La courageuse réhabilitation de cette crétine de pastèque (en salade marocaine)

Salut, bande de cucurbitacées moqueuses

DSC02285.JPG

DSC02284.JPG


Dans les cuisines où se fait l’opinion
, et ailleurs aussi, la pastèque a mauvaise presse. On la prend pour une grosse nouille, la pastèque. Pour une bonne à rien. Pour une pas grand-chose. Pour une bête boule, pleine de vide et lourde de rien. On la palpe en ricanant. On la croque méchamment. On l’oublie vite ensuite.
Il faut dire qu’elle manque de mystère, la pauvrette. Voyez ce physique mastoc et bonasse; cette pulpe insipide et pleine de flotte; cette chair cramoisie grêlée de vilains pépins en cascade. Même ses cousins melon et concombre gloussent dans son dos. Pas facile de naître pastèque. Non, Madame.
Or, c’est injuste. Car sous ses dehors idiots, la pastèque peut amener bien des satisfactions. Elle croque. Elle rafraîchit. Elle a un goût, aussi. Un tout petit goût. Mais un goût. Et puis, une sacrée couleur. Ce rouge hémoglobine, ce rouge passion humide, ce rouge luxure du Diable, ben, ce n’est pas de la gnognote chromatique. Hou, non.

DSC02287.JPG


Elle mérite donc mieux que les quolibets et les salades de fruits, que les railleries et les cocktails. Ben, ça tombe bien. Because l’autre jour, l’ami Dave nous a ramené d’un palace de Marrakech, où il avait soupé en brillante compagnie, une recette marocaine drôlement affolante en bouche. Essayez donc cette salade de pastèque à la coriandre, oignon et ras-el-hanout et vous réévaluerez sans doute la plus couillonne des cucurbitacées.

Dans son panier,
il faut un bouquet de coriandre, une pastèque bio de taille raisonnable, deux bulbes d’oignon frais et du balsamique qui ne pue pas le caramel. Sans oublier le ras-el-hanout. Soit ce vertigineux mix d’épices de là-bas, qui peut réunir une trentaine d’ingrédients dans sa forme originelle, mais ne se présente bien souvent sous nos cieux que dans une version simplifiée autant qu’édulcorée. Voilà. (Ce qu’on peut être sentencieux parfois)

 

DSC02286.JPG


Taillez la pastèque en cubes, en prenant soin de virer les pépins. Ce qui n’est pas une sinécure. Emincez l’oignon frais et le bouquet de coriandre. Touillez le tout. Arrosez d’une girandole d’huile d’olive et de balsamique. Salez, poivrez et ras-el-hanoutez avec vigueur. Gôutez. Recommencez. Plein de fois. Faut réveiller la grosse idiote qui pionce.
Oubliez une heure au frigo et dégustez avec des gens chers.

Au revoir

PS: Il y a de longues années de cela, un enfant observateur, planté devant la télé, avait dit ceci: «Mannix, c’est pas des couilles qu’il a, c’est des pastèques». Ça fait réfléchir.

PS2: On a aussi en stock une salade de pastèque façon thaï, qui arrache voluptueusement la goulette. Genre avec du piment, du gingembre, des radis et des cahouètes. Si trente lecteurs nous le demandent gentiment, on file la recette. Gratos.

Commentaires

  • On veut la recette !

  • un

  • bon alors ça fait trois

  • quatre

  • cinq

  • sept

  • l'est passé où le six ?? le l'avais mis, pourtant!
    pendant que j'y suis, huit !!

  • neuf :))

  • six

  • Mmmm, y'en a qui trichent. Avais-je précisé que les membres d'une même famille ne pouvaient participer? La famille des Véros, par exemple.
    Oui, c'est dur. Mais le règlement, c'est le règlement. Et puis où est passé ce six?

  • dix

  • dix!!!

    Déjà 10 messages pour te supplier de nous donner la recette de la pastèque qui tue. Message gentil, ça je ne sais pas très bien faire, mais je m'applique sur la quantité.
    Bon, cher Estebe, grand réhabilitateur de pastèque, je fatigue un peu, et je n'ai que dix doigts, je laisse le témoin à d'autres...

  • 11
    c'est tout ce que vous avez trouvé pour augmenter le nombre de vos commentaires ? ;-)

  • 29 !
    (plus qu'un !)

  • 30 ! ouf...

  • Enfin des commentaires intéressants sur ce blog

  • Merci Robert.
    J'attrape ma calculette, je chausse mes lorgnons. Voyons, voyons. Non, le compte n'est pas encore bon. Courage.

  • Non pas 13, ça porte malheur !!! ;)

  • oh oui la recette de la pastèque thaïe s'il-vous-plaît Monsieur Estèbe! (Et j'avais mouché mon nez avant)

  • 06 21 10 77 ah ça dépasse.

  • Trève de plaisanteries, allez donc faire un tour sur www.lesquotidiennes.com et mettez des commentaires à nos articles! c'est tristounet sans commentaires.... bel été à tous!

  • Pour Mannix, je confirme. Pour Mae West, aussi.

  • La recette Thaï !!!!!

  • Mamina, Olif, Louise, Camille, Zorg, qu'est-ce vous foutez. On a une recette à gagner, elle m'intéresse et j'ai plus le droit de jouer alors quoi.

  • J'ajoute ma demande, au chiffre qui arrangera tout le monde.

  • a nous la recette!!!!

  • Une de plus ! Vous voulez qu'on s'agenouille ?!

  • voilà voilà j'arrive... bon on en est où ? 18 ?

    j'ai acheté une pastèque l'autre jour, on a mis 8 jours à la bouffer. J'aurais du faire comme Estèbe, ça a l'air mieux.

  • Steack ou pastèque, il faut savoir choisir! Ah! un petit steack thaï avec piment, gingembre, radis et cahouètes... Oui, oui, moi aussi, je veux bien la recette!

  • Bon, puisque la foule (enfin Rose Chiffon) me réclame, j'arrive de bonne grâce et je rajoute ma pierre à l'édifice.
    Si je dis:
    "Jérôme, mon très cher, pourrions -nous avoir la recette de cette idiote de pastèque que j'ai rédécouverte cette année avec plaisir arrosée d'une sweet vinaigrette... est- ce ça marche?"
    Ou alors dans un autre genre:
    "Bon, ça suffit maintenant Jérôme, tu la donnes cette recette ou bien j'appelle un journaliste de la Tribune de Genève et je lui déballe tout!"
    Et encore:
    "J'attends la recette avec impatience, merci d'avance...
    Très cordialement,
    Une lectrice vierzonnaise"

  • 21 ? Je plussoie :)
    Et j'ai dans mes tablettes un curry de pastèque
    Qui qu'en veut ?

  • 22 ? V'la la recette ?

  • Piment, gingembre, radis, cahouètes. On est cons, on l'a sous les yeux la recette. L'enfer du jeu, c'est ça. La spirale qui te happe avant même que ton cerveau décide de touiller les ingrédients taillés en dés avec une larme de vinaigrette au sésame (et une pincée de sucre, peut-être).

  • Moi je veux bien le curry de pastèque de Marion en prime.

  • Et une voix de plus, Monsieur Estèbe, vous êtes un génie de la com !

  • Elle est chouette ta pastèque de métèque
    mais j'ai envie d'une surprise de taille avec ta recette Thaï!

  • moi je vous propose la pastèque à la grecque : avec du feta et de la tomate, en salade, oui oui, tout bêtement, un peu d'huile et de vinaigre, sel, poivre. c'est très bon aussi, et je n'exige pas qu'on s'y mette à trente pour la partager avec vous :-)
    (euh on en est où là.. vingt-trois?)

  • Bonjour à toutes et à tous,

    Bonjour Estèbe,

    Et de 24 sauf erreur de ma part... :o)

    Bien à vous,

    Stéphane

  • re. j'approuve plutot deux fois qu'une et rejoins sans minauder Chapot!

  • Aller, aller, un petit effort (le mec qui se la pète grave), plus que six votes et boum thaï!

  • Bon apparemment il n'y a pas de recettes s'il n'y a pas 30 "demandes", donc voilà ma contribution !!

    P.S. j'adore vous lire mais je ne ferai pas vos recettes ! Trop "hors des sentiers battus" pour mes papilles.

    (@_@)

  • Bonjour à toutes et à tous,

    Bonjour Estébe,

    désolé... mais si je poste deux fois un commentaire ça compte ?... :o)

    (Bah quoi j'essaie... :o)

    Bien à vous,

    Stéphane

  • Une de plus...
    La recette, la recette...
    Belle journée à tous :-)

  • Hé hé, je vais faire des envieux, ch'uis pas thaie mais d'origine viet, alors la recette, je pourrais presque essayer de l'imaginer ! Déjà que celle d'Estèbe m'a mise l'eau à la bouche version ras-el-hanout/coriandre : tout y est presque comme chez moi là-bas (enfin, j'imagine, j'y ai pas vécu !) dis !!! Bon, mais moi aussi, je veux la vraie recette thaïe, faut pas tout mélanger et respecter chaque recette ô tant tic (ouaf, ouaf, c'est calamiteux, je sais !)... Si, un peu de piment qui arrache, peut-être ? La recette qui tue, c'est pour moi, croqueuse de piments (c'est moins dur sous la dent que les jolis cailloux) ! En tout cas, merci Estèbe, pour cette belle réhabilitation de ce mastodonte que je connais bien : je l'adore sous toutes ses, euh dans toute sa forme, je viens justement d'en rapporter une du supermarché : 9,2 kg !!! Et au Vietnam, ils rapent même la partie blanche pour en faire une salade façon papaye verte !!! Oh la la, je suis bavarde quand j'aime...

  • Et si je dis que mon Homme et deux de mes amies la veulent aussi, ça compte ?

    Alors on est à 28 !

  • alors moi je voulais juste dire encore que la pastèque, je la mets au congélateur, ça fait des glaces super !



    (29, ni vu ni connu l'air de rien...héhé...)

  • Je vous supplie, oh maître vénéré, de bien vouloir abreuver la vacuité crasse de nos papilles de vos lumières. Puisse les 147 houris du prophète Vous apporter les satisfactions basses d'une vie terrestre indigne de Votre Grandeur.


    Avec ça, ça doit bien faire 30, non ?

  • Voilà que la très inspirée et dévote Toinou, encore inconnue de nos services, gagne le pompon. Trop fort. Lundi, donc, si... la salade thaï est mangeable. C'est pas gagné.

  • Lundi, faudra attendre jusque là? Oh, Estèbe, vous êtes trop dur avec nous!

  • Joyeuse fête nationale, cher compatriote. J'attendais que vous nous fissiez une recette bien suisse pour fêter cet événement dont on ne mesure plus l'importance... mais je suis déçue, et pas en bien, malheureusement... Enfin, comme je viens de m'acheter une pastèque crétine, je vais aller noyer mon chagrin dans votre petite recette...

  • Alors, mon chéri et moi, tous les deux, on aimerait beaucoup beaucoup cette recette de pastèque thaï....on compte pour 2, parce que les recettes on les essaye toujours chacun à tour de rôle....alors... alors ? alors, ça vient ?!

  • Vous pouvez me compter comme une voix négative. Mince, nous voilà revenu à 29...

  • La recette thaï!!

  • 30?

  • La pastèque sauvé par les eaux, merci Estèbe!

  • Un jour, ne sachant que faire d'une pastèque qui m'avait été offerte, j'ai fait avec un chutney. Excellent et très avantageux!

Les commentaires sont fermés.