17/12/2009

L’omniscient Chuck Norris et les perches saltimboquées à l’ibère

Bien le bonjour, les elfes ventrus

DSC02813.JPG



chuck-norris-ne-mouille-pas-cest-leau-chuck-n-L-1.jpegLa septantaine imminente mais le pectoral toujours bien bombé, Chuck Norris est un être humain balèze, un champion de karaté balèze, un amant balèze, un républicain balèze et un acteur de cinéma, disons, euh… assez balèze. Sur le web, plusieurs sites (clic) proposent des listes d’aphorismes sur le thème de Sa virilité, de Sa puissance, de Son omniscience. Exemples:
Chuck Norris fait pleurer les oignons.
Jésus Christ est né 1940 ans avant Chuck Norris
Chuck Norris et Superman on fait un bras de fer, le perdant devait mettre son slip par-dessus son pantalon.
Pour certains hommes le testicule gauche est plus large que le testicule droit; chez Chuck Norris, chaque testicule est plus large que l'autre.

Distrayant, non?

Tiens, Chuck Norris a avalé cul sec nos filets de perche saltimboqués au lomo. Avec la poêle et la gazinière.

Pour réaliser ce plat coquin et ravissant, il vous faut des filets de perches, certes, quelques tranches fines d’un chouette lomo – salaison cochonne autant qu’espagnole tout doucement pimentée – quelques feuilles de sauge fraîche et un demi-citron vert.

DSC02802.JPGDSC02804.JPG
DSC02800.JPGDSC02808.JPG


Assaisonnez les perches côté chair. Détaillez les filets de lomo en demi-lune, qu’il s’agit d’installer sur chaque filet de poisson avec un confetti de sauge au centre. Repliez les filets sur eux-mêmes, puis refermez-les d’un cure-dent vengeur. Ce qui n’est pas si fastoche que ça. La perche a le cuir dur, moins que Chuck Norris, d’accord, mais tout de même.

Allumez
le gril, en installant la plaque tout en haut du four.

Poêlez
d’abord deux trois minutes à feu dru les perches dans une noisette de beurre. Salez, poivrez, paprikez mollo. Puis achevez la cuisson quelques minutes de plus, en glissant la poêle sous le gril, la porte du four ouverte pour ne pas cramer le manche.

Réveillez
enfin la chair lacustre avec quelques gouttes de citron.

Voilà, ça se gobe en apéro, en riant, en entrée, en plat principal, en kilt, en dessert même dans les foyers progressistes. Et avec une grande goulée d’aligoté, SVP, celui des Curiades à Lully; voire, plus chic, celui d’Aubert de Villaine à Bouzeron, pour lequel on nourrit une vieille tendresse quasi libidinale depuis des lustres.

Bien à vous

PS: On dit aussi que le dernier homme à avoir serré la main à Chuck Norris c’est Jamel Debbouze. Hum...

Commentaires

Quand Chuck Norris commande un plat au restaurant, le plat obéit.

Écrit par : Yves | 17/12/2009

Je doute fortement que Chuck Norris consomme de lomo, même cul sec.
A part ça, comment est-ce que les Français (les vrais !) disent la septantaine ?
La soixante-dizaine ?

Écrit par : dano | 17/12/2009

Ah ben ça alors, j'ai la même liste mais elle concerne un chef d'état petit mais grand par la grace de ses prothèses calcanéennes, de ses six cervelas au compteur et qui a sauvé son Pays, l'Europe, le Monde et l'Univers du récent krach boursier...kikakopié l'autre?

à part ça, des filets de perches en plein hiver! Ils ont du nager longtemps j'imagine...

Écrit par : Azrael | 17/12/2009

Que de truculence dans l'association poissonnerie-charcutaille-norrisade. Un régal intellectuel, comme d'hab (ben oui, on n'a pas été invités à déguster le lomo perché, la poële et la gazinière...)

Écrit par : Une Ame d'Enfant | 17/12/2009

D'ailleurs, après l'Homo erectus voilà le Lomo perché.
OK, je sors.

Écrit par : Une Ame d'Enfant | 17/12/2009

Peut-être que Chuck Norris a avalé tout ça cul sec. Mais Nicolas Sarkozy - Azrael peut en témoigner - est le type qui a introduit les perches dans les eaux du lac et qui a inventé la poêle. Alors, pas la peine de faire le malin...

Écrit par : Zorg | 17/12/2009

L'Homo Erectus ? Celui de la Vallé de l'Omo ?

Écrit par : Séraphin Lampion | 17/12/2009

Lomo erectus !!!
La perche était tendue.

Écrit par : dano | 17/12/2009

Il y a des gens qui rêvent au royaume de Nicolas le Petit alors, chuut. Suffit.

Écrit par : rose chiffon | 17/12/2009

J'imagine que je peux réaliser le même genre de plat avec de l'aile de raie et du jambon d'éléphant, non?

Écrit par : Anne-Laure | 17/12/2009

Nicolas Sarkosy: l'ibère président ?

Écrit par : dano | 17/12/2009

En fait, Nico le Bref n'aime pas les salaisons espagnoles, il est lomophobe.

Écrit par : Estèbe | 17/12/2009

Y'a pas de perche ! y'a pas de lomo chez moi !! Je fais comment ? allez, je remplacerai par truite et jambon de Vendée, ça fera bien l'affaire.
Un balèze que j'ai vénéré en son temps c'est Derrick, oui ! oui !!

Écrit par : Marie-France | 17/12/2009

Sont-ce des perches du Nil ? Si oui, je les boycotte, désolée l'ami.
Mais vos photos sont superbes, je vois une orchidée dans celle du haut à droite
et je n'ai pas encore fumé !!

Écrit par : gabriella | 17/12/2009

Chuck ? C'est pas celui qui est gouverneur de Californie ? J'comprends plus rien... Là où d'autres diraient que vous m'avez tendu une perche...

Écrit par : Bil | 17/12/2009

T'as pas oublié ta "bardeferr" au moins, le père Estèbe ?! Sinon c'est pas comme ça que tu vas te muscler le "fesseps", dedjieu !

Écrit par : Nicolas Herbin | 18/12/2009

Au fait, juste pour info... comment savez-vous que Chuck Norris est un amant baléze?

Vous avez droit au joker!

Écrit par : mamina | 18/12/2009

Mamina, hum... je me contente de colporter des rumeurs.
Gab, nos perches, elles ne viennent pas du Nil en stop, mais du Grand Lac, juste au bout de la rue.

Écrit par : Estèbe | 18/12/2009

au départ je voyais ce vénérable broyeur de mains en échasses landaises suveillant ses "lomo" par dessus la barrière pyrénéennes Ibère, mais non seuls les schtroumps ont prêté leurs béquilles acérées pour occire la perche tendue

Écrit par : jupiter | 19/12/2009

C'est super comme plat pour un coktail déjeunatoire festif

Écrit par : pascal henry | 19/12/2009

Est-ce que les couilles de Chuck se mangent aussi?

Écrit par : Arnaud | 21/12/2009

Ce qui nous ferait dire: "Les couilles de Chuck nourrissent aussi..."

Écrit par : Arnaud | 21/12/2009

J'en ai l'eau à la bouche !

Écrit par : anitaa | 22/12/2009

C'est une top idée, ce cousin au poisson du saltimbocca, je pense que je vais travailler des hypothhèses marines...

Écrit par : Patrick CdM | 14/01/2010

Les commentaires sont fermés.