03/05/2010

La boîte magique à garder les herbettes fraîches

Tchou, les aminches

DSC03157.JPG

Sur la planète Terre, nous sommes quelques centaines de millions de gulus à vivre en ville dans des appartements. Très mignons, éventuellement. Mais sans carré de verdure, balcon pigeonnant ou terrasse panoramique. Quatre murs et basta. Impossible de filer au jardin pour cisailler trois brins de menthe quand rugit le taboulé. Car jardin, ya pas.
Sur la planète Terre, nous sommes donc quelques millions de gulus à devoir acheter à tarifs velus nos herbettes chez le marchand. Et à tâcher de conserver ciboulette, cerfeuil, romarin et je ne sais quelles tiges encore au fond du frigo, dans un linge humide, en assistant d’une pupille humide à leur inexorable dépérissement.
Remarquez, des fois, le végétal déraciné tient bon la rampe. L’ail des ours, par exemple, reste vert et fier des siècles. Ou un peu moins. Mais l’estragon et le basilic, guère. Ces deux-là s’effondrent en quelques heures à peine, comme la gloire d’une starlette de la télé-réalité. Ils étaient drus et flamboyants. Les voilà jaunissants autant qu’avachis. Total spleen.

DSC03159.JPG

Ben, l’autre jour, on s’est payé une boîte magique. Une boîte à garder les herbes jeunes. Notez qu’on était un poil dubitatif au début. Mais ça marche nickel. Il y a un petit réservoir d’eau en bas. Et un dôme équipé d’une grille, qu’on glisse dedans. Le si fragile basilic attend donc son heure debout, les petons dans la flotte, et la tête à l’abri de l’air. Notre dernier bouquet a tenu… huit jours. HUIT JOURS. 192 HEURES.
Pinche me, i’m dreaming, comme on dit à Buckingham. Il aurait peut-être même pu enjamber le mois d’avril si on ne l’avait pas atomisé dans une salade.
Voilà, c’était le gentil blogueur qui te refile gratos ses tuyaux merveilleux. Inutile de préciser qu’on a casqué la chose sans deal ni rabais. Pas donnée, d’ailleurs, la chose. Mais chez Top Slurp, la publi-bafouille et le cadeau-promo, ben, ce n’est pas le genre de la maison. Enfin, pour le moment. Envoyez donc vos colis, on peut toujours discuter.

Bien à vous, mein choux.

Commentaires

Je savais pas qu'on pouvait garder si longtemps l'herbette !
Jean Bloguin humoriste

Écrit par : jean bloguin humoriste | 03/05/2010

j'en veux un gros, un modèle géant, parce que là je commence à avoir quelques rides. Faut faire quelque chose.

Écrit par : Louise | 03/05/2010

Etant plus jeune, j'avais aussi une boite à herbe, pas au frigo, bien cachée sous mon lit.

Écrit par : Yves | 03/05/2010

Si l'on garde ses racines le basilic placé dans un verre d'eau se conserve presque durant 3 semaines.

Écrit par : Hypolithe | 03/05/2010

49 francs, ça fait combien en euros?

Écrit par : anne-laure | 03/05/2010

Grosso modo: 32,66666666 euros. C'est cher pour une boîte; mais donné pour du bonheur buccal.

Écrit par : Estèbe | 03/05/2010

Mon truc, comme j'ai pas de boiboite magique, c'est de mettre mes p'tits bouquets les pieds dans l'eau (un verre, un bocal) et de leur mettre par dessus un ravissant capuchon style sac congel à deux balles, avec un élastique pour pas laisser passer trop d'air
ça marche nickel aussi

Des bisous chez trésorier du CLAAO :)

Écrit par : marion | 03/05/2010

Vous noterez, chère trésorière, que nous militons avec ardeur.
Pour les autres, il s'agit bien sûr de deviner ce que cache l'intimidant acronyme CLAAO, dont la bannière splendide brille ci-contre, en bas à droite.

Écrit par : Estèbe | 04/05/2010

La Confédération Langoureuse des Affreux Allumés de l'Occiput?

Écrit par : Yves | 04/05/2010

Ha je l'avais vue dans la presse mais j'avoue que moi aussi je n'avais pas pris ça très au sérieux - et vu le prix je me suis pas laissée tenter. Mais là ça fait réfléchir, car la ruine du cuisinier urbain est l'herbe fine - tout à fait d'accord.

Écrit par : Claire | 04/05/2010

@Yves, vous n'y êtes pas du tout. Le CLAAO c'est la Confrérie Languedocienne des Amateurs de l'Anisette Occitane quoiqu'en disent les esthètes de la cuisine démandibulée, mazoutée et dénoyautée. Les statuts de cette vénérable Confrérie peuvent être consultés au bar-restaurant "L'Encornet Trottineur" de Morzy-les-Joyeuses (Aude). Je suis d'ailleurs membre fondateur de cette Confrérie avec Anatole Estaboufigues. J'ai également été nommé ministre plénipotentiaire itinérant de la CLAAO.

Écrit par : Rollmops | 04/05/2010

Bon, cher Estèbe, suffit d'emballer vos herbes dans un torchon humide.

CLAAO, Cercle Lutin des Artistes pour l'Ambidextre Onanisme. Évident.

Écrit par : Camille | 04/05/2010

Génial cette boîte, mais j'ai une boîte naturelle qui s'appelle le balcon-potager. Ceci dit mas extensible non plus, et pis, le cerfeuil manque à l'appel.

Écrit par : Tiuscha | 04/05/2010

C'est justement votre ardeur à militer (ce que sous des contrées parisiennes je n'arrive pas à faire personnellement) qui m'a poussée à laisser ce commentaire

Je vous remercie et crie bien fort : longue vie au CLAAO !!!!

Écrit par : marion | 04/05/2010

Les commentaires sont fermés.