06/04/2009

La sautaubec maritime (ou saltimbocca de lotte qui nous botte)

Hi, guys

DSC01990.JPG


Si Jacques Toubon, auteur de la fameuse loi Toubon (malicieusement surnommée loi Toucon par certains esprits farceurs), était devenu maître du monde, ben, il aurait réalisé son rêve. Soit passer la langue française au karsher. Pour revenir à un idiome authentiquement tricolore, débarrassé des infectes scories étrangères. Notez qu’on a eu chaud.
Le vocabulaire culinaire, truffé de termes immigrés qu’il est, aurait été ainsi férocement assaini. Si Jacques Toubon était devenu maître du monde, on avalerait aujourd’hui des poêles valenciennes (traduisez des paellas) ou des remuages (comprenez brandades) à la provençale. Plus un gros hambourgeois le dimanche. Sans oublier de se régaler, de temps en temps, d'une petite sautaubec (saltimbocca en VI). Voire même d'une sautaubec de lotte aux bagues croustillantes de poivron (c’est là où on voulait en venir, ouf…), recette maligne pour ma ligne, qui peut amener quelques satisfactions au souper sans occasionner grand taf en cuisine. Top bénef, en somme.

DSC01994.JPG


DSC01988.JPGPour le poivron. Lavez, décalottez et videz les graines en gardant le légume intact. Taillez en rondelles, sans carnage s.v.p., ce qui exige une lame de compétition et une âme de winner. Disposez sur un plat. Huile d’olive, romarin, sel et poivre. Et hop, au four, à 100 ° une heure, puis à 80° une heure de plus. Ça doit croustiller la mort de ta belle-sœur Gertrude,
Pour les sautaubecs. Faites vous trancher de chouettes escalopes de lotte par la poissonnière. Salez, poivrez. Déposez une feuille de sauge sur chaque tranche. Coiffez d’une mince tranche de Parme. Fixez le tout d’un habile cure-dent. Puis poêlez trois quatre minutes, avant de déglacer d’un trait de Jerez.
Behind the cravate, enfin, il n’est pas interdit de s’envoyer avec ça un petit rouge naturel, dynamique et charmeur. Pour ne rien vous cacher, on pense au Java, la nouvelle cuvée svelte et croquante de Jérôme Jouret, notre idole du Domaine ardéchois les Clapas.

Arrivée d’air chaud, les gens

DSC01925.JPG

Commentaires

Mince! Pas de lapinou à gros pif?!?

Écrit par : Zorg | 06/04/2009

Zorg, vous tombez pile, on en a un très chouette dans le cabas (à boulotter demain ou jeudi sur ce blog).

Écrit par : Estèbe | 06/04/2009

Bonjour Jérôme,
Bonne idée sur la lotte et super light pour nos bidons et je pense que l'accord dansait à merveille tu devrai monter un slurp dansant.
A mercredi y a dégust

Écrit par : heydens | 06/04/2009

Le vocabulaire culinaire, c'est un jeu de loterie. Comme l'eau tarit (l'otarie) (lotte Harry), l'imagination des linguistes est faiblarde et se blottit contre des francophonies mal placées. Laissons là les querelles intestines, foi de Loth. (ou foie de lotte, c'est plus drôle)

(comme ça on est quitte sur le plan des blagues nulles. Hareng soit qui mal y pense)

Écrit par : Camille | 06/04/2009

Enfin un peu de pinard! Hélas, l'écocation de Toubon me coupe la soif.

Écrit par : Robert | 06/04/2009

La lotte à gros pif, forcément, ça le fait moins...

Écrit par : Zorg | 06/04/2009

Bonjour Jérôme, (c'est vrai que c'est plus poli et que ça le fait) il n'y a pas de faute, aujourd'hui. (c'était le comm le plus décevant de toute l'histoire du blabla on line)

Écrit par : rose chiffon | 06/04/2009

C'est comme manger des moules mayonnaise tièdes avec Jean-Claude Bourret dans un resto d'autoroute, aurait dit un ami.

Écrit par : rose chiffon | 06/04/2009

C'est bien de penser à Jean-Claude Bourret, les plus beaux cernes du paf.

Écrit par : Estèbe | 06/04/2009

De la recette fitness chez estèbe ! c'est vraiment le printemps. Saute-au-bec c'est joli, plus que Bec-de-lièvre en tout cas.

Écrit par : betterave | 06/04/2009

Entre le lapinou à gros pif et le Bourret à grosses valoches, je vote pour le sotobec à petites calories

Écrit par : Yves | 06/04/2009

Petit joueur, Yves.

Écrit par : rose chiffon | 06/04/2009

Le plus beau CERN, c'est pas à Genève, justement?
Sinon, je danserais volontiers sur un air de java avec votre pote des Clapas. Dites à Manu qu'il nous en mette un ou deux exemplaires de côté, puisque vous le voyez mercredi.

Écrit par : olif | 06/04/2009

Saint Toubon oeuvrait pour la bonne cause. Le language graffitiesque n'est pas une solution non plus

Écrit par : jupiter | 11/04/2009

Je lis comme d'hab en retard et un peu dans le sédordre, j'adopte illico le terme sautaubec. Avec de la lotte en plus, trop fort...

Écrit par : Patrick CdM | 04/05/2009

bonjour, Où peut-on acheter ce fameux vin Java, Domaine des clapas?
merci d'avance

Écrit par : stéph | 20/07/2009

Un sautaubec, trop fort!
Java bien avec ça, c'est sûr...

Écrit par : tifenn | 02/11/2010

Les commentaires sont fermés.