26/11/2009

Le foie gras, sa gelée et sa garniture ouf face à un monde incrédule

Bien les bonjours, les omnivores rieurs

DSC02747.JPG

 

On attaque ce billet follement gourmand, pétillant et inspiré, tout en soupesant l’inutilité de l’entreprise.

Il est ainsi probable que 32% des lecteurs vont zapper d’emblée en découvrant la présence de foie gras dans cette prose. Une affaire d’éthique, de gavage inhumain, et tout ça. Moins 32%, donc.

Environ 27, 4% des visiteurs décrocheront ensuite en apercevant la gelée, qui nappe si gracieusement le foie gras. Il y a plein de gens qui haïssent la gelée. Une affaire de goût, de choc traumatique enfantin, et tout ça. Moins 27, 4%, donc.

Il est statistiquement prouvé que 43% des gourmands quitteront aussi le navire au simple mot «topinambour». Injustement réputée triste, pétogène et sournoise, la racine n’a pas que des potes. Une histoire d’a priori, de souvenirs douloureux des années de guerre, et tout ça. Moins 43%, donc.

Un peu moins de 19% du lectorat (18, 6% sans doute) s’en iront encore cliquer ailleurs à la simple mention des cranberries, ou canneberges en VO, fruits rouges et secs d’origine lointaine, considérés - à tort ou à raison - comme un pur produit de la branchitude culinaire contemporaine. Une affaire d’humeur, de défiance naturelle face aux diktats de la mode, et tout ça. Moins 18, 6%, donc.

Il n’est pas saugrenu de penser enfin que l’on perdra encore un bon paquet de convives (9, 2%), dégoûtés par le mariage de ces divers ingrédients. Une affaire d’inclinaison intime, d’appétit, et tout ça. Moins 9, 2%, donc.

Un petit boulot sur la calculette. Tap tap tap. Résultat des courses? Moins 130, 7% de lecteurs.

 

DSC02746.JPG

Ce qui ne fait plus grand monde. Nous voilà tout seul en cuisine. On peut enfiler un monokini, tirer la langue, mettre un disque d’AC/DC à fond les manettes et se rouler parterre en disant des choses vraiment cochonnes avec la bouche.

Bref, pour se bricoler quatre coupelles de foie gras en gelée de vin doux, poêlée de topinambours et canneberges, entrée exquise à engloutir à la cuillère et sans chichi, il vous faut quatre coupes très jolies, 100 grammes de foie mi-cuit, deux topinambours, deux décis d’un vin liquoreux voluptueux mais pas raplapla (visez Jurançon sur la carte), quatre feuilles de gélatine, plus une poignée de cranberries.

Au fond de chaque coupe
, travaillez à la fourchette un quart du foie gras, pour l’attendrir, avec une pincée de fleur de sel et un tour de moulin à poivre. Aplanissez joliment.
Dans une casserole, chauffez puis faites flambez le vin, ajoutez quatre feuilles de gélatine. Laissez refroidir. Puis nappez le foie gras. Expédiez les coupelles au frigo, pour que se raidisse la gelée.
Pendant ce temps, épluchez et taillez les topinambours en minicubes. Détaillez les canneberges en deux, ou trois selon inspiration. Poêlez à feu doux le tout dans une noisette de beurre avec une pincée de cannelle, sel et poivre. Pas trop. Le topi doit demeurer croquant à cœur. Voui, Madame.
Sortez les calices de leur glaciale captivité, parsemez de topinambours et cranberies. Puis servez sitôt la tablée. Tablée qui s’est mystérieusement vidée à l’énoncé de la mise en bouche.

Sifflez enfin, la bouteille de Côte du Jura de chez les Macle, remontée de la cave pour accompagner le machin susdécrit. Seul, en monokini, en refaisant le match sur la calculette.

Adios

NB: S’il reste des auditeurs derrière le poste, ci-joint un croquis préparatoire, griffonné sur le coin de la gazinière par l’artiste d’une main sûre et inspirée.

DSC02770.JPG

Commentaires

Comme 1ère entrée pour le repas du réveillon et puis se retrouver tout seul pour la suite!
Ca va être dur de regagner la confiance et l'estime de l'humain après une telle tentative.
L'exercice obligé du foie gras,va falloir picoler sec pour oublier!

Écrit par : pascal henry | 26/11/2009

C'est d'une photo du cuisinier en monokini (avec son topinambourg et ses cannes beiges) qu'il eut fallu illustrer la recette.
Pour le coup, plus de problème de lectorat faiblard.

Écrit par : dano | 26/11/2009

Et voici l'Estèbe qui se met au dessin... c'est la maman fâchée qui va rigoler!

Écrit par : Momo | 26/11/2009

Je crois que je me suis glissée dans une faille de la machine statistique... j'adore. Super idée pour Noël.

Écrit par : Anne-laure | 26/11/2009

Sacré coup de crayon, Estèbe

Écrit par : Yves | 26/11/2009

Hilarant, Yves.

Écrit par : Estèbe | 26/11/2009

Cette encre et couleurs légères sur papier est superbe.!!
Je la daterais "période de transition, Dynastie Sarko ler"

Écrit par : gabriella | 26/11/2009

je ne sais pas pourquoi mais votre "pour que se raidisse la gelée" me trouble beaucoup.

Sinon, le foie gras, moi j'adooooore. Et la gelée encore plus ! (c'est bon, je suis dans la statistique là, cool)

Écrit par : Louise | 26/11/2009

Je reste.

Écrit par : rose chiffon | 26/11/2009

Jolie idée, mais j'ai deux petites questions
_ 100g de foie pour 4, n'est ce pas un peu mesquin? surtout en pleine saison des marchés au gras?
_ si on mets la préparation chaude sur la gelée, elle va fondre!

franchement à part mettre AC/DC ce qui me met toujours en joie, j'hésite! et où trouve-t-on des cranberries dans nos campagnes? (sud ouest)

Par contre j'essayerai au printemps en poêlant des cerises coupées en quatre et des cubes pommes, je numérote déjà mon pot de foie gras pour l'occasion.

Écrit par : aick | 26/11/2009

Comme aick à propos de la gelée, je m'interroge sur le choc du vin chaud avec le froid gras déjà légèrement perturbé par la fourchette. Tient-il le coup ??

Écrit par : alice | 26/11/2009

Chapeau Chef pour cette recette, branchée un peu, mais juste ce qu'il faut!
Comme tu as déjà pu le constater, à part les cons, j'aime tout. Alors, le gras, enfin le foie gras, la gelée et le vin de chez les Macle avec canneberges et topinambours en plus, c'est oui, trois fois oui.

Écrit par : mamina | 26/11/2009

Rédhibitoire les crochets de boucher en arrière plan:)

Écrit par : cocobeloeil | 26/11/2009

J'ai souvenir d'un excellent plat : une sorte de millefeuille avec foie gras poelé et tranches de topinambour cuites dans la chartreuse verte... C'était à St Paul 3 Chateaux, le paradis de la truffe...

Écrit par : Jacques | 26/11/2009

je reste aussi ...et tant pis pour le qu'en dira-t-on (qui va souvent avec le topinambour) ;-)

Écrit par : gromit | 27/11/2009

Aick et Alice, certes, il faut laisser le vin refroidir avant de napper le foie gras. Quant à la dose dudit foie gras, tout dépend de la conception philosophale du plat (hum...). Pour une petit préliminaire avalé presto, on peut se contenter de la dose prescrite plus haut, en la boostant un tantinet s'il le faut. Pour une entrée, il s'agit certes de se montrer plus large. J'avoue ignorer le réseau du deal de canneberges dans le sud-ouest, mais en supérette un rien urf, on doit pouvoir choper ça. Bonne idée, les cerises.
Coco, rien n'échappe à votre Bel Oeil, c'est à ces crochets qu'étaient pendus les topinambours avant leur exécution.
Jacques, la chartreuse avec le foie gras... ça fait rêver. Parfaitement.

Écrit par : Estèbe | 27/11/2009

Super,si tout le monde s'en va, ça veut dire qu'il en restera plus pour ceux qui restent !
Hé hé, faut pas se laisser abattre et voir le bon côté des choses !

Écrit par : Marie-Claire | 27/11/2009

Note pour Jacques,
A St-Paul 3 Château,le restaurant c'était L&LUI,la Villa Augusta ou une autre table?

Écrit par : pascal henry | 27/11/2009

sachant que je suis restée alors que j'entrais dans TOUTES tes catégories; suis- je...
- une irrécupérable qui traque les fautes d'orthographe pour les lapider à coups de fiel dans les commentaires?
- une cinglée qui aime lire des recettes qui me donnent envie de vomir?
- une sectaire qui ne remet RIEN en question dès qu'il est question d'alcool?
- une pauvre créature rêveuse littéraire qui a été traîtreusement assommée à coups de chiffres et de statistiques
- une pointure en sciences qui essaie vainement de savoir si tu as pris en compte ceux qui entrent dans deux catégories (et dans ce cas, quel serait le chiffre exact?), ceux qui sont OK pour l'idée du truc gélifié mais qui frémiraient moins si c'était de l'agar agar, et ceux qui sont pour l'agar agar mais contre le foie gras (pourrait- on le remplacer par du seitan ou du tofu par exemple?) (j'ai besoin des chiffres exacts) (et des références statistiques aussi, c'est pour mon doctorat de sciences culinaires intitulé "de la molécularité des gastronomes, étude et verrines")

Tiens, maintenant, je me demande quelle réponse je préfère.

Écrit par : lili violette | 27/11/2009

Mmmmh... oui Lili. Et ils annoncent quoi à la météo pour ce week-end?

Écrit par : Estèbe | 27/11/2009

ah j'en sais rien, et j'm'en fous, je vais rester enfermée de toute façon (allez comprendre pourquoi on m'enferme?)

Écrit par : lili violette | 27/11/2009

Peut être que je fais partie des 27.4 % qui craignent la gelée, mais soyons fou !
Et après tout, c'est une bonne façon déguster un côte du Jura peinard !

Écrit par : chapot | 27/11/2009

Comme je suis restée jusqu'à la fin... pourrais-je savoir où vous achetez votre foie gras??? in Geneva of course....

Écrit par : Bégonia | 27/11/2009

Au fait, vous savez ce que c'est la différence entre pressé de foie gras et marbré ? Je m'en pose des questions saugrenues un samedi après midi...

Écrit par : Tiuscha | 28/11/2009

Jadis j'aurais vomi la gelée sur le foie gras (et c'eût été dommage), mais je l'ai appricvoisé, notamment avec l'agar-agar miraculeux ! "Bien fait, ce peut être très bon", le mélange topi/canneberge est étonnant et détonnant !

Écrit par : Tiuscha | 28/11/2009

m'enfin un monokini pour un zom, c'est tout à fait normal, heu dans une cuisine un peu moins, et avec un collier clouté encore moins
rien à dire pour AC/DC à conditions de me pas mettre les doigts dans la prise

Écrit par : jupiter | 28/11/2009

vous faites pas pire que moi, en fait.

Écrit par : alhya | 01/12/2009

Les commentaires sont fermés.