02/11/2009

La soupe de courge safranée aux ris de veau croustillants et le masque d’Eric Besson

Bonjour, les lutinettes enjouées


DSC02659.JPG

Tiens, avant-hier, c’était Halloween. Ben oui, vous savez bien, la fête des morts américaine qui consiste à se grimer pour mendier des friandises au voisinage. Et comme il est hors de question de laisser à ces crapules de marmots le monopole de la déconnade morbide, on s’est dit qu’on pouvait, nous aussi, aller taquiner les gens de l’immeuble. Hi, hi, hi. Grosse rigolade en perspective.
Certes, il fallait commencer par dégotter un costume bien effrayant. Dans l’armoire aux panoplies, on a hésité entre Frankenstein, Bernadette Chirac, Dracula et Alien. Pour finalement jeter notre dévolu sur un costard gris anthracite et un masque d’Eric Besson, le ministre français de la désintégration et du charter réunis. Trop chouette.

Première étape, l’appart de la voisine de palier. Driling driling. Bruit de pas. On nous guigne derrière le judas. «Bonbons ou expulsion?», lance-t-on joyeusement. Cri étouffé derrière la porte. Puis plus rien. Bon, tant pis.

Cap sur l’étage du dessus. Toc, toc, toc. Un vieux monsieur ouvre la porte. «Kaboul ou boule de gomme?», qu’on lui glapit au nez. L’aïeul blêmit. Verdit. Noircit. Puis s’écroule sur le plancher. Il est toujours à l’hôpital, paraît-il. Les toubibs ne sont pas très optimistes.

Au 5e étage, un garçonnet, nous apercevant, chope une stupide crise de nerfs, avec pleurs et cris d’oiseau. L’étudiante du 6°, elle, tombe dans les pommes, sans même ôter la chaîne de sécurité.

Misère de misère.

Bref, on est rentré bredouille. Pas un seul bon bec en poche. Les gens ne sont vraiment pas drôles. Heureusement, notre soussoupe d’Halloween chantonnait sur le gaz.

Soupe de courge au safran et ris de veau croustillants: la tactique.


Pour quatre sorcières à table, il vous faut une belle pomme de ris de veau, du persil plat ou pas, 600 grammes d’une courge bien goûtue, une lichette de crème et un bon safran odoriférant.

DSC02664.JPG


Rincez le ris de veau sou l’eau claire. Pochez deux minutes. Puis virez cette maudite membrane et ces divers filaments lovés autour de l’abat. Pas très fastoche. Emincez en mignonnes bouchées. Farinez pépère. Rôtissez à feu dru dans une noisette de beurre. Assaisonnez. Ajoutez une giclée de balsamique. Laissez caraméliser. Réservez au chaud.

DSC02662.JPGPelez et détaillez la courge en cubes. Faites cuire à couvert dans une marmite avec trois ou quatre verres d’eau. Quand elle s’attendrit, expulsez une partie de la flotte, en veillant à garder une partie du liquide au fond du récipient. Mixez. Liez d’une cuillère à soupe de crème. Puis assaisonnez. Ajoutez une pincée d’ail et de gingembre en poudre, puis huit filaments de safran. Goûtez. Il faut que ça soit bon. C’est le but. Le seul. L’ultime.

Dans de très jolis bols en faïence mérovingienne, immergez enfin les ris dans la soupe, parsemez de persil émincé et dégustez sans faire de bruit avec votre bouche.


L’année prochaine, on se déguisera en Marine Le Pen. Na!

A plouche

Commentaires

Ah, l'Estèbe déguisé en Besson qui terrifie son immeuble. Hortefeux, ça marche aussi. Où vas-tu cherché tout ça, c'est le ris qui fait planer?

Écrit par : Yves | 02/11/2009

compte tenu du renversement de la pyramide des âges, Estèbe devrait être classé d'utilité publique et autorisé à inquiéter tous les vieillards de romandie chaque jour de l'année.

Ca vous tente ?
Non ? Je vous comprends.

laurent

Écrit par : Laurent | 02/11/2009

Il paraît que Genève est une ville qui prend soin de ses vieux, vous confirmez ?

Écrit par : rose chiffon | 02/11/2009

Je vous dirai ça d'ici quelques années.

Écrit par : Estèbe | 02/11/2009

Des grillotins de ris de veau gonflés à l'hélium pour qu'ils flottent sur la soupe?
Entre le croustillant et le moelleux,j'ferai bien mon siège chez l'ami paquisard!

Écrit par : pascal henry | 02/11/2009

j'ai jamais osé les ris de veau.
Mais je sens que je vais oser, oui.
Ca coûte cher ?

Écrit par : Louise | 02/11/2009

Quinze balles la pomme de 200 grammes. Me semble-t-il. C'est pas donné, parce que rare. Le ris,voyez-vous, c'est une glande, le thymus, présente chez l'agneau, veau de lait ou chevreau, qui se fait la malle comme par enchantement quand l'animal grandit. Y'avait un ris. Ya plus de ris. Pffffft. Magique.

Écrit par : Estèbe | 02/11/2009

Pralin ou clandestin ?
Tourte ou yourte?
Kinder ou charter ?

Écrit par : Camille | 02/11/2009

Voici un billet citoyennement succulent ou succulemment citoyen comme je les aime... je me demandais qui avait détrôné Le Pen dans le top-vente de masque d'homme politique pour Halloween. Je pensais que c'était Sarko mais je me trompais. Il paraît qu'il se vendait aussi un triple masque effrayant: lorsque tu ôtais le masque de Besson, apparaissait celui de Sarko et lorsque tu ôtais celui de Sarko, apparaissait celui de Le Pen. Eh oui, ne surtout pas oublier l'origine du mal. Mais je me tais, je suis basanée...

Écrit par : Miss Tiny | 02/11/2009

Guimauve ou Guinée? Je n'avais jamais pensé au safran dans la citrouille, il faut en avoir des pistils dans la soupière pour imaginer des associations comme ça.

Écrit par : Anne-Laure | 02/11/2009

Une recette qui me met les papilles en fête !
tout me plaît, la courge, les ris de veau, le safran, bien meilleur que des bonbecs !

Écrit par : chapot | 02/11/2009

je l'ai déjà proposé à une autre famille de bloggeurs qui m'a oubliée depuis alors je retente : vous voulez bien m'adopter ?

Écrit par : marion | 02/11/2009

C'est vrai qu'en France, on pourrait fournir des masques pour plusieurs Halloween...
Marine Le Pen serait effectivement un très bon choix, bien flippant et agressif...
La soupe a l'air bonne, ça me donnerait presque envie de riz de veau à 10h du mat' !

Écrit par : Moshi | 03/11/2009

Et le masque de Cyril Lignac, tu y as pensé pour l'an prochain?

Écrit par : Robert | 03/11/2009

Si pris de boisson avant qu'il n'y a pas eu de vin pendant ?! C'ets rare qu'une recette estébienne soit non accompagnée de son conseil glouglou...

Écrit par : Tiuscha | 05/11/2009

Into the target, sieur Slurp !

Écrit par : Jacques Perrin | 08/11/2009

Très drôle... Halloween devrait être déclaré d'utilité publique tellement tu m'as mise de bonne humeur !

Écrit par : Eglantine | 10/11/2009

Les commentaires sont fermés.