23/01/2009

Les patates aux 2756 épices


Hey, ça gaze, les potes?

 DSC01762.JPG

Les placards des gourmets et des gourmettes ressemblent à des Musées d’histoire naturelle du XIXe siècle. S’y empilent, sans ordre apparent, les bocaux, boîtes et fioles. Les curiosités oubliées. Les trésors dans le formol (ou dans l’huile, plutôt). Les délicatesses désuètes.
Et les épices; des milliers d’épices. Des épices ramenées d’un voyage au Caire ou d’une virée en Sicile; des épices achetées pour une recette que jamais plus on ne refera; des épices offertes benoîtement par Mamie Lucienne ou Renée la voisine; des épices dont on ne sait plus rien, ni le goût, ni le pedigree.

Elles titillent notre mauvaise conscience, ces épices en sédiments. Elles attendent, s’éventent, vieillissent dans la pénombre. On devrait les balancer. On ne peut s’y résoudre.
Mine de rien, c’est un drame qui se joue au fond des placards des gourmets et des gourmettes.
Alors, une fois de temps en temps, comme on sort l’aïeule de la maison de retraite pour une balade au bord de la mer, extirpons ces poudres et graines de leurs ténèbres pour qu’elles retrouvent, ne serait-ce qu’un instant, leur raison d’être (c’est beau ça, on dirait du Roger Martin Du Gard).

Voilà donc des patates au four toutes couillonnes mais résolument fun, parfumées aux 2756 épices.

DSC01765.JPGDSC01767.JPG


Avisez de chouettes patates, de taille moyenne, pas des naines, pas des monstres non plus. Nettoyez-les. Ouvrez-les en deux dans le sens de la longueur. Et de la pointe du couteau, incisez leur chair en quadrillage. Puis, entre le pouce et l’index, écarquillez la patate, de manière à l’oindre d’huile d’olive en profondeur. Salez et puis…
sortez vos 2756 épices du placard! Yaou!

 

DSC01769.JPG

 

Et accouplez-les, deux par deux, trois par trois, quatre à quatre. Osez les mariages chromatiques, les mariages régionaux, les mariages contre nature. Le sumac et le paprika. Le ras el hanout et le basilic séché. La cardamome et le romarin. Le garam massala et le poivre japonais. La graine de fenouil avec ce machin mystérieux qui sent la rose et les pieds. Ce machin mystérieux qui sent la rose et les pieds avec le curry pakistanais.
Hi, hi, hi. C’est l’orgie à tous les étages de la Tour de Babel. La partouze à l’ONU. Le bal masqué à Babylone. Le 14 juillet à Vierzon. La grande réconciliation cosmique, quoi.

DSC01768.JPG


Hum… remettez un peu d’ordre dans vos vêtements. Et enfournez à 160°, une heure environ, jusqu’à ce que le couteau transperce les patates en riant.


DSC01770.JPG

Gustativement, certes, l’affaire s’avère un rien confuse, quoique distrayante.
Car toute la famille peut jouer à deviner le nom des aromates. Ça met une sacrée ambiance à table. On se croirait presque dans une pub pour la crème brûlée Grand-Mère.

DSC01771.JPG


 

Bisoux 

Commentaires

Alors que je t'ai déjà proposé (en tout bien tout honneur)de passer par Bourges, je vois qu'en fait tu as espionné mes placards... le seul problème est que dans tes épices, justement, il m'en manque UNE... et c'est l'essentielle... justement. son nom... euh, je ne sais plus!

Écrit par : mamina | 23/01/2009

Bizarre, je me croirais chez moi, pour les placards pas les Belles Lettres !

Écrit par : Vanille | 23/01/2009

J'avais entamé dans un billet un tri épices utiles/épices débiles, je vois qu'on a tous les mêmes préoccupations en ce début d'année...
Au fait, c'est Z comme Zorro?

Écrit par : Camille | 23/01/2009

Je jouais à ça, enfant, je préparais d'immondes mixtures dans lesquelles mes camarades de jeu devaient reconnaître les épices et autres composants. Mais c'est sûr, autant les utiliser au lieu de les laisser moisir dans un coin...

Écrit par : Tiuscha | 23/01/2009

Non, Camille, c'est le profil de Dorothée avec un béret sur la tête.

Écrit par : Estèbe | 23/01/2009

Très ludique l’atelier aux épices. Tiuscha a raison, les enfants adorent jouer à ce jeu là.
En plus l’avantage c’est que ça te fait plein de petits pots vides que tu pourras remplir de nouvelles trouvailles...

Écrit par : gracianne | 23/01/2009

Alors ça, c'est une brillante idée ! Merci Estèbe !
Ce soir, c'est patates-party ...

Écrit par : Calamity | 23/01/2009

quelle delicieuse idée !!

Écrit par : salwa | 23/01/2009

chez moi, y aurait les patates aux épices éventées mais que quand même il avait acheté au maroc elles étaient super contre les patates aux épices périmées mais on sait jamais on va peut-être se refaire une raclette un de ces soirs...
pas mal l'option plateau dégustation ; j'vais y penser

Écrit par : betterave | 23/01/2009

Mais alors ça c'est étrange, j'ai pas de vieilles épices dans mes placards ! chui la seule ou quoi ? ça doit être parce que je les utilise tout le temps.
Qu'importe ! dans une semaine je suis toute seule à la maison pour quelques jours alors je me remets à ma nourriture de base : les patates. Surtout au four c'est monstre bon, et comme vous cher Estèbe avec plein d'épices c'est le paradis !
(je ne suis pas certaine d'avoir dit dernière phrase comme il faut, mais bon)

Écrit par : Louise | 23/01/2009

Moi, j'ai un peu d'Ajax qui roupille sous l'évier et un vieux sel de bain à côté de la baignoire.. ce soir, je te dis pas le gueuleton ;-)

Écrit par : Yves | 23/01/2009

Ouille...!!! Eh ben je peux m'offrir toutes les orgies à la fois, pétrifiée que je suis devant mon placard; me manque les patates...j'y cours !!!

Écrit par : Defrancisco Christiane | 23/01/2009

Non Louise, vous n'êtes pas seule dans votre genre. C'est à cause de tous ces tajines immondes, curries et autres pains d'épices même pas bons. Alors que c'est si simple de les mettre sur des patates à Vierzon. Fallait y penser.

Écrit par : rose chiffon | 23/01/2009

Je retiens le quadrillage de la patate pour l'oindre...pourquoi n'y ai je jamais pensé? Heureusement que vous existez, Estèbe!

Écrit par : marion | 24/01/2009

Le début du billet, le vieux curry abandonné qui sanglote au fond du placard, il m'a rendu toute triste. Je vais euthanasier le mien, je pense.

Écrit par : Sophie 13 | 24/01/2009

Louise, il y a aussi la cuisine sans placard.. L'épice reste jeune et alerte, un brin exhibitionniste.

Écrit par : Claudia (Cuisine Framboise) | 24/01/2009

Clair.. Manque plus que l'eau de jouvence...En tout cas, ça donne la patate vot' truc. L'alchimiste fou et joyeux dans son kitchenlabo... Genre patate au Cary (Grant), dans un remake de "chérie je me sens rajeunir". Voilà une recette que je pourrais maîtriser. Surtout avec Marylin à mes côtés....

Écrit par : Bil | 25/01/2009

point commun des 2756 :
Point de date sur les condiments pour patates !!
Prenez des dattes et des rattes mettez les à
4 pattes au four au bon thermostate, ben
c'est pas bon...

Écrit par : docadn | 25/01/2009

Tiens, tiens, il n'y a pas que moi qui fait ses fonds de placards en cette période hivernale ! les pommes de terre au four, c'est excellent.... je dois bien avoir quelques épices qui trainent. S'il n'y en a que 2755, ça marche quand même ?

Écrit par : eglantine | 26/01/2009

Aussi délurées que toi , ces patates

Écrit par : irisa | 26/01/2009

Pour une fois on a le droit d'éternuer pendant la recette ! ah, il va être content l'allergologue lorsque vous allez arriver Babellisez de pustules multicolores

Écrit par : jupiter | 26/01/2009

Merci Estebe pour cette recette. Faut pas gaspiller la nourriture, j'ai aussi été élevée comme ça.
Les baies de Goji sur les patates, ça marche aussi?

Écrit par : véro | 28/01/2009

En fait, même pas grave si c'est périmé, de toutes façons toutes ces épices ont irradiées. Vous faites donc des patates nucléaires, et le soir, vous regardez votre ventre qui émet dans la nuit une petite lumière verte comme une luciole...

Écrit par : Gary GUETTE | 28/01/2009

Pour une fois on a le droit d'éternuer pendant la recette ! ah, il va être content l'allergologue lorsque vous allez arriver Babellisez de pustules multicolores

Écrit par : louis vuitton outlet | 27/09/2010

Les commentaires sont fermés.