12/04/2010

Trip halluciné au marché de Tsukiji


Ohayô, les gens

 

DSC03095.JPG

DSC03091.JPG

Tiens, à Pâques, on s’est retrouvé tout éberlué à traîner nos guêtres d’occidentaux dans le plus grand marché aux poissons du monde. Soit le marché de Tsukiji à Tokyo - Japon, Asie, tout là-bas à l’ombre du soleil levant-; un marché à peine plus petit que 25 stades de foot et un poil moins relax qu’une ruche sous EPO.

DSC03085.JPG

Tous les matins dès 5 heures, se négocie là tout ce que les sept mers du monde comptent comme chairs comestibles. Des crustacés au look préhistorique. De drôles de mollusques callipyges. Des poissons multicolores au regard torve. Et mille autres créatures, mortes, vivantes, salées, séchées, congelées, réduites en poudre, en pâte ou en saucisses de l’océan. Le tout dans une ambiance de totale excitation commerciale. Les marchands hurlent rasshai, yasui-yo, yasui-yo. Les livreurs sillonnent les travées à fond la caisse sur leurs triporteurs à gaz. Les chalands trépignent, le cabas plein de nageoires encore frétillantes. Une folie iodée.
Guignez donc nos estampes.


DSC03096.JPGDSC03097.JPG
DSC03100.JPG
DSC03094.JPGDSC03101.JPG

Voilà. Fin de la soirée diapo.

Gros bisoux.

PS: L’an prochain, Tsukiji sera détruit, puis relogé dans un bâtiment neuf que l’on flaire méchamment aseptisé. Faudrait donc songer à aller s’immerger dans ce merveilleux souk d’ici là. Ce n’est jamais que 13 heures d’avion. En voiture, Simone.

DSC03092.JPG

10:36 Publié dans Balades slurp | Lien permanent | Commentaires (28) | Tags : japon, tsukiji |  Imprimer |  Facebook | | |

Commentaires

Pouff 13 heures, ce n'est rien. On y pense sérieusement.

Écrit par : gabriella | 12/04/2010

C'était pas le Vatican ta destination initiale? L'avion a été détourné? Une erreur du voyagiste?

Écrit par : Yves | 12/04/2010

C'est pas le tout de nous montrer des diapos avec des drôles de bestioles dessus, mais est-ce que vous en avez mangé de ces trucs bizarres, qui soit dit en passant, ne me tentent pas du tout.

Écrit par : antirouille | 12/04/2010

Ben pas vraiment, en fait, n'ayant aucune cuisine portative à disposition, on s'est abstenu de faire le marché. Au resto, on a bien croqué dans des trucs dépaysants, mais pas si étranges que ça.

Écrit par : Estèbe | 12/04/2010

Ohaiô Gozaimashta Estèbe,

Prévoyant un tour par là-bas l'année prochaine et comptant visiter Tsukiji, j'apprends avec stupéfaction qu'on prévoit de le détruire - j'envisage de faire sepukku, je ne vous le cache pas - alors avant de commettre l'irréparable j'en je vous demande si vous savez précisément quand il sera détruit.
C'est un peu opportuniste comme démarche, je sais que vous faites dans le culinaire pas le renseignement touristique, alors sachez que je ne rate pas un de vos billets. Et que je ne vous écrit que rarement, mais par contre, je teste très souvent, et toujours avec une confiance inébranlable, le résultat de vos émois slurpiens. Et que je les trouve convaincants, tout comme la prose estébienne: inénarrable et que tout le monde adore. Et il a bien raison, tout le monde. Et que je m'arrête là avec la brosse à reluire parceque ça devrait quand même suffire pour avoir droit à un renseignement tourtistique. Bien à vous.

PS: brosse à reluire ou pas, vous êtes le meilleur

Écrit par : marcolino | 12/04/2010

Il y a un projet municipal de déménagement prévu en 2012, vers un site plus au sud, toujours au bord de la baie. Faut dire que le marché actuel est quand même un brin délabré. Mais il semble qu'un certains nombre d'usagers, clients, marchands et négociants renâclent dru.
PS: merci pour la brosse, trop chou, ça chatouille agréablement.

Écrit par : Estèbe | 12/04/2010

Vous devriez ouvrir un blog de régime avec des photos choc et des phrases qui remontent le moral. Vous appelleriez ça la méthode Estèbe. Vous feriez un carton.

Écrit par : rose chiffon | 12/04/2010

Nous rêvons aussi d'y aller. On va se grouiller, si vous le dîtes. Le reste, c'est bien aussi?

Écrit par : Anne-laure | 12/04/2010

Vont-ils faire un marché manga... celui-là flaire bon la tradition ancienne... je préfère de beaucoup. Mais bon, quand je prends l'avion de Bourges à Vierzon, je trouve déjà que c'est long, alors là... j'ai bien lu? 13 heures... pff, faut que je réfléchisse, vraiment!
Quoiqu'il en soit, c'est chouette d'avoir votre séance diapos... j'en redemande même.

Écrit par : mamina | 12/04/2010

Je suis totalement hermétique à la cuisine nippone

Écrit par : pascal henry | 13/04/2010

Sont-ce les clichés des mollusques boursouflés ou l'excès d'ail ingurgité qui mettent google en émoi ? J'ai une fichue pub assez vexante qui s'affiche sur la page du chef slurp m'invitant à lutter fissa contre la mauvaise haleine.
Nippone, ni mauvaise pourtant.
Hum.
Désolé.

Écrit par : Bil Murche | 13/04/2010

Bill, désolé, on a ourdi des plans mazzarinesques pour trucider la pub; mais c'est impossible. Bref, on nippon rien.
Pascal, nul n'est parfait. Ne vous faites pas de sushis.

Écrit par : Estèbe | 13/04/2010

N'est frais que ce qui bouge encore .... Les vrais gastronomes de chez nous vont-ils aussi devenir des tortionnaires avec une bouche dont les commissures suintent à la seule perspective de voir atterrir n'importe quoi, dans un ultime sursaut vital, qui réagit encore dans l'assiette ?

Écrit par : Santo | 13/04/2010

Bonjour,
Concernant Tsukiji que j'ai eu aussi la chance de visiter, à ma surprise, l'effet qu'il m'a fait était négatif: il a incarné pour moi la mainmise du vivant jusque dans tout ce qu'il a de plus étrange, lointain et caché, aux seules fins de consommation humaine.

Cette masse de marchandises (combien de tonnes?), cette variété de formes (combien d'espèces, de combien d'ordres?), c'était la variété de la nature, qu'un système de transport d'une efficacité d'ailleurs stupéfiante parvenait à mettre au service de l'homme dans un seul endroit, en un seul moment... Surtout avec les emballages qui indiquent la provenance, sur lesquels se lisaient des noms des cinq continents en plusieurs langues.
J'imaginais les bateaux usine partout, pêchant loin, profond, dans les creux de rochers de mers chaudes, dans de hautes vagues froides...

Pourtant, j'aime la cuisine, et la cuisine japonaise particulièrement. J'aime aussi le Japon.

Écrit par : avoncule | 13/04/2010

schtroumph grogon au rapport, je préfère l'ambiance tintin au tibet (post dalaï)que ces relents d'iode
25 stades de cadavres tendant vers l'ammoniaque le lendemain ne m'incite pas vraiment
jupi

Écrit par : jupiter | 14/04/2010

C'est drôle ces réactions négatives.... Visiblement l'immense culture et curiosité culinaires des Japonais agacent et effraient les gens d'ici... On est si bien chez soi, la tête bien enfoncée dans son vieux terreau... ça évite de se poser des questions et de faire des découvertes

Écrit par : sophie XIII | 14/04/2010

Et puis un pays qui ne sait pas faire de desserts,qu'ils ne se plaignent pas que je sois hérmétique à leur gastronomie!

Écrit par : pascal henry | 14/04/2010

Peut-être Dame Sophie,mais nous ne sommes pas à l'origine du massacre et des baleines et des thons rouges,alors je leur laisse leurs japoniaiseries et je reste à mon inculture culinaire.

Écrit par : pascal henry | 14/04/2010

wouaaahhh c'est joli tout ça ! bon, en même temps le seul machin que j'arrive à identifier, c'est les gros poissons rouges là.

j'adore les souks moi, le dernier que j'ai vu c'était en Allemagne à Stuttgart, le marché couvert où tout le monde se retrouve, on se serait cru à Marrakech je vous jure !

Écrit par : Louise | 14/04/2010

"On est si bien chez soi, la tête bien enfoncée dans son vieux terreau... ça évite de se poser des questions et de faire des découvertes"
Pourquoi écrivez-vous cela? Vous avez lu? j'ai été au Tsukiji, moi aussi.
Vous allez vite en besogne, j'ai aussi écrit que j'aime la cuisine japonaise, et que j'aime le Japon. Vous allez vite en besogne, vraiment.

Écrit par : avoncule | 14/04/2010

Zet sur d'avoir bien compris dans l'guide....on dirait plutot un marché aux sex-toys votre truc....

Écrit par : loulou | 14/04/2010

Est-ce par excès de politiquement correct? Pour éviter les commentaires désobligeants qui pourtant ne manquent pas?
Pas un thon de toute la galerie photo! Alors qu'ils font la fierté de Tsukiji (je le sais, un beau mâle de 300 kg et son diable m'on roulé sur le pied). Ou alors, l'Estèbe, en Gaijin, est arrivé trop tard pour le spectacle?

Écrit par : Gargamel | 14/04/2010

Gargamel, le périmètre dévolu à la vente du thon est désormais interdit aux touristes. Pas vu. Pas pu. Poil au merlu.
Pascal. Ça me surprend cette virulence. Ya dans la cuisine jap une épure et un sens de la justesse qui ne peuvent qu'éblouir le gourmet. Quant aux desserts, pas top il est vrai, ils réservent tout de même des machins à la pâte de haricots bien plus intrigants et élégants que 80% des musts de la pâtisserie occidentale. Enfin, je dis ça... Moi les douceurs, c'est pas ma tasse de thé vert.

Écrit par : Estèbe | 14/04/2010

Sieur Estèbe,Je dois être sous l'emprise de l'ami Guy Savoy,je ne vois la gastronomie que par le prisme de la rue Troyon!

Écrit par : pascal henry | 15/04/2010

Et puis au 3ème magnum de Burgaud la cuisine niponne est la meilleure du monde!

Écrit par : pascal henry | 15/04/2010

Curieux d'apprendre que le marché aux thons rouges est désormais fermé au public .... je ne sais qu'en penser ....
En tous les cas Tsukiji (comme le Japon d'ailleurs) est un vieux rêve - merci pour le reportage.

Écrit par : Claire | 16/04/2010

Il me semble qu'un livre magnifique est sortie sur ce marché; Il y a de cela quelques mois. J'adorerai visiter un tel lieu.

Écrit par : isa | 21/04/2010

ah le marché au poisson de Tokyo ! j'y étais l'an dernier :) j'y ai mangé mon meilleur chirashi. Et j'ai beaucoup aimé aussi les magasins de vaisselle et d'ustensiles de cuisine qui sont tout autour du marché ...
(et pour les desserts ... en fait j'ai l'impression que peu de cultures sont douées dans cet exercice. Par exemple en Chine on ne mange pas de dessert à la fin du repas, alors normal qu'ils ne soient pas doués en dessert ... je pense que pour le Japon c'est pareil non ?)

Écrit par : camille | 26/04/2010

Les commentaires sont fermés.