14/05/2010

Piquées aux Pouilles: les aubergines farcies au parmesan à l’ail et au reste aussi


Salut les copeaux

DSC03225.JPG

Voilà une super combine pour transformer l’aubergine en machine slurpatoire gorgée de sex-appeal, que l’on a piqué sans scrupule à l’ami Pietro. Lequel doit la recette à sa mère, qui vit dans les Pouilles. On le sait, les Pouilles ne sont pas friquées (les Pouilles sont aussi de grandes pourvoyeuses de curés, dit-on); il s’agit donc d’un plat modeste quoique mirobolant. Un plat qui permet même de sentir l’écho des Pouilles, voire d’imaginer les cors des Pouilles. Ce qui est émouvant, pour sûr.

Voilà donc des aubergines farcies au parmesan, à l’ail et au cumin, rôties comme à la plancha; nickel en apéro; top en garniture; cool en dessert et à l’Ascension.

Taillez
une gousse d’ail, si possible nouveau et rose, en minces lamelles, quasi translucides. Emincez un bon parmesan en menus copeaux. DSC03218.JPGDécoupez une aubergine en tranches un brin épaisses, genre deux centimètres. Puis incisez chacune d’entre elles d’une lame maligne et pointue, façon portefeuille, sans faire de carnage, de manière à pouvoir y glisser deux copeaux de parmesan, trois brins de romarin, quelques graines de cumin et deux lamelles d’ail.

Puis expédiez
les aubergines dans une poêle sans matière grasse, à feu moyen, longuement – une bonne demi-heure au bas mot – en surveillant avec componction pour éviter qu’elles ne crament. Si par hasard un peu de parmesan venait à échapper de sa cachette, et se mettait à noircir stupidement là au milieu, virez-le presto d’un coup de Sopalin vengeur. Faut que la poêle demeure immaculée, comme la nuisette d’une sainte.

Quand
les tranches d’aubergine vous semblent totalement fondantes à cœur, humectez-les d’une bonne huile d’olive. Trois tours de moulin à poivre, une tombée de fleur de sel et basta cosi. Puis dégustez en compagnie de quelques coquin(e)s des Pouilles.

Amitiés
Von Estebovitch

Commentaires

c'est qui ce Componction déjà ?

Écrit par : Louise | 14/05/2010

Tu nous laisses pas grand chose, espèce de Coq des Pouilles.

Écrit par : Yves | 14/05/2010

Zon pas eu un coup de chaud vos aubergines?
Sinon, zon l'air bien bonnes, merci Pietro... l'dée me charme les papilles.

Écrit par : mamina | 14/05/2010

Si, elles ont vu le bleu de la flamme dans les yeux. Mais, voyez-vous, si on veut les cuire à coeur, il faut supporter ce hâle de ramoneur.

Écrit par : Estèbe | 14/05/2010

Je sentais bien qu'il y avais un gag dans l'introduction: il m'a fallu un petit moment. C'est du lourd ;-))). Oil aux pouilles.

Écrit par : Anne-laure | 14/05/2010

C'est quoi ce plat ? C'est carêment la diète ici !
Ça part en Pouilles cette recette ! Et c'est qui cette Estel von Slibovitch ? Une remplaçante du Dr. Slurp ? Sur quel critérium ce dernier choisi-t-il ses suppléantes ? Certainement au PMU et les paris sont ouverts.
Des amuses-gueule caramêlisés, cramés.
De plus tout ça au régime sec. Mais qu'est-ce qu'elle a, mais c'est qui celle-là, complètement toquée cette nana !

Écrit par : Rollmops | 14/05/2010

@Anne-laure,
Je ne savais pas non plus que Von Estebovitch avait une bonne maîtrise de la contrepèterie involontaire.
Bien à vous

Écrit par : Rollmops | 14/05/2010

Ca vient de quel coin des Pouilles ?

Écrit par : dano | 14/05/2010

Auriez-vous publié la recette si vous l'aviez piquée à Pietro de Gênes ?

Écrit par : Camille | 14/05/2010

Amuse-gueule cramé! Ah non. Rollmops, cette pique pourrait hérisser les Pouilles.

Écrit par : René | 14/05/2010

Je vibre à l'appel du cor des Pouilles, son écho me met en émoi... Je kiffe les Pouilles et les aubergines farcies...

Écrit par : Marie-France | 14/05/2010

et au four ce serait pas possible, c'est que moi je ne peux pas rester une heure devant une poêle ;)

Écrit par : anitaa | 14/05/2010

camarade Estobovitch
Gare a toi l'ami, evoquer dans un billet l'echo, les cors et les coquins des pouilles en meme temps que l'immacule de la nuisette d'une sainte!!!!
la sanction divine te guette!!!

Écrit par : denis | 15/05/2010

Ce billet va donner un coup dans les Pouilles (1ère essai, pas mécontente de moi)

Écrit par : sophie XIII | 15/05/2010

Après la Calabre, les Pouilles ...

Écrit par : Fababal | 17/05/2010

Voilà un billet qui envoie la purée, ce n'est pas une recette de poules mouillées...

Écrit par : Patrick CdM | 17/05/2010

Bonsoir,

Huuuuum, ce doit être à tomber ... risque de tâches ( de vin divin ?)

Écrit par : Lambda | 19/05/2010

Recette testée ce midi : elle est épouillestouflante, merci.

Écrit par : Le confit c'est pas gras | 30/05/2010

Bonjour,
Je confirme magnipouille recette d'aubergine, merci à Pietro, sa mère et toi
J'ai piqué la recette .
Belle journée.

Écrit par : Anne Hélène | 01/06/2010

Oh ! Puti comment ça doit être bon !
Je dépouillerais bien volontiers ta poêle de sa nuisette de sainte... tout en lui laissant ses Pouilles.

Écrit par : V. Wonder V. - Chair et Tendre | 22/10/2010

Les commentaires sont fermés.