17/05/2010

La highland, notre nouvelle copine rousse

Meuhhh, les gens

DSC03251.JPG

La highland est une vache farouche aux impressionnantes cornes façon viking et à la frange yé-yé genre Jane Birkin au réveil. On la reconnaît à sa plastique trapue et à ses longs poils roux, qui confèrent aux petits veaux un look de peluche. Adorable, va sans dire. Originaire d’Ecosse du nord, où elle pâture dans les marécages et sur les plateaux incultes, la bestiole s’avère frugale autant que rustique. Elle vit dehors toute l’année, pépère. Se fait mouiller le museau aux embruns sans sourciller. Et te débroussaille les bocages hirsutes aussi sûrement qu’une armada de cantonniers sous EPO.

DSC03238.JPGDSC03247.JPG
DSC03256.JPGDSC03261.JPG



Or donc, l’autre jour, L'Arnault – boucher et cuisinier genevois méga baraqué, pour lequel le bien manger relève de la morale -, l’Arnault donc nous invite chez son pote Serge Kursner. Kursner, lui, élève des chèvres drôlement sympas sur les contreforts du Jura. Depuis peu, il s’est aussi lancé dans la highland. Et il en est tout content. Nous aussi. Car outre contempler ce plaisant ruminant dans son pâturage, on a pu croquer dans sa chair. Qui est singulière et racée, superlight, mais savoureuse et fondante, pour un peu qu’elle ait rassis quelques semaines avant mastication. Une viande de carnivore averti, qui se prête au carpaccio comme à la grillade, au corned beef comme au mijotage. On vous en recausera, de la highland. Promis. Scrountch.

Adios!

DSC03241.JPG



NB: Impossible de confondre la highland avec Highlander, le personnage incarné à l’écran par Christophe Lambert. La vache ne louche pas.

Commentaires

La vache ne louche pas mais a tout de même adopté peu ou prou la coiffure dudit Christophe en Vercingétorix :D

Écrit par : Claire | 17/05/2010

Ca me rappelle surtout le Manège Enchanté. Si Pollux et Azalée s'étaient reproduits, leur progéniture ressemblerait sûrement à ça.
De quoi vous rendre végétarien !

Écrit par : dano | 17/05/2010

Ah la vache!

Écrit par : Yves | 17/05/2010

Meuh que ça à l'air bon. Et alors, vous étiez-vous muni d'un lasso pour attraper la bête ? Et vous avez mangé la peluche ?
@dano : héhé !

Écrit par : misa | 17/05/2010

Je n'étais munis que de mon appareil photo et de mon courage naturel autant que proverbial. Mais l'éleveur, lui, joue en effet du lasso. Impossible d'attraper Azallux autrement. On a laissé la peluche enfler un tantinet dans le pâturage.

Écrit par : Estèbe | 17/05/2010

Moi aussi j'ai le poil roux... moi aussi j'ai des cornes, mais ça c'est mon côté bélier... et d'après ceux qui me cotoient je ne suis pas vache du tout, même plutôt tendre...
Meuuuuh !

Écrit par : La Maraîchine | 17/05/2010

Quand on voit combien c'est beau, cette maman à la coiffe abondante, et son petit, ce roux sur fond d'herbes tendres, on se sent tout soudain pousser des ailes végératiennes.
Franchement, pourquoi ne pas brouter nous de la luzerne et leur laisser leurs abattis sur pied ?

Écrit par : Anne-Marie La Salamandre | 17/05/2010

C'est une idée ça, sauf que je ne conseille à personne d'aller brouter le gazon d'une highlander. L'est ombrageuse et velument cornue, la bestiole.

Écrit par : Estèbe | 17/05/2010

Peut-on boire de l'hydromel direct dans les cornes?

Écrit par : Anne-Laure | 17/05/2010

Cette vache était blanche à l'origine, c'est à force d'accrocher des haddocks à sécher à ses cornes qu'elle a roussi. A part ça, j'étais justement il y a peu avec Jane Birkin à la boucherie de Landéda, à palper de la Blonde d'Aquitaine, elle n'a plus la frange des âges pas farouches...

Écrit par : Patrick CdM | 17/05/2010

La Highland, c'est juste un genre de cochon laineux avec des cornes, non?

Si vous voulez broutez du gazon pour vous tout seul, Estèbe, je vous apporterai un jardinet, lors de ma venue prochaine en terre genevoise. Ni!

Écrit par : olif | 17/05/2010

C'est somme toute l'équivalent, en mode vache, du poney des Shetlands (il ne serait pas un peu passé de mode, celui-là ?)
On imagine bien Tintin en train de se faire courser par un tel bestiau dans les vertes tourbières de l'Île Noire...
Côté steak, j'espère quand même qu'une fois bien rassis c'est moins ferme que le mouton escaladeur à poils des mêmes Highlands (j'ai un souvenir coriace d'un gigot acheté chez un boucher des Hébrides...)
Côté cornes spectaculaires bien de chez nous, voir aussi les chèvres de Rove...

Écrit par : Olivia_Mohune | 19/05/2010

Jamais, oh grand jamais je ne pourrais en manger ! Elle ressemble trop à mon briard préféré !

Écrit par : Vanille | 20/05/2010

Les commentaires sont fermés.