12/10/2009

Pas glop de figues à la mozzi

DSC02620.JPG

Tchou!

La peste brune ayant triomphé hier aux législatives genevoises; notre bulletin de vote n’ayant servi à rien du tout (ou pire); la météo étant infecte dans le genre vent mouillé à 180 km/h; un chewing-gum s’étant collé à la semelle gauche de nos baskets neuves; le spectre du licenciement planant sur notre petit clavier noir; ben, on a décidé de faire dans le minimum syndical aujourd’hui.
Pas glop, aujourd’hui.
Des figues (les dernières). De la mozzarelle (d’une dame bufflonne). Du citron vert, du sel, du vinaigre, de l’huile d’olive, du piment, de la fleur de sel, du poivre de Guinée, de la roquette et du basilic émincés, et je ne sais plus quoi encore.

On allait oublier Jean Sarkozy à la conquête du monde, tiens.

 

Demain sera un jour radieux. Ou après demain, peut-être bien.

.

Commentaires

Non mais vous voulez rire, vous ne vous rendez pas compte. Vous allez ameuter les services sociaux. C'est quoi ces pétales d'abord, et de quel droit vous avez pas le moral. Après un repas comme ça, merde. Allons secouez-vous un peu. Prenez exemple sur les voisins.

Écrit par : rose chiffon | 12/10/2009

Il faudra rebaptiser le blog.
Top flop avec (ou sans) Estèbe.

Écrit par : Camille | 12/10/2009

Moi toute manière si tout ça s'arrête, j'arrête aussi (de bouffer).

Écrit par : rose chiffon | 12/10/2009

Mangeons donc, on ne sait quelle crapule nous mangera. Les fleurs, c'est pour l'enterrement du bon sens et de l'humanisme (huuuu, la pompe mortuaire). En fait, c'est le pote Dave qui a jeté ça sur le plat dans notre dos. Il trouvait ça joli. Un romantique, le Dave.

Écrit par : Estèbe | 12/10/2009

Allons Estèbe, courage ! Si "on" vous vire, vous en avez largement assez dans votre besace pour faire profiter la Terre entière de vos exquises et non moins brillantes élucubrations. Reprenez donc un peu de votre potion magique, là.

Sinon, je fais comme Rose, et en plus j'arrête de respirer.

Cela dit, la mozzarelle et la figue...mmmmhhh...ça doit être fondant....

Écrit par : Louise | 12/10/2009

hep hep hep! qu'est ce que c'est que ces mauvaises nouvelles? allez! hop! on écoute du rock, on agite ses cheveux! on remue son patron ou on lui fait du chantage (tu veux des copains menaçants?), on mange le chewing gum et on cuisine avec plus de beurre! Tu veux une pensée philosophique? préoccupe toi de ce que tu peux changer, et raye le reste de tes préoccupations, ça servirait qu'à te faire un ulcère... ça serait bête! (mais qu'est ce qui m'arrive? serait ce les excès de cocktails de sauce blanche?)

Écrit par : lili violette | 12/10/2009

Pour les figues à la mozzi,un petit tour sous la salamandre?
C'est lundi d'accord mais on s'accroche Jérôme on est avec toi!

Écrit par : Pascal Henry | 12/10/2009

Même avec le moral dans les chaussettes, vous nous offrez une recette des plus imaginatives
Mais patience, comme disait Alphonse Allais, "il y a des hauts et des bas dans la vie, comme disait le groom de l'ascenseur."
Et quand octobre est dans le brouillard, Noël est à fin décembre, une bonne nouvelle quand même !

Écrit par : chapot | 12/10/2009

Et dire qu'hier, à Genève, au bord du Grand lac, c'était aussi la Marche de l'espoir! Tu parles d'un espoir! Je me suis trouvé là comme par hasard, sans savoir ce qu'il se tramait au fond de l'isoloir. J'étais là, pas pour marcher, et je n'ai pas vu vos trainer vos baskets non plus, Estèbe. Dommage...

Écrit par : olif | 12/10/2009

Bah, Estèbe, cette machine (aux figues et à la mozzarelle) tue les fascistes.

Écrit par : Yves | 12/10/2009

Yves, on tutoie son Woodie Guthrie?
Olif, faut venir dire bonjour quand vous faites de la navigation sous le gesyer.
Pascal, c'est une idée
Chapot, Noêl oui, mais le Père-Noël est-il xénophobe?
Lili, à quelle heure relevez-vous les copies?
Louise, OK, on veux bien faire bienfaiteur de l'humanité; hum... ça paye combien?

Écrit par : Estèbe | 12/10/2009

bah ça paie pas mal, avec un peu de corruption par-ci par-là et deux-trois arnaques.

Écrit par : Louise | 12/10/2009

wah, les copies, je les relève pas, je laisse mamina le faire (les copies saint jacques bien sûr)

Écrit par : lili violette | 12/10/2009

Mais oui, demain sera un jour radieux, le talent est dans vos gênes, on ne
peut vous le voler.

Entendu ce midi, Mr. Talonnette présentant la réforme des lycées a tous les
culots : il dit l'importance des diplomes pour la recherche du travail à l'avenir et la fin de la réussite par la naissance. On rêve non ?

Écrit par : gabriella | 13/10/2009

Gab, pinch me, i'm dreaming (comme on dit Outre-Atlantique). J'ajouterais même que c'est un peu the end of the beans.

Écrit par : Estèbe | 13/10/2009

Les commentaires sont fermés.