25/06/2009

Les calamaretti farcis au pesto qui fait boum

 

Bonjour, les chipirons rieurs

DSC02215.JPG

Il y a un machin qui nous a toujours fascinés dans les livres de cuisine. Ce sont les «conseils du chef», les «trucs du cuisinier», ou «l’astuce de Mamie Lu». Soit ce petit encadré pratique en postface, où le cuistot te file une ficelle d’enfer dans le creux de l’oreille, rien que pour toi. Genre: «A défaut d’œufs de poule, vous pouvez utiliser des œufs d’esturgeon». Ou encore «pour gagner du temps, pelez la papaye dans le sens inverse des aiguilles d’une montre avec un tire-bouchon». Voire – plus suspect, je vous l’accorde - «pour cette recette, j’utilise les nouilles de la marque Esso et le blender de chez Zazaoui».
Tu lis ça et tu te sens tout chose. Ben oui. Le maître queux te fait une vraie confidence, t’offre gratos une bouchée de son savoir, te vaseline l’existence avec une bonté inouïe.

Bref, pour le petit plat qui suit, des calamaretti farcis au pesto de menthe et coriandre, flanqués de tomates et poivrons confits, voilà le conseil du Dr Slurp: si vous ratez la recette, allez au McDo.

DSC02212.JPG


Chez le poissonnier, il s’agit de ruser. Azymutez de jolis petits calamars aux manteaux bien nacrés. S’ils sont déjà propres et vidés, remplissez votre panier sans arrière-pensée.
S’ils sont entiers, minaudez en papillonnant des paupières jusqu’à ce que l’artisan accepte de faire le boulot.
S’il refuse, préparez-vous à vous dépatouiller avec les créatures. Chantier dont on sort vivant, voire grandi, d’ordinaire.

Pour les légumes. Taillez un long poivron vert en longues virgules. Disposez dans un plat avec des grappes de tomates cerise. Brumisez d’huile d’olive, thym, sel et poivre. Enfournez à 80° pour deux heures et demie. Ou plus. Fastochissime.

DSC02205.JPG



Pour le pesto.
Dans le bol du mixer, empilez un bouquet de coriandre, un bouquet de menthe équeutée, une bonne cuiller de pignons, une gousse d’ail la plus fresh possible, une grosse giclée de citron et une cuillère à soupe d’huile d’olive. Vrouvroumez. Salez, poivrez. Goûtez. Et rectifiez comme un malade.
A ce stade du récit, ouvrons une double parenthèse. (( Primo, les proportions maladroitement évoquées ci-dessus fonctionnent peu ou prou pour dix petits calamars. Pour vingt petits calamars, il faut donc de doubler la dose. C’est de la pure arithmétique domestique.
Deuzio, il s’agit d’un pesto corsé, balèze, power en saveur. D’aucuns craignant le choc des goûts et le boum des sapidités, il n’est pas interdit de diluer ce feu d’artifice avec une louchée de ricotta ou quelques brins de verdure inoffensive. Fermons là cette double parenthèse.))

Pour les calameretti.
Commencez éventuellement par vider le mollusque de ses viscères, os, et poche d’encre, en ôtant la membrane qui le gaine. Rincez à donf’. Farcissez de pesto à la petite cuillère. Fermez d’un cure-dent. Sel, poivre. Puis saisissez cinq minutes à feu vif.
La tête de la bête, hérissée de mignons tentacules, peut fricasser en chœur.
Puis composez sur assiette une figure postmoderne au géométrisme déconstruit avec les poivrons chipsés, les grappes de tomates confites et les animaux dorés.

DSC02209.JPG


Voilà, voilà, les copines.

Tchou

PS: Conseil du chef: A défaut de petits calamars, utilisez des hamsters.

Commentaires

Vous avez changé d'appareil photo n'est-ce pas ?

Écrit par : rose chiffon | 25/06/2009

Troublant: c'est la 2e fois en 2 jours que l'on me demande ça.
Deux solutions.
Soit mes photos d'avant étaient top nazes et je fais des progrès en une semaine (improbable)
Soit j'ai bien fait de nettoyer l'huile d'olive dont j'avais oint l'objectif pour faire genre (improbable aussi)
Non, c'est toujours le même

Écrit par : Estèbe | 25/06/2009

c'est vrai que vos photos sont plus nettes ; une proposition probable, il fait jour plus longtemps et ça se voit sur vos photos...
je vous ai piqué une recette aujourd'hui!
à part ça je tenterai pas la version hamster mais ces petits calamars sont à tomber.

Écrit par : betterave | 25/06/2009

Faites gaffe, la SPA vous guette...

Écrit par : Tiuscha | 25/06/2009

Vous savez la nouvelle? Estèbe a changé d'appareil photo

Écrit par : Robert | 25/06/2009

Perso, je les trouve un peu floues, vos dattes fourrées au pesto, Estèbe! On croirait des calamars! Vous n'auriez pas envie de vous commander un nouvel appareil photo pour votre anniversaire, des fois?

Écrit par : olif | 25/06/2009

Original, ces framboises grillées !!
Je n'aime pas les calamars.

Écrit par : gabriella | 25/06/2009

Que toute la blogosphère se foute joyeusement de ma bobine et de mes talents d'artiste argentique, finalement, je m'en fiche. Van Gogt aussi, de son vivant, demeura incompris sur son blog.

Écrit par : Estèbe | 25/06/2009

C'est une bonne idée ton reportage photo sur une opératiion à coeur ouvert.

Écrit par : Yves | 25/06/2009

Dites moi, Estèbe, vous n'auriez pas changé de clavier d'ordinateur? Je sais pas, un truc, dans le rythme des mots...

Écrit par : Zorg | 25/06/2009

Je vois que ma question sur l'appareil a donné du grain à moudre à tes lecteurs... moi je salive bien pourtant sur cette recette!

Écrit par : mamina | 25/06/2009

Bonjour sieur Estèbe,

j'irais à contre sens de tous les commentaires déplacés eu égard à vos indéniables talents de photographe reléguant notre Gilbert Montagné national
à un calamar borgne dans ce domaine...
Non ce qu'il y a de gênant c'est la longueur des légendes de vos photos...
PS : dans la version alternative les hamsters doivent ils être rasés ou épilés ?

Écrit par : docadn | 25/06/2009

Tient j'enrichi mon bon parlé avec vous, maintenant je sais que l'on dit "chez le poissonnier" et "au Mc DO" .....hum hum cela me permetra peu etre de briller en socièté la prochaine fois que j'irais " a le bordel"....oups vivement que l'on paye la rançon pour libérer ma ligne internet....désolé

Écrit par : loulou | 26/06/2009

Bonjour,

ici: http://www.williamsaurin.net/recettes.asp?IDR=108216&
vous trouverez tous les conseils de M. Saurin et de son sommelier pour déguster rapidement et en célibataire une boîte de "cuisine de pays".

Écrit par : Sonia D. | 26/06/2009

Z'êtes bien mignonne Madame Sonia. On sent beaucoup de coeur et d'amitié dans votre commentaire.
Alors, c'est sympa de bosser pour Mr Saurin? Et ça paye?
Bon, un aveu. Célibataire, je ne le suis guère. Quant au sommelier du boss, on n'a pas été présenté. Du coup, votre pub sauvage, on s'en tamponne un brin le calamaretti.
Biz

Écrit par : Estèbe | 26/06/2009

un truc curieux ici... il y a des calamars dans la cage des hamsters...
Mais où sont passés les hamsters !!!
Estèbe vous êtes un incompris : ce flou harmonieux auquel vous nous aviez habitué avec tant de patience n'a pas été perçu comme il aurait du. Je compatis, très sincèrement.
Amen.

Écrit par : Lavande | 26/06/2009

Dites, vous n'avez pas tout simplement changé de soleil? En tout cas, z'avez modifié la musique, toujours aussi cool.

Écrit par : Camille | 26/06/2009

Bonjour !
J'en ai l'eau à la bouche et bien l'intention d'en faire profiter les amis demain soir... mais combien par personne, de bêbête ?
Merci :-)
Belle journée

Écrit par : Steph | 26/06/2009

C'est la deuxième recette avec des hamsters en très peu de temps.

Écrit par : rose chiffon | 26/06/2009

Steph, comptez quatre bestioles par personne. Des personnes dotées de ventres lambda, s'entend.
Rose, c'était des cochons d'inde, la dernière fois.

Écrit par : Estèbe | 26/06/2009

C'est pas pour me vanter mais griller les pignons avant de les mettre dans le pesto ça dodecatuple le pouvoir mangistique du truc.

Attention, griller, pas cramer.

Écrit par : Fababal | 01/07/2009

C'est pas pour me vanter mais les pignons ça se grille avant de les mettre dans le pesto.

Écrit par : Fababal | 01/07/2009

Bonnes vacances, je suis sceptique concernant la substitution des calamars par des hamsters, je leur préfère les rats qui sont très bon marché et vivent en pleine air!

Écrit par : diane | 01/07/2009

C'est tout simplement beau, lumineux, appétissant (et bien golri également comme disent les jeunes). Bravo et merci !

Écrit par : Claire | 07/07/2009

bien belle cette recette: les calamars j'en suis folle, comme des seiches à la plancha sur le port à Lisbonne: une merveille
le pesto menthe-coriandre: à tester, mais je crains un brin la coriandre et son goût de punaise!
à bientôt...et prends bien soin d'Annick, afin que ses misères ne lui mine pas le sourire!
alannie

Écrit par : Alannie | 26/07/2009

Les commentaires sont fermés.