05/11/2009

Le curry rouge de lentilles vertes au calamar blanc

Bien le bonjour, les mignons chipirons

DSC02681.JPG


L’autre midi, on se partageait le menu du jour, Miss Sonson et mèzigue, dans un resto japonais urf. Du genre où une clientèle nantie mastique au coude à coude, tout autour d’un maître rôtisseur asiate, qui chorégraphie ses grillades sur une plancha géante. C’est là un spectacle récréatif autant qu’éducatif, qui ne semblait pourtant pas émouvoir l’assistance.
A notre droite, trois dames comme il faut, avec des habits très chers sur le râble et pas mal de crème sur le museau, piaillaient devant leur coca light, en picorant distraitement les plats les plus chers de la carte. Du bœuf de Kobé. Des crevettes géantes. Et tout ça. A leur départ, on a jeté un œil sur leurs assiettes à moitié pleines, où restaient environ trois cent balles de marchandise intacte. Misère.
Face à nous, deux cols blancs entre deux âges, avec chevalière et Rolex, picolaient un bordeaux illustre en avalant à toute berzingue l’opulent menu dégustation. L’un et l’autre pendus à leurs téléphones portables. La conversation de l’un gênant l’autre, le ton est rapidement monté, de sorte que tout le restaurant profitait de leur insipide blabla bancaire.
Miss Sonson, à qui le ridicule de la situation n’avait pas échappé, nous a alors fait remarquer que l’un des deux, ayant changé son téléphone d’oreille, s’avérait incapable de manier les baguettes de la main gauche. Les nouilles s’échappaient. Le canard glissait. Les st-jacques renâclaient. Et le monsieur s’énervait, en rugissant dans son iPhone. Bref, on a bien rigolé.

DSC02675.JPG


Le soir même, sans téléphoner ni chipoter, le clan Estèban avalait ce curry rouge de lentilles vertes au calamar blanc. Vous noterez la trichromie très étudiée du plat, qui n’est pas sans évoquer les drapeaux mexicain, italien et malgache. Rien à voir avec le schmilblick, certes. Mais quelques tuyaux de culture générale ne nuisent jamais.


Pour quatre morfaloux à table, prévoyez 250 grammes de lentilles vertes, genevoises pourquoi pas, une grosse échalote, une gousse d’ail, 500 grammes d’anneaux de calamar (ou un gros calamar à se détailler soi-même comme un grand garçon), un bouquet de coriandre, du lait de coco, deux tomates joufflues (italiennes - les dernières de la saison -, ou en coulis, ou pelées au jus, ou zut quoi..) et deux poivrons rouges. Plus plein d’épices exotiques que vous découvrirez dans la brillante prose que voilà:

DSC02672.JPGDSC02674.JPG


Rincez puis cuisez les lentilles 25 minutes dans une eau frémissante non salée. Essorez. Réservez.
Hachez ail et échalote. Pelez, épépinez et émincez tomates et poivrons. Rincez et détaillez le calamar en lanières.
Faites blondir, au fond d’une cocote, ail et échalote dans une louchée d’huile d’olive. Ajoutez quelques grains de coriandre peu ou prou écrabouillés, un gros nuage d’un chouette curry pakistanais, une pincée de cardamome, de piment, de gingembre en poudre et de garam massala. Laissez rôtir jusqu’à obtention d’une pâte odoriférante.
DSC02683.JPGIntégrez alors poivrons et calamars. Laissez mijoter jusqu’à ce que l’un et l’autre s’attendrissent un tantinet.
Ajoutez enfin tomate et lentilles. Sel, poivre. Voire curry et piment si besoin gustatif. Laissez glouglouter à feu doux un quart d’heure à découvert. Liez d’une grosse cuillère de lait de coco. Rectifiez l’assaisonnement une fois encore. Faut que ça chauffe un poil la muqueuse, cette affaire-là.
Juste avant de servir gaiment, coiffez de pluches de coriandre fraîche.

Ce machin, l'air de rien, ben, c’est vachement goûteux, light et rassérénant. Oui, Madame. En plus, tu peux boire du rouge avec; un rouge de fruit et de copains, svelte et simple (comme mèzigue). Par exemple la gigagouleyante cuvée Mano & Mano du Domaine catalan Matin Calme, maison qui a sans doute le nom le plus charmant du vignoble mondial. Maison sévèrement biologique avec ça.
N’oublions pas que l’abus de pesticides est dangereux pour la santé.

 

DSC02666.JPG

A bientôt et vivement bientôt

PS: Hey, les gens, on a fait 9/10 au quiz des looks. Trop fort. Champagne! Rillettes!

Commentaires

5/10 au quiz des looks,c'est bof,j'aurai droit au Cerdon et tarama!

Écrit par : pascal henry | 05/11/2009

La scène de resto que tu décris m'en rappelle une autre, dans un établissement bordelais. La dame boit une demi eau gazeuse... le monsieur siffle deux bouteilles de rouge. Elle ne touche pas sa sole meunière... il la termine. Elle se lève et le plante là; il commande des profiteroles.

Écrit par : Yves | 05/11/2009

Pour me réveiller, 8/10 au quizz, ça me met de bonne humeur, preuve que j'suis pas (encore) trop larguée. L'oeil enfin ouvert et alerte, je zieute les belles photos sans flou et que vois-je, en bruit arrière, des atriaux à rôtir, de l'andouillette, des tripes et de la tête de veau !!... Moi je dis que là, y'a choc culturel et géographique... Mais bon, y paraît que c'est bon.

Écrit par : Mme K | 05/11/2009

Sont pas joli nos sets de table canailles?

Écrit par : Estèbe | 05/11/2009

Si justement j'allais le dire : trèèèèès mignons vos sets de table !

Sinon, j'ai deux problèmes :

1) J'ai jamais osé les calamars, comme le ris de veau quoi. Combien de temps faut-il les cuire en fait ? très peu ou très beaucoup ? j'ai peur de l'effet caoutchouc...

2) j'ai fait un minable 5/10 au jeu du look là. Suis effondrée.

Écrit par : Louise | 05/11/2009

Pascal et Louise, séchez vos larmes: 5/10, c'est incontestablement et arithmétiquement la moyenne. On ne dira rien à vos parents.
Louise, le calamar, surtout pas trop de feu. Cinq dix minutes. Si vous suivez, et sans discuter SVP, les directives ci-dessus, vous aurez du bonheur sous la canine.

Écrit par : Estèbe | 05/11/2009

J'aime quand vous tapez sur le bourgeois.
Plus fort !

Écrit par : dano | 05/11/2009

Elles sont bien joyeuses les deux nanas sur le set de table. Elles sous sous curry ou sous Mano&Mano?

Écrit par : Anne-Laure | 05/11/2009

Cher Sieur stèbe,

Toujours vos recettes me mettent l'eau à la bouche,
Souvent elles me font terriblement envie mais sont un poil complexifiantes pour ma cuisine-pour-une-personne,
Régulièrement je me dis : quand même, faudrait que j'essaye un jour
Cette fois, je sais que je VAIS le faire (même si ce ne seront peut-être pas des lentilles genevoises).

Bref. Merci :-)

Et sinon, pour les lémaniques du milieu du lac, pour trouver un bon japonais il y a ça : http://mdamejo.blogspot.com/2009/01/sushis-et-restaurants-japonais-lausanne.html

Écrit par : funambuline | 05/11/2009

Je refuse de donner mon score : une insulte à la branchitude. D'où plusieurs questions. Si j'avoue un penchant pour les lentilles, ça fait remonter mon score ?
Ce blog est-il branché ?
Autour du teppan yaki, portiez-vous un de ces kimonos en pure viscose ?

Écrit par : rose chiffon | 05/11/2009

Foncez, Funambuline, c'est de la balle. Je pense que j'avais déjà zieuté l'adresse du bon nippon lausannois sur votre blog. Je retiens.
Rose... 1/oui. 2/d'aucuns le disent. 3/ non, mais une paire de zori mauves et rien d'autre.

Écrit par : Estèbe | 05/11/2009

Ton resto nippon ce serait pas le Miyako des fois?

Écrit par : pascal henry | 05/11/2009

L'Estèbe il ouvrirait une cantine ce serait plein.Quand on a distribué l'intelligence les bonnes idées et le bon goût il était au premier rang!
Moi j'étais au fond de la classe,près du poêle comme d'habitude,sans doute un peu frileux.

Écrit par : pascal henry | 05/11/2009

Koocooricook...!!!

Ça y est l'affaire des sets de table canailles est lancée. Que fait donc la brigade de la protection des plats goûteux ?

Mme K n'a peut-être pas intérêt à pointer son museau grogneux et poudré en Ajoie (Jura). Et oui c'est bientôt la Saint-Martin ! Ni d'ailleurs au Brésil et à n'importe quelle date... La Feijoada completa y est omniprésente.

Écrit par : Tête de veau | 05/11/2009

Des Saint-Jacques qui renâclent? Ça, ça n'existe pas chez moi... A la fourchette, à la baguette ou à la paille elles sont tellement contentes d'être cuisinées par mamina qu'elles filent doux.
Vivement bientôt.

Écrit par : mamina | 05/11/2009

Trop fort la scène au restaurant, j'ai bien rigolé !!! Au fait, ça doit être un peu frustrant pour Lucas que le meilleur saumon dégusté provienne de Gastromer... ahahahah trop fort

Écrit par : Gregory | 06/11/2009

Caramba, une recette des plus colorées, pas comme mon score que je tairait !
A tout bientôt

Écrit par : chapot | 06/11/2009

On aime bien presque toutes vos recettes. Pourquoi ne pas les publier un jour
dans un joli petit livre ? A relire le soir, au coin du feu.

Suis en dessous de la moyenne pour le Quiz des looks. C'est grave Dr. ?

Écrit par : gabriella | 06/11/2009

Non Gab, au contraire. On aurait même tendance à penser que les scores les plus bas trahissent les individus les plus mieux.

Écrit par : Estèbe | 06/11/2009

9/10 aussi. Tout au pif, ou presque ;-)) Demain, je joue au loto! j'aime la recette surtout, quelle bonne idée de garder la lentille entière et pas de la réduire en purée comme souvent dans ce type de plat

Écrit par : sophie XIII | 07/11/2009

obige de prendre ta recette car j'aime tout les ingrédients!

Écrit par : laurenceel | 07/11/2009

moi mon score ne m'étonne pas plus que ça.

Et je sais pourquoi : j'ai aucun goût pour la mode. Ma mère me le reproche assez : " Mais enfin ma cocotte, tu t'es vue ? tu n'as jamais de chemisier bien repassé, tu n'es jamais bien coiffée, on dirait une pauvresse, tu es affreuse !"

Écrit par : Louise | 09/11/2009

Les commentaires sont fermés.