Gratin de courge: le retour

Tchou, les citrouilles

DSC01253.JPG

Il y a parmi vous, chers lecteurs, certains fidèles qui auront noté que ce n’est pas la première fois qu’on cause gratin de courge.
Le 25 octobre 2006, soit il y a environ 712 jours, hier quoi, nous publiions dans les colonnes de ce blog une recette de gratin de courge «façon mémé» (on a de ces trouvailles de langage, parfois).
Ben, sans vouloir donner l’impression qu’on yoyote de la touffe, ou qu’on se caniche le Mont Chauve, en revoilà un autre.
A peine différent en apparence. Mais profondément singulier (pfffff) quand on y songe dedans sa tête.


DSC01250.JPGDans un plat à gratin, râpez un bon gros morceau de courge (compter 300 grammes par être humain), à la râpe à gros trous. Opération athlétique, qui exige des avant-bras en téflon et un mental en béton. Ajoutez une cuillère à soupe de crème fraîche, un demi-déci de lait (pas chinois, si possible, le lait), une généreuse louchée d’un bon gruyère râpé, une grosse tombée de muscade râpée aussi, une pincée de cannelle, une pincée de gingembre en poudre, une pincée de cumin, plein de sel et de poivre.
Touillez. Et expédiez dans le four chaud. Vingt minutes.
Attention: péripétie périlleuse (pé-pé: pas très joli ça, comme allitération).
Sortez le plat de la fournaise. Et virez l’eau rendue par la courge, cachée sous le gratin, dans l’évier. Sans renverser le matos. Sans vous brûler au 16° degré. Sans dire de gros mots.
Saupoudrez d’une ultime et mince couche de gruyère râpé. Et faites gratiner sept minutes de rab sous le grill.

Ben, ça le fait. Velu, même.

Adios, les potimarons

Commentaires

  • je vouslais vous dire que j'adore votre blog
    et que je vous trouve drôle et sympa

    luzia

  • est-ce une grenouille/ distributeur de PEZ ?

  • Quel oeil! C'est un distributeur de Pez à tête de monstre cyclope façon Pixar.

  • Mais non c'est Mike, de Monstres et Cie. Qu'est-ce qu'il fait a cote du gratin perilleux?

  • il faut mettre des PEZ dans la coucourge ? m'étonnerait pas tiens...:-)

    Sinon, la recette je la fais AUJOURD'HUI. J'ai une monstre courge d'au moins 850 tonnes. Mais pas de PEZ. De pèz, pèse, pese, chèplu, non plus, mais bon.

  • Pé pé, Mémé, on reste dans le même registre. Il y a fort longtemps que je n'avais point ouï yoyoter de la touffe !

  • Drôle et sympa, Estèbe? Alors là, on voit bien que vous ne le connaissez pas, Luzia! Une vraie courge! Et plutôt gratiné, même!

  • J'ai relu la mémé, sans voir de différence fondamentale, même dedans ma tête. Devrais-je me canicher le Mont Chauve (je l'aime celle-là)?

  • Rien de fondamental en effet. Juste la râpe, une épice ou deux, un doigt de lait. Bref, que dalle. On commence à radoter comme un vieux singe.

  • Hmmm. Estèbe, tu me berces :-).

  • Non mais c'est quoi ce bazard ! faut taper son code de CB maintenant pour pouvoir etre publié chez vous ! on est pas chez Dexia ou bien ?

  • ...."Se canicher le mont chauve"....moui moui, moi je connaissais "se faire planter le mont velu".....ok ça n'a rien n'a voir....

    http://fr.youtube.com/watch?v=UcW4RfhbM88

    pis c'est pô moi qui l'ai dit....c'est Colette

  • Oui, désolé Loulou, le concierge a installé un digicode à notre porte d'entrée. C'est nul. Mais bon

  • C'est comme ça qu'on yoyote... pas grave, je connais pire. Et au moins, ce gratin gratiné il a l'air plus que sympa avec son doigt de lait qui vaut mieux qu'un bout de doigt tout court (risque sérieux, lorsqu'on épluche un courge).

  • Ptête que j'vais me lancer tiens.
    J'ai jamais aimé la courge, mais un mien ami avait réussi le tour de force de me faire apprécier un gratin qui ressemblait à celui-ci, avec des épices et du fromage (du parmesan je crois) et un soupçon de noix de coco.

  • Je ne sais pas pourquoi mais je la sens bien la cata en vidant la flotte avec le gratin dans le plat ... au dessus de l'évier ... ouais, chez moi je la sens bien :)

  • Marion, rien ne vous empêche de siphonner le plat à gratin avec une longue pipette et une pompe. C'est un peu coûteux en carburant, mais efficace.

  • Bon, réfléchissez à une alternative à la vidange du plat et je vous rappelle. Ca pose problème on dirait. Pas bon, ça. On en reparle.

  • a voir

  • Cher Estèbe, je ne suis donc pas la seule à m'insurger contre le vidage du plat! (et cette eau parfumée qui s'en va sifflant soufflant peut-être dans un grand sapin vert). Je proposerais humblement de faire dégorger la courge (rien de lubrique). Une demi-heure avec du gros sel, comme le concombre son cousin? Ou une pré-cuisson des morceaux ainsi râpés du susdit légume?
    Et ça se mange avec des Pez, ce gratin?

  • J'ai songé à la précuisson, mais je trouvais ça compliqué de passer à la vapeur ces milliards de fils de courge (c'est ce que je fais pour le gratin mémé, l'autre donc).
    Quant au dégorgeage préalable, c'est une perpective tout à fait exaltante.
    Oui, avec des Pez, parfaitement

  • Pas de gros biscotto alors la courge hop râpée au robot!

  • Le lait chinois a rendu mon gratin plus onctueux... :-)

  • Voilà une recettes de courge pas courge! Déicieux et mangé de meilleur appétit en rigolant grâce aux zestes d'humour parsemés dans la recette.

    Je précise encore que, bien qu'étant une dame d'âge mûr, je n'ai pas eu besoin d'appeler Tarzan pour râper la courge. Un petit robot a fait l'affaire.

    MODERNE LA MAMMIE, que crois-tu? :)

Les commentaires sont fermés.