout avec cette recette...

  • Tiens, revoilà le troll bilieux. Berk.

  • Sarko a aussi créé un bureau de traque des billets déviants (de gauche, donc) sur le net. T'es foutu, ne passes plus jamais la frontière.
    Géo... pfffff

  • Estèbe a un grand pouvoir en plus : pas besoin de talonnettes pour enfourner son rôti de porc.

  • L'a bien raison la Gracianne c'est facile de faire le malin bien au chaud en suisserie....bin mefiez vous quand même qu'au p'tit pays des droits de l'homme le nabot ne vous envoi pas le fifils zicopath de son n'ami le roi de lybie....c'est une possibilité qu'il ne faut pas n'égliger....

  • Entendu l'autre jour à la radio, nouvelle de l'Elysée: "pendant que Carla Bruni, Alpha Blondy".

  • T'as raison, Estèbe.
    Entre un rôti de porc et des chansons de Carla Bruni, je n'aurais pas hésité non plus ....
    Tu pourras même ressortir la recette lors de la prochaine session de "cuisiner en musique", le 21 juin 2009.

  • Ta photo est superbe !
    Voilà un cochon perfumé à souhait :o)

Les commentaires sont fermés.