09/03/2010

La croisade malodorante des grands chefs tricolores

Coucou, mein choux chinois

l_aile_ou_la_cuisse_1976_di.jpg

En entendant ça hier à la radio, on en a failli renverser le bocal de rillettes sur le carrelage. C’eût été un drame. Voilà la news: douze grands chefs français se sont unis pour défendre la graaaaande gaaaastronomie tricolooore. Car elle est en danger. Oui, Madame. L’étranger (ah, le sale étranger) la raille, la conspue, la juge rhumatisante, soporifique et rétropédalante. Pour faire court.

Du coup, l’association «Cuisine de France» part en croisade pour redorer ce blason mité, sous l’égide de Robuchon et Ducasse, épaulés de leurs croisés Guérard, Troisgros, Alleno, Gagnaire, Marx et autres toques étoilées par une marque de pneus.
Je ne sais pas vous, mais pour nous, ce type d’entreprise exhale toujours un vilain fumet de napht’ chauvinissime. Maréchal, nous voilà, tut tut tut. Car, voyez-vous, la ligue de défense patriotique, gastronomique ou pas, est un peu au militantisme culturel ce que la vanne porno est à l’amour courtois, si vous nous permettez une métaphore osée.

Le plus chouette, c’est la saillie de Guy Savoy lors de la conférence de presse, qui a déclaré sans sourciller (ou à peine): «La cuisine française est le socle de la gastronomie mondiale.» Le socle. MDR. Pince-moi, j’albumine. Et les cuisines italienne, indienne, chinoise, arabe ou japonaise, c’est quoi? Des vieux bouts de parpaing mal cimentés sur le Glorieux socle gaulois? Quel mépris! Quelle suffisance! Quelle ignorance, peut-être même.

Et comme disait allègrement un ami qui connaît un tantinet ce monde-là, «ils feraient mieux de bosser dans leur cuisine plutôt que de se pignoler le cerveau avec leurs idées de grandeur et de suprématie

Tiens ce soir, on va se faire un poulet tandoori. Ou un nasi goreng. Ou un tajine. Ou des lasagnes. A moins de jeuner en signe de consternation.

Chef français, mon ami, mon frère, mon idole, aujourd’hui, tu me fais honte.

Bye bye

Commentaires

Je vote pour une politique d'immigration culinaire choisie.

Écrit par : Camille | 09/03/2010

Yann Moix in the kitchen ?

Écrit par : Jrom | 09/03/2010

Ces gesticulations pathétiques ressemblent fort à celles d'une armée en déroute. La bataille est perdue (poil oc). Bon, je retourne voir Top chef sur M6.

Écrit par : Yves | 09/03/2010

Bravo et merci.

Écrit par : pomme | 09/03/2010

Je vous trouve bien véhément pour le coup. Tous ne sont pas des nombrilistes réactionnaires. Certains veulent sans doute simplement faire la promo d'une cuisine jeune et inventive, ce que l'on ne sait pas toujours ailleurs.

Écrit par : Anne-Laure | 09/03/2010

Je suis Française et j'avoue que je vous rejoins tout du moins sur un point : certains Chefs sont plus à la télé que derrière les fourneaux ! C'est d'ailleurs leur fond de commerce: émissions, écoles de cuisine (où ils ne vont jamais), signature des menus de grands hôtels (là aussi ils ne vont jamais) et enfin mais pas du moindre les livres de cuisine pour la ménagère (qui ne pourra pas réaliser les recettes car pas de brigade, pas de four vapeur et tout le matériel technique!).
Certains par contre font bien leur travail derrière leurs fourneaux et se remettent en cause tous les jours ! Eux peuvent être chauvins et chercher à mettre en avant le savoir-faire de la cuisine gastronomique Française !
C'est une bonne démarche car à l'heure de la mondialisation il est important d'être fier de notre cuisine sans pour autant oublier toutes les merveilles culinaires dont regorgent notre monde !

Écrit par : midori | 09/03/2010

Joli choix de photo...
Relatée à la radio j'avais cru comprendre que cette démarche visait au contraire à recentrer la cuisine française sur son identité,ses savoirs faire ...loin de ce soubresaut (ridiculement) universaliste que vous nous relatez... va falloir que j'aille vérifier!

Écrit par : JBV | 09/03/2010

Non, JBV, c'est bien de redorer le blason qu'il s'agit. Et de rectifier le "décalage préjudiciable entre la réalité de la cuisine française et son image dans le monde". Dixit. Pauvres choux.
Midori, entièrement d'accord. Sauf pour le chauvinisme. On peut être fier de ses racines, des produits de son terroir, des recettes de son patrimoine, sans jouer au coq qui bombe le torse et dénigrer la popote du voisin (cf l'infecte citation de Savoy).

Écrit par : Estèbe | 09/03/2010

si j'adule et idolatre ces maestro du fourneaux, et que je suis france, une 100% pur souche, ma cuisine favorite est la cuisine africaine ! éthiopienne plus précisemment, et je trouve qu'il devrait y avoir bien plus de bataillons pour répandre le renom de cette cuisine, que pour la cuisine française qui bénéfie déjà d'une aura bien suffisante..

Écrit par : caroline | 09/03/2010

Mon cher Jerôme, plus que d’accord avec vous ! c’est marrant d’ailleurs car j’ai un dvd avec interview d’Alain Ducasse de 3 ans en arrière ou il disait texto : les italiens et espagnols nous ont dépassés, il faut faire quelque chose…… plus drôle encore, prenez n’importe quel menu ou livre de ses grandes stars françaises et vous y verrez : aceto balsamico, gingembre, yuzu, risotto, coriandre, jamon iberico de bellota, etc etc.
Saluti, je fais me faire du pain grillé et lardo di collonata

Écrit par : Greg | 09/03/2010

La richesse de la gastronomie française c'est le terroire. Les nombreuses spécialitées régionales sont légions en France. Ceci à l'image du nombre de fromages, idem pour la charcutrie ou la patisserie. Je parle même pas des vins ou autres boissons. Le problème c'est que nous sommes tous devenu, en quelque sorte, des anglais... Les gens veulent du spectaculaire, du moléculaire ou autre bricolage. Le côté exotique prend également une grande importance, dans nos grandes villes, il est plus facile de se nourrir avec des Sushi, poulet tandoori ou Kebbab qu'avec un coq au vin et gratin de poireau. Toutefois, les grands chefs français devraient arrêter de se prendre pour des demi-dieux à la TV, et mettre en avant les produits d'artisants locaux avec la mise en scène très simple des Anglo-Saxons, qui produisent des super émissions culinaires pour tous. Contrairement à M6, qui fait dans le pseudo gastronomique, pendant que le spéctateur culpabilise devant sa pizza surgelée...

Écrit par : Riro | 09/03/2010

Je me demande s'ils ne craignent pas d'être oubliés. A trop vouloir en faire, ils vont finir par lasser.
Mais ces grands cuisiniers-là, ne font-ils pas dans les plats cuisinés soit disant concoctés sur la base d'une recette chère à Mamie Yvette? De la phrase précédente, il ne reste plus que "base" et "Mamie Yvette" tant la recette ne comporte plus d'ingrédients naturels. Et dire que ces plats portent, en gage de saveur et de qualité, les noms de ces magnifiques, prodigieux, grands cuisiniers. Peut-être ne font-ils plus recette et que tout cela n'est qu'une histoire de tiroir-caisse? J'ose espérer que non. Toutefois, je préfère reporter mon attention sur des chefs plus discrets tout en étant très créatifs, qui élaborent d'excellents plats et qui se font connaître par le bouche à oreille parce que finalement, il n'y a que comme ça ou presque que cela fonctionne.

Écrit par : antirouille | 09/03/2010

Si l'ex petite frappe de Neuilly n'avait pas allumé la mèche avec une saillie verbale dont il a le secret,on n'en serait pas là!J'ai pas rêvé quand le locataire en talonnettes de l'Elysée voulait inscrire la gastronomie française au patrimoine mondial de l'humanité,rien que ça!
Allez vous étonner après que ça ne donne pas quelques idées et pas toujours des bonnes,à quelques toqués de la république pour entonner le refrain, y a pas meilleur que chez nous.Pendant c'temps là j'prends mon Ricard à l'Alcazar!

Écrit par : pascal henry | 09/03/2010

c'est consternant, tellement inutile et arriere garde. merci Estebe

Écrit par : alice | 09/03/2010

Et la cuisine suisse alors ?! C'est pô juste!

Écrit par : marcolino | 10/03/2010

La Suisse?! C'est pas en France?

Écrit par : JBV | 10/03/2010

... j'ai lu ça dans "La Géographie Universelle" de Guy Savoie aux Editions Françaises ;)

Écrit par : JBV | 10/03/2010

Guy Savoy a des origines fribourgeoises,c'est peut-être pour ça qu'il..........

Écrit par : pascal henry | 10/03/2010

A part la saillie (non drôlatique) de Guy Savoy, cette démarche de valorisation ne me choque pas, l'image vieillotte (pas forcément diététique, bien embeurrée) diffusée notamment dans le film Julie et Julia est symptomatique de l'image de cuisine bourgeoise à l'étranger, vouloir la dépoussiérer en montrant que la cuisine française sait aussi être inventive, créative, tout en respectant son patrimoine, quoi de traumatisant là dedans ?

Écrit par : Tiuscha | 11/03/2010

...tout en respectant le patrimoine des autres... et en ne se posant pas en "socle" universel à tout bout de champs... (on le sait que la France a rayonnée au XVIIIe siècle!)

Écrit par : JBV | 11/03/2010

Si Ducasse participe aussi à cette promotion de la cuisine Française, alors pourquoi dans son Restaurant l'Andana en Toscane, la cuisine est Toscane et les cours de cuisines proposés sont Toscans et Italiens.. ?
Pour ce que dit Tiuscha, il y a du vrai, quand je voyage à l'étranger, la cuisine Française à encore cette réputation de cuisine cremée et enbeurrée.
J'ai mangé une fois dans un Restaurant très intéressant dans le Piémont, all'Enoteca chez Davide Palluda et il m'a racconté que Michel Bras et Alain Ducasse avaient été dans le Piémont et mangé chez lui. Dans leur discussion, Davide m'a affirmé que effectivement la cuisine Française avait commencé un changement avec moins de liasons et plus épurée en ligne avec nos amis espagnols et Italiens

Écrit par : Greg | 11/03/2010

Franchement,taxer la cuisine française de cremée et d'embeurrée relève aujourd'hui pour ceux qui osent l'affirmer,de mensonge ou d'hérésie.Je vous rappelle pour mémoire que c'est feu Bernard Loiseau qui le 1er tourna résolument le dos à cette cuisine pour,je pense à son initiative mais pas de son fait lancer la tendance qualifiée à l'époque de Nouvelle cuisine,et on se situe alors au tout début des années 80.Ceux qui tiennent ce discours feraient mieux de parcourir de long en large et en travers les routes de France et de Navarre comme je l'ai fait,pour mon seul plaisir,et de s'apercevoir,que les jus courts ont,dans l'immense majorité des tables remplacés le beurre et la crème.Bien sûr,quelques dignes maisons provinciales perpétuent la cuisine d'un autre temps,tout aussi magnifique mais pas représentative de notre époque.
Quant à ces chefs,courroucés qu'ils sont pour s'être fait supplanter en terme de rayonnement et de suprématie,qu'ils n'oublient pas ceci,la cuisine,la gastronomie ce n'est pas une lande de joutes sportives.Et pendant qu'ils s'escriment en de vaines saillies verbales,à vouloir se flatter l'égo,toute la corporation de cuisiniers et de cuisinières oeuvrent en silence au quotidien,au déjeuner et au diner pour le seul plaisir de leurs clients.Le plus difficile en cuisine,c'est de retenir la main,d'épurer,d'aller à l'essentiel,ces soit disant grands chefs feraient bien de retenir leur langue de temps en temps.Etonnez-vous qu'on prenne parfois les Shadoks pour des êtres arrogants,on n'invente rien,on constate !
.

Écrit par : pascal henry | 11/03/2010

F..ck les toques!
Youpie les papilles!

Écrit par : melusine | 11/03/2010

hum, hum, comment dire, oui la cuisine francaise a l'instar de la cuisine italienne et japonaise sont les trois SEULS socle de la cuisine mondiale car ce sont les SEULS pays a allier l'excellence des produits à l'excellence des techniques culinaires avec un particularisme en ce qui concerne l'italie et la france se basant principalement sur le gout et le japon sur les textures.

pour preuve, une grande chef thai qui officie a paris avec une étoile au mich si mes souvenirs sont bons, disait que c'est en gros chez elle qu'il y a la meilleure cuisine thai car les produits sont magnifiques contrairement a globalement l'asie continentale ou le culte du produit n'existe pas, contrairement au japon et à l'italie qui nous rejoigne sur ce point.

comme plus personne ne connait rien a rien en cuisine, il peut apparaitre à la lecture de certains articles que la france périclite gastronomiquement parlant alors que c'est tout à fait l'inverse : la seule chose qui a changé, c'est que maintenant on peut bien manger partout dans le monde, ce qui est une vraie révolution mais c'est pas pour cela que l'italie, le japon ou la france sont passés derrière l'espagne ou l'angleterre ou globalement, la cuisine est majoritairement un cran en dessous meme si j'adore les tapas a madrid et le liver and kidney pudding à londres, voire de la gastronomie mondialisante qu'il y a maintenant à peu pres partout.

Écrit par : sborgnanera | 15/03/2010

Sborgnanera, j'ajouterais juste que vous oubliez un peu les USA, 25 000 adhérents Slow Food (contre 1500 en France), et un gros succès dans certaines régions (en particulier en Californie) du localisme et du produit raisonnable, avec un renouveau gastronomique - voir le site de Scoffier sur des chefs américains intéressants : http://scoffier.wordpress.com/ .

Écrit par : Camille | 15/03/2010

Rrrhhhhaaaa! Du nationalisme jusque dans les assiettes! Jusqu'à quel degré d'abjection serons-nous obligés de descendre. Il n'y a que 2 espèces de cuisines: la bonne et la mauvaise, point barre!

Écrit par : Azrael | 15/03/2010

Plus la cuisine japonaise: nipponne ni mauvaise !

Jean Bloguin Humoriste

Écrit par : Jean Bloguin Humoriste | 15/03/2010

Heureusement que le ridicule ne tue pas ... j'espère que tout ce beau monde passera vite à autre chose...

Écrit par : Claire | 15/03/2010

Bon c'est pas le tout, mais on mange quoi au fait ???

Écrit par : docadn | 15/03/2010

Ben oui, ' ILS ' sont comme cela
Le monde " entier " nous est redevable
COMMENT les Peuples et les Nations
se nourrissaient sans NOUS ?
avant...

Nous leur avons appris à cuisiner, je fais au plus court, le maïs, le riz, la tomate, zut, j'oublie la pomme de terre, etc etc
Si si, c'est nous,
et je cite un courrier...

>>>>Si l'ex petite frappe de Neuilly n'avait pas allumé la mèche avec une saillie verbale dont il a le secret,on n'en serait pas là!J'ai pas rêvé quand le locataire en talonnettes de l'Elysée voulait inscrire la gastronomie française au patrimoine mondial de l'humanité,rien que ça!
Allez vous étonner après que ça ne donne pas quelques idées et pas toujours des bonnes,à quelques toqués de la république pour entonner le refrain, y a pas meilleur que chez nous.Pendant c'temps là j'prends mon Ricard à l'Alcazar!

Il me semble que j'ai lu... La cuisine est universelle

Alors, ne prenez pa ombrage...

Écrit par : angevain | 16/03/2010

Le temps de changer d'ordinateur, et je tombe en plein débat, mais sans chef breton émergé, nous n'avons pas de gastronomie nous autres, juste des trucs bons à manger. Allez, je retourne à ma choucroute d'algues et à mon socle granitique...

Écrit par : Patrick CdM | 19/03/2010

J'adhère assez à tes idées...le chauvinisme français en matière de gastronomie, me gave! Si j'ai souvent bien mangé en France, c'est aussi en France que j'ai le plus mal mangé! Il faut voir quelle m.... on nous sert dans les endroits "un peu touristiques" et trop souvent prétentieux!
Et si on parlait un peu de la salubrité ou plutôt de l'insalubrité des cuisines...Au secours!
Avec mon mari nous avons fait "quelques grandes tables" en France, mais il a fallut y mettre le prix...Alors avant de vouloir "éduquer" le monde sur le goût, si on commençait par le début, pas d'OGM, pas d'huile de palme, de graisses saturées et trans...Terminé l'abus des pesticides sur les terres agricoles, terminé la volaille en batterie, fini les produits allégés mais alourdis en cochonneries industrielles...
Les autres gastronomies ont plein de richesses à nous apporter...et souvent, elles sont pour certaines bien plus saines que la cuisine française...CQFD

Écrit par : Miss canthus | 20/03/2010

il y aurait une idée à travailler chez les restaurateurs,
on trouve partout un choix de cuisine selon le pays d'origine
mais jamais des restaurants qui servent des menus selon les époques historiques
par exemple un menu Louis XV, un menu Louis XI, un menu XIXeme, un menu année 50
avec la vaisselle et le service qui va avec
ce serait une façon de donner une idée de ce que fut la cuisine de France
qui avait sa cohérence, ses traits de génie
car ils ont du travail les chefs,
manger bien en France est devenu peu fréquent
sans compter les prix

Écrit par : jp | 30/03/2010

Mais on le croirait fâché pour une fois notre Estèbe.... moi j'aime beaucoup la cuisine étrangère... faudrait aussi évoquer l'origine des produits et notamment des épices utilisées.... elles viennent d'où ?

Écrit par : Eglantine | 01/04/2010

pour preuve, une grande chef thai qui officie a paris avec une étoile au mich si mes souvenirs sont bons, disait que c'est en gros chez elle qu'il y a la meilleure cuisine thai car les produits sont magnifiques contrairement a globalement l'asie continentale ou le culte du produit n'existe pas, contrairement au japon et à l'italie qui nous rejoigne sur ce point.

Écrit par : buy discount pandora beads | 06/07/2010

hey,this is one of the best posts that I’ve ever seen; you may include some more ideas in the same theme. I’m still waiting for some interesting thoughts from your side in your next post.

Écrit par : louis vuitton | 26/08/2010

Mais on le croirait fâché pour une fois notre Estèbe.... moi j'aime beaucoup la cuisine étrangère... faudrait aussi évoquer l'origine des produits et notamment des épices utilisées.... elles viennent d'où ?

Écrit par : Christmas gifts | 27/08/2010

Plus la cuisine japonaise: nipponne ni mauvaise !

Écrit par : video | 14/12/2010

Bonsoir,

Aaaaah! ça fait du bien de sortir de l'hexagone! Un peu de fraicheur ne nuit pas! Si je peux:

http://www.le-bouche-a-oreille.com/os/patrimoine.html

Bonne continuation!

GO

Écrit par : Olivier Gros | 17/08/2011

Les commentaires sont fermés.